Noir désir

Noir désir

Documents
3 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Noir désir Il ne s'agit pas de Cantat mais d'un autre Bertrand, Delanoë cette fois, qui semble entretenir à notre endroit de bien noirs desseins au moment d'évoquer son désir d'exhumer pour la capitale le projet ZAPA (Zone d'action prioritaire pour l'air) ou tout du moins son esprit pourtant enterré

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 15 novembre 2012
Nombre de visites sur la page 9
Langue Français
Signaler un problème
Noir désir

Il ne s'agit pas de Cantat mais d'un autre Bertrand, Delanoë cette fois, qui semble entretenir à notre endroit de bien noirs desseins au moment d'évoquer son désir d'exhumer pour la capitale le projet ZAPA (Zone d'action prioritaire pour l'air) ­ ou tout du moins son esprit ­ pourtant enterré officiellement à la fin du mois de septembre dernier (voir MR n° 3940). Car si le premier a priori n'avait « pas peur de la route », entonnant même « faudrait voir, faut qu'on y goûte », le maire de Paris, en revanche, semblerait ne même plus avoir envie d'y goûter. Ou alors en Vélib', à pinces, ou, au pire, avec de jeunes mécaniques. Lorsqu'il autorise ses papilles à se divertir, ce n'est assurément pas pour ingurgiter du 18, du 17, ou du 10 ans d'âge, selon qu'ils soient à volants ou à guidons ! De quoi parle-t-on ? De l'idée d'interdire un large Paris délimité par l'A86 aux véhicules trop anciens (18 ans donc pour les camions, 17 ans pour les voitures et 10 ans pour les motos). J'en entends déjà railler ici l'objet de ces lignes en soulignant ­ à raison ­ que Paris n'est pas la France et, qu'à ce titre, le sujet évoqué ne les concerne pas. Mais je leur rappellerai aussi que le plus souvent, la capitale fait référence, et que les idées, bonnes ou mauvaises, s'exportent hélas parfois bien au-delà du périphérique. Si, comme nous le soulignions il y a peu, l'idée de vouloir améliorer la qualité de l'air dans les grandes villes est non seulement souhaitable mais plus encore indispensable, les mesures mises en oeuvre pour y parvenir paraissent, cette fois encore, tellement disparates (au mieux), tellement injustes (au pire), que la belle idée perd sous le joug des artifices de son application l'essentiel de sa légitimité. Et c'est franchement navrant... Interdire des motos de 10 ans d'âge qui, par leur gabarit même, ne cessent de fluidifier le trafic, rejetant qui plus est moins de particules fines dans l'atmosphère que n'importe quel véhicule diesel, fusse-t-il tout nouveau tout pas beau, faut reconnaître que c'est pas la trouvaille du siècle, bien qu'on ne fasse que le commencer... Alors bien sûr, pour la partie nous concernant, on nous dira cernant, qu'entre une moto de 2014 (date supposée de l'entrée en vigueur du projet parisien) eur et une de 2004 ­ même si Euro 2 est passé ès par là ­, les progrès apportés par Euro 3 horizon (2007) et Euro 4 (horizon 2014-2015) élioré auront encore amélioré les choses en ation matière de canalisation d'émissions polluantes. Poser cette restriction n'en éfi sera donc que bénéfique. Certes... Pourtant, entre une Yamaha FZ6 de 2004 avouant e une conso moyenne de 6 litres et une Yamaha Vmax de 2012 en réclamant r plus de 10, pas sûr au final que la plus ancienne soit la plus polluante... Mais l'édiction de la règle générale qui s'étale à la manière d'un rouleau nière compresseur impose le plus souvent se d'écraser les particularités honnêtes. cularités Le pot de terre contre le pot de fer ntre souvent... Ici, le pot catalytique ot surtout ! Affaire à suivre, donc. Trac