//img.uscri.be/pth/b43bd999e37e5b62c0e95cc4867d490522a6a35e
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Développement et projets Comment financer son entreprise ?

2 pages

Développement et projets Comment financer son entreprise ? Financer son projet, son développement, sa croissance requiert un conseil avisé. Comme lorsque vous vendez un produit à votre client, il faudra vendre votre projet à l'organisme financeur.

Publié par :
Ajouté le : 26 octobre 2012
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Développement et projets Comment financer
son entreprise ?
Financer son projet, son développement, sa croissance requiert un conseil avisé. Comme
lorsque vous vendez un produit à votre client, il faudra vendre votre projet à l'organisme
financeur. Les sources de financement sont multiples : nous en aborderons trois, qui
interviennent à différents stades de maturité de votre entreprise. Le financement bancaire,
les aides institutionnelles et la levée de fonds.
Au moment de la création, fournissez des preuves au banquier.
Au moment de créer votre entreprise, c'est à vous d'évaluer votre besoin en financement. Différenciez bien les besoins pour le lancement de ceux inhérents à l'activité. Nous conseillons aux petites structures de faire valider leur plan de trésorerie par un spécialiste (expert-comptable, conseiller) avant d'aller voir le banquier. A ce stade, le banquier a besoin d'être rassuré. Il regardera avec soin les preuves de la pérennité de votre projet. Présenter quelques factures de clients déjà acquis et satisfaits est un bon début : pour lui, votre business model fonctionne. Le banquier cherche à valider le projet et les hommes qui le portent : expérience du gérant, partenaires, appuis locaux et réseau, vision à trois ans, garants extérieurs, etc.
L'usage veut que vous apportiez entre 20% et 30% du capital de départ. Le banquier vous prêtera le double (60%). Il financera plus facilement l'acquisition de votre outil de production (immeuble, machines..) qu'un investissement sans visibilité et à risque. Financer vos immobilisations par des fonds permanents est une bonne règle de gestion. Vous pouvez ici faire appel à l'emprunt à long terme.
Faites appel aux aides institutionnelles Des dizaines d'autres sources de financement existent, selon votre activité et votre lieu d'exercice. L'APCE recense les principales sources de financement et aides disponibles. Les Chambres de Commerce et d'Industrie utilisent l'outil Semaphore pour connaître les subventions et aides publiques auxquelles vous pouvez prétendre. Vous aurez ainsi une liste complète. Attention, cette liste évoluera début 2013 avec la formation de la future BPI (Banque publique d'investissement) qui prévoit de fusionner les dispositifs d'aide à la création d'entreprise (OSEO notamment) en un seul guichet unique.
La levée de fond : pour financer votre croissance avant revente de votre entreprise.
Le capital-risqueur investit dans le potentiel de votre entreprise, avec une rentabilité espérée élevée et une date de revente pour récupérer une bonne plus-value. A moins d'entrer en bourse, vous ne pourrez jamais racheter les parts sociales vendues lors de l'ouverture de votre capital. Il faudra donc trouver un repreneur. Si tel est votre projet, pensez immédiatement à ce repreneur et à une revente dans les 5 à 7 ans. Ficelez bien vos arguments et pensez à l'augmentation de capital que vous souhaitez effectuer avant de rencontrer d'éventuels investisseurs. Si vous voulez garder longtemps votre entreprise, mieux vaut préserver la majeure partie de votre capital social et croître à votre rythme.