Les Services secrets et la Shoah - Adolf Eichmannþ: nouvelles ...
39 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Les Services secrets et la Shoah - Adolf Eichmannþ: nouvelles ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
39 pages
Français

Description

Les Services secrets et la Shoah - Adolf Eichmannþ: nouvelles ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 420
Langue Français

Exrait

124859GQL_SERVICES_009.fm Page 279 Jeudi, 8. novembre 2007 10:05 10
Les services secrets et la Shoah
Adolf Eichmann : nouvelles informations issues de l’espionnage des signaux par les Britanniques
Stephen Tyas
En 1939, la capacité des services de renseignement britanniques à continuer le déchiffrement des messages radio émis par les forces armées allemandes fit naître de sérieuses inquiétudes. Les messages radio envoyés après encodage par la machine allemande « Enigma », de plus en plus utilisée pour chiffrer les communications radio, se révélèrent difficiles à déchiffrer. En juillet 1939, les services de ren seignement polonais apportèrent une aide précieuse : ils remirent à leurs homologues britanniques et français la réponse à « Enigma » : 1 une « Enigma » fabriquée par les Polonais . Ceci permit aux services de renseignement britanniques d’enrichir et de produire leur propre matériel de déchiffrement et de décoder régulièrement les messages radio émis par les forces allemandes – l’armée de terre, la marine, l’armée de l’air et la police – tout au long de la Seconde Guerre mon diale. 2 Les Britanniques appelaient ces messages déchiffrés « Ultra ». En août 1939, le MI6 (aussi connu sous le nom de Secret Intel ligence Service) créa en association avec d’autres agences de rensei gnement britanniques, le service du chiffre de Bletchley Park. Cette unité d’espionnage des signaux opéra derrière la façade officielle de la Government Code and Cypher School (GC&CS), à Bletchley Park,
1. Stephen Budiansky,Battle of Wits. The Complete Story of Codebreaking in World War I, Londres, 2000, p. 94. 2. Francis H. Hinsley et Alan Stripp,Codebreakers. The Inside Story of Bletchley Park, Oxford, 1993, pp. 12. Le nom de code « Ultra » fut utilisé à partir de 1941.
279
124859GQL_SERVICES_009.fm Page 280 Jeudi, 8. novembre 2007 10:05 10
Les services secrets et la Shoah
jusqu’à la fin de la guerre ; après la guerre, la GC&CS fut rebaptisée Government Communications Headquarters (GCHQ), installé désormais à Cheltenham, en GrandeBretagne, et chargé du même genre de travail que Bletchley Park. Les messages radio de la police allemande et des SS, appelés 3 « messages de la police allemande déchiffrés », représentent moins de dix pour cent de la totalité des communications déchiffrées par la GrandeBretagne. Cela montre que l’objectif principal du décodage des communications radio allemandes était entièrement militaire, et le demeura jusqu’à la fin de la guerre. L’interception des messages non prioritaires de la police allemande et des SS était fortuite, mais ces communications aidèrent à parfaire le tableau des renseignements politiques de l’Allemagne. Malheureusement pour les services de ren seignement britanniques, du fait des faibles moyens affectés aux com munications radio de la police allemande et de la SS, la plupart des messages obtenus de ces sources sont hétéroclites et manquent de continuité. Néanmoins, pour l’historien, certains de ces messages représentent une véritable mine d’informations inconnues aupara vant et non reconnues au moment de leur décodage. Peu de messages radio décodés évoquent Adolf Eichmann et le travail de sa section, le département IVB4 de l’Office central de sécurité du Reich (RSHA IVB4). Les renseignements glanés dans les messages déchiffrés (ce terme est utilisé partout de préférence à « messages décryptés ») concernant Eichmann fournissent toutefois des détails nouveaux et inconnus auparavant sur la déportation de milliers de Juifs européens.
3. National Archives, Kew, Angleterre (par la suite NA), HW 16 Class List des cription,«GovernmentCodeandCipherSchool:GermanlPicoeSection: Decrypts of German police Communications during Second World War 1939 1945 ». Les messages déchiffrés de cet ensemble sont tous en langue allemande ; les messages déchiffrés de la série HW 19, classés comme des messages du Sicherheits dienst, sont tous traduits en anglais, les originaux en allemand ne se trouvent pas dans ce dernier ensemble. Le GCHQ a confirmé à l’auteur qu’il s’agissait de « mes sages de la police allemande et des SS non prioritaires », 13 mai 2003.
280
124859GQL_SERVICES_009.fm Page 281 Jeudi, 8. novembre 2007 10:05 10
Adolf Eichmann : nouvelles informations issues de l’espionnage
Le 27 septembre 1939, leReichsführerSSHimmler Heinrich annonça un remaniement organisationnel de la police de sécurité (Sipo) et du Service de sécurité (SD), et créa le Reichssicherheitshaup tamt (RSHA) à la tête duquel il nomma le SSObergruppenführer Reinhard Heydrich. Le SSHauptsturmführer Adolf Eichmann avait déjà emménagé à Berlin plus tôt dans l’année parce que Heydrich voulait créer un bureau central du Reich pour l’émigration juive des tiné à encourager les Juifs allemands à émigrer ; Eichmann avait dirigé avec succès un bureau analogue à Vienne, et ce modèle devait être reproduit en Allemagne. À la suite de l’invasion de la Tchéco slovaquie en mars 1939, Eichmann quitta temporairement Berlin pour créer un bureau central de l’émigration juive à Prague dans le 4 même but . En octobre 1939, à la suite de l’invasion de la Pologne par les Allemands, les anciennes provinces polonaises occidentales (Dantzig Prusse occidentale, Poméranie, Poznanie, et haute Silésie) furent incorporées dans la Grande Allemagne, créant de nouvelles pro vinces du Reich pour lesGauleiter. Les territoires restants de la Pologne occupés par les Allemands formèrent un Gouvernement Général, confié à Hans Frank. L’annexion des nouvelles provinces du Reich amena un plus grand nombre de Juifs sur le territoire de la Grande Allemagne. Désormais en guerre, l’Allemagne ne pou vait promouvoir l’émigration massive des Juifs, et l’évacuation devint une alternative. En automne 1939, leReichsführerSS Himmler, vêtu de son uniforme de commissaire du Reich chargé du renforcement de la race allemande (Reichskommissar für die Festi gung des Deutschen Volkstums, RKFDV), organisa le programme de
4. Nouvelle organisation du RSHA, dans Bundesarchiv BerlinLichterfelde (par la suite BA BL), R 58/245 ; pour Eichmann et les bureaux pour l’émigration juive, consulter Gerald Reitlinger,The Final Solution. The Attempt to Exterminate the Jews e of Europe 19391945édition revue et augmentée, pp. 2425, 28 ;, Londres, 1968, 2 et Hans Safrian,Eichmann und seine Gehilfen, FrancfortsurleMain, 1995, pp. 49 56.
281
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents