David Skrela : " Ici pour continuer à gagner des titres"
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

David Skrela : " Ici pour continuer à gagner des titres"

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
3 pages
Français

Description

David Skrela : " Ici pour continuer à gagner des titres" L'ancien Toulousain nous dévoile ses ambitions dans son nouveau club, mais reste plus qu'énigmatique sur son futur en équipe de France. Comment se passe votre prise de repères à Clermont ? Tout va bien. Je prends mes marques.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 octobre 2011
Nombre de lectures 41
Langue Français

Exrait

David Skrela : " Ici pour continuer à gagner des titres"

L'ancien Toulousain nous dévoile ses ambitions dans son nouveau club, mais reste plus qu'énigmatique sur son futur en équipe de France.

Comment se passe votre prise de repères à Clermont ? Tout va bien. Je prends mes marques. J'ai connu une très bonne prise de contact.

Pouvez-vous revenir sur votre signature à l'ASM ?

J'arrivais en fin de contrat avec le Stade Toulousain. Les choses ont duré et nous ne sommes pas parvenus à obtenir un accord. Clermont est alors entré dans la danse. Je me suis rendu au club. Cela m'a plu. J'ai bien été accueilli.

Il y avait beaucoup de joueurs que je connaissais ici aussi. Il a fallu faire un choix et comme à Toulouse, cela devenait compliqué, j'ai pris la décision de rejoindre l'ASM.

Que représente ce choix dans votre carrière ? Le dernier défi. J'ai eu la chance de jouer dans des grands clubs dont Colomiers mon club formateur. Je suis venu ici pour continuer à gagner des titres tout en restant performant. A moi de m'acclimater au plus vite au club ainsi qu'à la région.

"J'aurais pu jouer contre le Pays de Galles..."

Qu'est-ce qui différencie le jeu clermontois et le jeu toulousain ? Ce qui est certain, c'est qu'à Toulouse le jeu est beaucoup travaillé à l'entraînement. Il y a beaucoup de connivences entre les joueurs perceptibles à travers leurs courses.

A Clermont, je trouve qu'il ya beaucoup de lancements, c'est structuré. Mais il y a pas mal de similitudes entre les deux.

Le Stade Toulousain va être l'équipe à battre pour le titre ? Oui, Toulouse fait partie des grands favoris mais on est 14 (sourire), dont le Racing...

Parlons de l'équipe de France. Quel est votre sentiment actuellement ? Je suis poissard, mais c'est comme cela. Je n'ai pas eu beaucoup de chance avec les Coupes du monde. J'ai néanmoins continué à suivre mes équipiers avec enthousiasme à la télévision. Je ne vais pas ressasser le passé car cela ne sert pas à grand chose. Je dois aller de l'avant et me consacrer à Clermont.

Apte contre Agen, cela veut dire que vous auriez pu être de la partie contre le Pays de Galles ! Et bien, oui (sourire). Mais ensuite ce sont des choix de sélectionneur. Ce n'est pas à moi à qui il faut poser la question, mais au coach. Je suis parti car on ne me pensait pas apte à finir la Coupe du monde.

En voulez-vous à Marc Lièvremont ? Au départ, on ne savait pas trop la durée de mon indisponibilité. Il a fallu trancher et cette décision n'a pas été dans mon sens malheureusement. C'est comme cela.

David Skrela en bleu, ce n'est qu'un au revoir ? Je ne sais pas. On verra. J'ai quand même 32 ans. La relève arrive. Cela peut sembler compromis.

David Skrela Né le 2 mars 1979 à Toulouse 1m90 - 98 kg - Demi d'ouverture Clubs successifs : Colomiers (1997-2003), Stade Français (2003-2008), Toulouse (2008-2011), Clermont (depuis juillet 2011) Palmarès : Challenge Européen (1998), champion de France (2004, 2007, 2011, finaliste en 2000 et 2005), Tournoi des Six Nations (2007), champion d'Europe (2010, finaliste en 1999 et 2005) International français (23 sélections)