" A moi de montrer l
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

" A moi de montrer l'exemple"

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
3 pages
Français

Description

" A moi de montrer l'exemple" "La balle est dans le camp du sélectionneur." Vous êtes l'un des hommes clés du Stade Français sur ce début de saison. Vous attendiez-vous à être autant en forme ? J'ai travaillé pour (rires). Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires, le Stade Français repart et on espère tous retrouver le haut du classement.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 novembre 2011
Nombre de lectures 6
Langue Français

Exrait

" A moi de montrer l'exemple"

"La balle est dans le camp du sélectionneur."

Vous êtes l'un des hommes clés du Stade Français sur ce début de saison. Vous attendiez-vous à être autant en forme ? J'ai travaillé pour (rires). Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires, le Stade Français repart et on espère tous retrouver le haut du classement. Pour cela, il faut que les joueurs les plus expérimentés du groupe montrent l'exemple. J'en fais partie donc il faut que je sois irréprochable. J'ai mis un peu de temps à me remettre dans le bain après ma suspension de six mois en décembre 2009. Avec David Attoub, on avait tout donné à l'entraînement pendant les trois premiers mois de suspension en pensant que la sanction allait être réduite. Quand j'ai appris que ce n'était pas le cas, j'ai eu une "fracture du mental" (sic) et j'ai tout envoyé balader. Résultat, j'ai repris un mois avant le début de la saison et il m'a fallu trois-quatre matches pour trouver mes repères. Comme vous le savez, la saison dernière a été compliquée pour le Stade Français. On veut désormais revivre de belles choses et en faire revivre aux supporteurs qui nous ont toujours soutenus.

Collectivement, le Stade Français a connu un début de saison plus compliqué en revanche. A quoi est-ce dû ? Déjà au manque d'automatismes. Le groupe a énormément changé, il faut du temps pour trouver une cohésion. On a fait des fautes individuelles et il y avait un manque de communication en défense. Parfois, on attaquait super bien, on arrivait à placer des attaques qu'aucune autre équipe ne pouvait faire. Par contre, on défendait très mal. On prenait des points. Nous n'étions pas rigoureux pendant quatre-vingt minutes.

A l'intersaison avec les problèmes rencontrés par le club, avez-vous pensé à changer d'air ? Non. Cela n'aurait pas été bien de ma part de partir et de laisser le club dans cette situation. L'intersaison a été extrêmement compliquée. On est parti en vacances sans savoir de quoi notre avenir serait fait, en quelle division on allait jouer. Quand tout s'est arrangé, on était soulagé, c'est clair, puis, à la reprise, tout le monde s'est retrouvé avec une grosse envie de rebondir.

Quels sont les objectifs du club cette année ? L'objectif est de se créer un groupe. Il y a eu de gros chamboulements et il faut que l'on se crée une identité commune. Nous avons une super équipe, avec énormément de qualité. On va donc essayer de faire de bons résultats. Le club est en phase de reconstruction après avoir changé beaucoup de choses à l'intersaison. Ce serait embêtant de rater encore la Coupe d'Europe, mais j'ai confiance. Le Stade Français va retrouver le plus haut niveau dans les prochaines années.

Le Stade Français va retrouver le plus haut niveau et vous l'équipe de France...

On verra. Ce choix appartient au sélectionneur.

Avant de venir au Stade Français en 2009, vous avez passé une année en Angleterre. Que vous a apporté ce passage outre-Manche ? J'ai appris la rigueur, je suis devenu plus sérieux et plus professionnel, moi qui suis un peu rêveur, qui ne pensais pas forcément au rugby une fois les entraînements terminés, j'ai évolué. Aujourd'hui, j'analyse plus les choses en profondeur, je suis devenu plus exigeant, je m'implique dans mon rôle de demi de mêlée, c'est-à-dire de patron. J'ai énormément travaillé dans tous les domaines.

Julien Dupuy Né le 19 décembre 1982 à Périgueux (France) 1m78 - 78 kg - Demi de mêlée Clubs successifs : Biarritz (2003-2008), Leicester (2008-2009, Angleterre), Stade Français (depuis 2009) Palmarès : Champion de France (2005, 2006), champion d'Angleterre (2009), finaliste de la Coupe d'Europe (2006, 2009) International français (6 sélections)

"Cela n'aurait pas été bien de partir et de laisser le club dans cette situation"