CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE : ATTENTION AUX ABUS

CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE : ATTENTION AUX ABUS

Documents
3 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE : ATTENTION AUX ABUS Le contrôle technique est un examen complet obligatoire à la charge du propriétaire du véhicule et sur sa propre initiative. Il s'applique aux voitures particulières et aux véhicules utilitaires légers d'un poids total inférieur ou égal à 3,5 tonnes de plus de 4 ans et renouvelé obligatoirement tous les 2 ans. Le contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la 1ère circulation du véhicule. Pour ne pas se faire avoir Voici les points à vérifier avant de passer la visite du contrôle technique. - Les feux Commençons par les éclairages qui sont soumis à une contre visite en cas de défaillance. Quoi de plus simple que de contrôler rapidement les ampoules des feux avant et arrière ? Si vous êtes tout seul, il n'est pas évident d'être à la fois au poste de conduite et devant ou derrière l'auto pour vérifier l'allumage des feux. Dans ce cas, une petite technique simple consiste à coller votre auto (l'avant ou l'arrière) contre un mur lorsqu'il fait un peu sombre. En effet, vous pourrez contrôler depuis le poste de conduite l'allumage des feux qui se reflètent alors contre le mur. En cas de problème, remplacez les ampoules grillées en espérant que votre modèle le permette facilement car de plus en plus de voitures rendent compliquée cette tâche afin de vous faire venir en concession et donc payer le service... Pensez aussi à vérifier l'éclairage de la plaque d'immatriculation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 03 janvier 2013
Nombre de lectures 255
Langue Français
Signaler un problème
CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE : ATTENTION AUX ABUS

Le contrôle technique est un examen complet obligatoire à la charge du propriétaire du véhicule et sur sa propre initiative. Il s'applique aux voitures particulières et aux véhicules utilitaires légers d'un poids total inférieur ou égal à 3,5 tonnes de plus de 4 ans et renouvelé obligatoirement tous les 2 ans. Le contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la 1ère circulation du véhicule.

Pour ne pas se faire avoir

Voici les points à vérifier avant de passer la visite du contrôle technique.

- Les feux Commençons par les éclairages qui sont soumis à une contre visite en cas de défaillance. Quoi de plus simple que de contrôler rapidement les ampoules des feux avant et arrière ? Si vous êtes tout seul, il n'est pas évident d'être à la fois au poste de conduite et devant ou derrière l'auto pour vérifier l'allumage des feux. Dans ce cas, une petite technique simple consiste à coller votre auto (l'avant ou l'arrière) contre un mur lorsqu'il fait un peu sombre. En effet, vous pourrez contrôler depuis le poste de conduite l'allumage des feux qui se reflètent alors contre le mur. En cas de problème, remplacez les ampoules grillées en espérant que votre modèle le permette facilement car de plus en plus de voitures rendent compliquée cette tâche afin de vous faire venir en concession et donc payer le service... Pensez aussi à vérifier l'éclairage de la plaque d'immatriculation.

EN CAS DE VENTE DE VÉHICULE Le vendeur d'une voiture d'occasion de plus de quatre ans,

Le vendeur d'une voiture d'occasion de plus de quatre ans, doit remettre à l'acquéreur (avant la vente), le rapport du contrôle technique, datant de moins de 6 mois. Sans preuve du contrôle, la préfecture refusera de délivrer une nouvelle carte grise à l'acquéreur. Attention : La délivrance de la vignette sur le pare-brise autorisant l'utilisation du véhicule ne signifie pas pour autant que celui-ci est en parfait état. Des défauts portant sur d'autres organes dont la réparation n'est pas obligatoire (le système de freinage, les feux stop, les feux de route ou les pneumatiques...) ont pu être signalés dans le rapport. Il est conseillé d'interroger le contrôleur technique pour apprécier leur gravité et procéder aux réparations nécessaires. Le propriétaire doit toujours maintenir son véhicule en bon état.

- La carrosserie L'état de la carrosserie peut être soumise à une contre visite si cette dernière présente des formes coupantes (suite à un petit accrochage généralement). Cela afin de protéger les piétons (de lésions aggravées par les parties tranchantes) qui seraient éventuellement renversés. Dans ce cas, vous devrez faire redresser la tôle pour obtenir une forme douce et arrondie puis, dans le cas de corrosion, appliquer un produit ou repeindre la partie rouillée. Sachez que si votre voiture a perdu une aile elle ne sera pas admise au contrôle.

- Les pneus Vérifiez l'état de vos pneus grâce au témoin d'usure. - Le freinage Vérifiez le niveau du liquide de frein qui baisse avec le temps en raison de l'usure des plaquettes. Mais ne vous amusez pas à y mettre n'importe quel liquide ! Consultez la revue technique de votre auto ou demandez conseil en magasin spécialisé ou à votre garagiste. Vérifiez aussi l'épaisseur des plaquettes en regardant à travers vos jantes (3 mm au minimum).

- La pollution

Une voiture émettant trop de pollution sera recalée au contrôle technique. Si vous avez de sérieux doutes sur votre véhicule (grosses fumées, odeurs fortes...), n'hésitez pas à employer des produits spécifiques à mettre dans le carburant. Ils sont très efficaces et font généralement du bien à votre moteur. Cependant, il n'y a pas de miracle, ce n'est pas en 10 km que le produit portera ses fruits. Prévoyez d'effectuer l'opération un bon mois avant le contrôle et n'hésitez surtout pas à faire monter votre moteur dans les tours régulièrement (moteur chaud si vous tenez à sa santé), ce qui aura comme conséquence d'améliorer le décrassage.

HARMONISATION EUROPÉENNE

La Commission européenne a présenté un projet de directive visant à harmoniser les pratiques du contrôle technique au sein de l'Union. Bien des nouveautés sont à signaler dans le programme du futur contrôle technique : tout d'abord, la volonté de Bruxelles de faire examiner les véhicules chaque année une fois 160.000 kilomètres ou 7 ans atteints. Ensuite, la Commission souhaite que tout ce qui circule soit vérifié. Un contrôle technique serait ainsi instauré pour les cyclomoteurs, les motos, les voiturettes, mais aussi pour les remorques dont le poids ne dépasse pas 3,5 tonnes. La Commission justifie ces quelques aménagements par une volonté de lutte contre l'insécurité routière. Par ailleurs, le fait d'harmoniser les règles du contrôle entre les différents pays de l'UE permettrait de mettre en place une base de données européenne : un moyen efficace de lutte contre la fraude, notamment au kilométrage. Afin de devenir définitive, cette réglementation devra encore être validée par le Parlement européen et les états membres.

Les centres de contrôle

Il existe une stricte réglementation des centres agréés pour le contrôle technique. Alors pas question de s'adresser à n'importe qui ! - C'est le préfet qui, dans chaque département, agrée les centres de contrôle. Ils peuvent être indépendants mais sont souvent affiliés à l'un des réseaux répartis sur l'ensemble du territoire.

- L'automobiliste peut choisir le centre où il effectue le contrôle, quel que soit le département d'immatriculation. Pour éviter les abus, les centres ne peuvent effectuer de réparations.

- Les prix du contrôle sont fixés librement par les centres. N'hésitez donc pas à comparer.

Les modalités du contrôle technique

Le contrôle est une procédure normalisée axée sur les constatations visuelles du contrôleur, aidé des mesures du banc de freinage et de l'analyseur de gaz. La visite technique complète porte sur 10 fonctions mécaniques déclinées en 116 points de contrôle dont 5 sont soumis à contre visite. Elle est effectuée sans aucun démontage du moteur pour donner un bilan minimum de l'état du véhicule et de sa sécurité. Les 10 fonctions sont les suivantes : - l'identification du véhicule, - le freinage, - la direction, - la visibilité, - l'éclairage et la signalisation, - les liaisons au sol, - la structure de la carrosserie, - les équipements, - les organes mécaniques, - la pollution et le niveau sonore. Le procès-verbal. à l'issue du contrôle, un procès-verbal est établi en double exemplaire. Il mentionne : - la date du contrôle ; - l'identité du contrôleur ; - les caractéristiques du véhicule ; - l'identité du propriétaire. Un exemplaire du procès-verbal est remis au propriétaire du véhicule.

Les effets du contrôle technique

La vignette. S'il n'y a pas de défauts, le contrôleur délivre un récépissé et appose une vignette sur le pare-brise, qui précise le mois et l'année du prochain contrôle. La délivrance de la vignette ne signifie pas pour autant que le véhicule est en parfait état.

Il appose également sur la carte grise un timbre portant, soit la lettre A si les défauts ne nécessitent pas une contre-visite, soit la lettre S dans le cas contraire. La contre-visite. En cas de défauts, ils doivent être impérativement réparés. Une nouvelle visite technique ou contre-visite doit être prévue pour vérification. Le propriétaire doit, dans un délai maximum de 2 mois, faire réparer son véhicule. Passé ce délai, la contre-visite ne pourra plus être effectuée, un nouveau contrôle technique devra être passé.

Les amendes. Le défaut de contrôle technique ou le défaut de contre-visite constitue une infraction au code de la route sanctionnée par une amende forfaitaire de 90 € à régler sous 3 jours ou 135 € sous 15 jours (contravention de 4ème classe). Le véhicule peut être immobilisé par les forces de l'ordre jusqu'à ce que la visite technique ait été effectuée. Le véhicule peut être conduit à la fourrière s'il n'a pas subi les contrôles techniques obligatoires ou si les réparations n'ont pas été exécutées.