Aux stades des surprises
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
1 page
Français

Description

Aux stades des surprises La Ligue 1 attendait le MMArena, premier stade "nouvelle génération" livré en France (25 000 places), elle aura le petit et vetuste (en travaux de rénovation) stade François cotty à Ajaccio (8 200 places), le stade Gaston Gérard de Dijon (16 000 places) et le Parc

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2011
Nombre de lectures 10
Langue Français

Exrait

Aux stades des surprises

La Ligue 1 attendait le MMArena, premier stade "nouvelle génération" livré en France (25 000 places), elle aura le petit et vetuste (en travaux de rénovation) stade François cotty à Ajaccio (8 200 places), le stade Gaston Gérard de Dijon (16 000 places) et le Parc des Sports d'Annecy (13 500 places) où joue Evian Thon Gaillard. Ainsi en a décidé la loi du sport. Certes, tous doivent subire d'importants travaux de mise aux normes pour être homologués en Ligue 1, mais on ne transforme pas d'un coup de baguette magique un stade de Ligue 2 (voire de National il y a encore quelques années) en enceinte de spectacle pour la Ligue 1. S'il est bon de savoir que l'on ne gagne pas des matchs grâce à la qualité de ses installations (Lille a bien joué sur une pelouse pourrie pendant les deux tiers de sa saison), la lecture du bilan de la Ligue 2 interpelle forcément. Sans parler des "départs" de Grenoble et Nîmes, qui auront incontestablement (avec le retour d'Amiens en ligue 2) les plus beaux stades du National (mis à part le cas exceptionnel de Strasbourg et la Meinau à l'abandon).

On peut constater que cette évolution peut être dangereuse pour l'équilibre du football français. Les stades étant les premiers vecteurs économiques de notre championnat, sportivement et économ iquement. Prenons l'exemple du Mans : ces dernières années, le club manceaux a investi dans la construction d'un stade flambant neuf. Ce stade est promis à la Ligue 1 et rien ne garantit qu'il verra la Ligue 1 à l'orée de la saison 2012-2013 ; est-ce un investissement pour rien ? Et que dire de la Beaujoire, de Saint Symphorien et de la Meinau? Et la saison prochaine, combien de dizaines de spectateurs pour voir Monaco en Ligue 2 au stade Louis II ? Déjà le plus souvent désert en Ligue 1, Louis II va tourner à vide à l'échelon inférieur. Un beau gachis. Au Mans, le MMArena devait être un écrin pour la Ligue 1, il devra patienter encore au moins une saison. "L'an dernier en descendant de Ligue 1, nous étions passés d'un budget de 38 millions d'euros à 24 millions, explique le président Legarda. La saison prochaine, nous aurons un budget de 14 millions. On va se mettre au travail dès demain pour construire une équipe compétitive. Nous avons un bon centre de formation et des jeunes internationaux. Ce stade est un outil exceptionnel, peutêtre que ça va faire rester certains joueurs". Pas sûr qu'Evian Thonon Gaillard, Dijon et Ajaccio puissent en dire autant*. Ces trois clubs attendent déjà leur passe devant la DNCG avec une petit angoisse et savent que leur marge de mlanoeuvre est très étroite. Sûr que le championnat de France, de plus en plus à la traîne en Europe n'y a pas gagné. Ainsi en a voulu la loi du sport.

* A l'heure actuelle, aucun des trois clubs n'a reçu l'aval de la DNCG et vu son stade homologué pour la saison prochaine en Ligue 1, même si tous les trois sont très optimistes.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents