Alex DUPONT sait ce qu
2 pages
Français

Alex DUPONT sait ce qu'il veut

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Alex DUPONT sait ce qu'il veut Dans les travées du stade francis Le Blé, on l'appelle "Sir Alex". en référence à sa longévité dans le milieu, mais surtout, pour tout le bien qu'il fait au football brestois depuis le mois de mai 2009. A cette époque, le club breton, alors en Ligue 2, flirtait avec le National. Après avoir assuré le maintien, dès la saison suivante, Alex Dupont a réussi l'exploit de redonner son honneur à un club traumatisé par dix ans de gestion Yvinec, qui ont conduit le club aux portes de l'europe pour le laisser aux portes de l'enfer à la suite d'un dépôt de bilan en 1991. Reconnu en france pour avoir permis à Gueugnon, alors en Ligue 2, de remporter la Coupe de la Ligue en 2000 (victoire 2-0 sur le PSG), ce qui reste le plus grand exploit de la compétition en général toujours dominé par des clubs de Ligue 1, Alex Dupont fait partie de ces entraineurs qui ont "roulé leur bosse", dont la carrière s'est bâtie bien loin des titres et autres distinctions remportées par l'illustre entraineur de Manchester United. C'est à Dunkerque (Ligue 2), Boulogne (CfA), Gueugnon (L2), Sedan (L1), Amiens (Ligue 2), Laval (L2), une première fois Brest (L2) et une seconde fois Gueugnon (L2), que ce technicien pas vraiment comme les autres a exercé son métier. Des expériences entrecoupées par deux séjours à l'étranger. Pour s'occuper de l'équipe du Qatar espoir (2002/2003) et quelques années plus tard de son homologue des emirats Arabes Unis (2006/2007).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 mai 2011
Nombre de lectures 11
Langue Français
Alex DUPONT sait ce qu'il veut

Dans les travées du stade francis Le Blé, on l'appelle "Sir Alex". en référence à sa longévité dans le milieu, mais surtout, pour tout le bien qu'il fait au football brestois depuis le mois de mai 2009. A cette époque, le club breton, alors en Ligue 2, flirtait avec le National. Après avoir assuré le maintien, dès la saison suivante, Alex Dupont a réussi l'exploit de redonner son honneur à un club traumatisé par dix ans de gestion Yvinec, qui ont conduit le club aux portes de l'europe pour le laisser aux portes de l'enfer à la suite d'un dépôt de bilan en 1991. Reconnu en france pour avoir permis à Gueugnon, alors en Ligue 2, de remporter la Coupe de la Ligue en 2000 (victoire 2-0 sur le PSG), ce qui reste le plus grand exploit de la compétition en général toujours dominé par des clubs de Ligue 1, Alex Dupont fait partie de ces entraineurs qui ont "roulé leur bosse", dont la carrière s'est bâtie bien loin des titres et autres distinctions remportées par l'illustre entraineur de Manchester United. C'est à Dunkerque (Ligue 2), Boulogne (CfA), Gueugnon (L2), Sedan (L1), Amiens (Ligue 2), Laval (L2), une première fois Brest (L2) et une seconde fois Gueugnon (L2), que ce technicien pas vraiment comme les autres a exercé son métier. Des expériences entrecoupées par deux séjours à l'étranger. Pour s'occuper de l'équipe du Qatar espoir (2002/2003) et quelques années plus tard de son homologue des emirats Arabes Unis (2006/2007). Ses "titres" à lui, ce ne sont pas des championnats d'Angleterre ou des Ligues des champions, mais sauvetages (Laval en 2004, Brest en 2009), des qualifications européennes (Sedan en 2001) et une montée donc. Le tout en appliquant toujours la même philosophie de jeu, basé sur un pressing haut, une circulation de balle tournée vers l'avant et une grande discipline tactique. "Si on joue à dix derrière, on perdra tous nos matchs 1-0" estime l'entraîneur à la tronche de marin breton qui vient pourtant du Nord. De Dunkerque exactement où il est né et où il a joué puis débuté sa carrière d'entraîneur. "On définit un système de jeu dans lequel le joueur a une liberté. Une liberté qui équivaut à autant de responsabilités car il ne faut pas sortir du cadre que j'ai défini", expliquait Dupont à nos confrères de 20minutes.fr "Quand je dis jeu, attention ! prévient-il Ce n'est pas jouer pour jouer mais pour gagner. Je veux une équipe qui va de l'avant, qui entreprend, où il y a de la sueur sur les maillots. Il y a un souci d'efficacité". Alex Dupont, c'est aussi un entraineur qui ne connaît pas la langue de bois et qui a le grand avantage de savoir parfaitement où il met les pieds. Ce qui lui permet de rarement être déçu et surtout, de profiter à fond de chaque instant. "Je me suis offert des challenges intéressants avec les équipes olympiques du Qatar et des Émirats. C'est un parcours que je n'échangerais pour rien au monde, expliquait-il dans les colonnes de Ouest-France. Il fait bon travailler à Brest. La Bretagne est une terre de foot, Brest est une ville de foot. Il y a un vrai engouement autour de l'équipe. Le Stade brestois est un club où le président préside, l'entraîneur entraîne et les joueurs jouent, c'est appréciable". Surtout quand ils se débrouillent plutôt pas mal, comme lors de cette saison, avec un maintien bien partie à cinq journées de la fin, après avoir longtemps joué les trouble-fête.

Le sourire d'Alex Dupont déteint sur ses joueurs qui jouent au foot avant de jouer le maintien. Peut-être parce qu'ils savent que le résultat importe moins que la manière, mais que la manière influence souvent le résultat. Cela pourrait d'ailleurs être le dicton d'un coach qui donne l'impression de faire corps avec son équipe Au point que le 24 février dernier, il n'a même pas pu se marier tranquille.

Alors qu'il pensait faire une cérémonie discrète, dans l'intimité, il a eu la bonne surprise de retrouver tous ses joueurs à la sortie de la mairie. Sous contrat jusqu'en juin 2012, il envisage de prolonger en Bretagne. "Je suis venu aider Brest à grandir (...) Monter en Ligue 1, y rester et y grandir, je pense que c'est une ambition respectable." A t-il expliqué dans les colonnes de france Soir. en fait, une seule chose le gêne à Brest : la pluie, quand elle l'empêche de faire de grandes balades sur sa harley Davidson. "La moto cela me sort du stress du football. Sur ma Harley, j'oublie tout". Sauf les résultats du Stade Brestois.

Comment il a changé Brest

Ce n'est pas un hasard si le Stade Brestois est de loin le promu qui réussit la meilleure saison. Dès l'été dernier, Alex Dupont s'est voulu le garant d'une certaine stabilité. "On a gardé tous les garçons avec lesquels on avait accédé à la Ligue 1, parce qu'ils avaient réussi un très bon championnat la saison dernière. On avait failli être champion. Ce n'est pas un hasard si on a eu 10 ou 12 points d'avance sur le 4ème, expliquait l'entraîneur brestois dans Ouest France. Cela voulait dire qu'il y avait de la qualité dans cette équipe. Il restait à le prouver dans une Ligue 1, que l'on a abordée avec les incertitudes d'une équipe qui monte. Mais j'ai pu m'appuyer sur la dynamique et sur un état d'esprit irréprochable, d'une équipe qui va de l'avant". Tout le contraire d'Arles Avignon et ses 16 recrues. Restait ensuite à aborder la saison de la bonne façon. Dupont a su conditionner ses joueurs pour leur éviter trop de pression. "On a la pression que l'on veut bien se donner, commentait le natif de Dunkerque en début de saison. On a abordé la saison avec beaucoup de plaisir et d'humilité".

"Je veux une équipe qui va de l'avant, qui entreprend, où il y a de la sueur sur les maillots. Il y a un souci d'efficacité"

Les DATes De D'ALex DUPONT

30 juin 1954 : Naissance à Dunkerque

22 avril 2000 : Alors à la tête de Gueugnon, il remporte la Coupe de la Ligue en battant le PSG 2-0 au Stade de france. C'est la seule fois dans l'histoire qu'une équipe de Ligue 1 ne remporte pas cette épreuve.

Saison 2001-2002 : Il quitte la france après son départ de Sedan (qu'il avait emmené en Coupe d'europe) en janvier 2011, pour entraîner l'équipe olympique (espoir) du Qatar.

Saison 2006-2007 : Deuxième départ de france, après des expériences à Amiens, Laval et Brest pour une nouvelle destination exotique. Il entraîne l'équipe olympique (espoir) des emirats Arabes Unis.

Mai 2009 : en perdition dans le bas de tableau, le Stade Brestois file vers le National quand il fait appel à lui. Alex Dupont permet finalement à l'équipe bretonne de terminer à la 15ème place.

Mai 2010 : Un an après avoir failli descendre en National, Brest obtient son billet pour la Ligue 1. Au terme de la saison 2009/2010, Alex Dupont reçoit le trophée UNfP du meilleur entraîneur de Ligue 2

24 février 2011 : Il se marie avec sa compagne, Guylaine, à la mairie de la petite commune de Relecq-Kerhuon (finistère).