//img.uscri.be/pth/956eda0aa001b308fff45f1f8374e8ffbab10593
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Du Bourgogne dans le Côte du Rhône

3 pages
Du Bourgogne dans le Côte du Rhône Le reegroupement des producteurs de vins français ne fait que commencer. Peu présente dans la vallée du Rhône et le Languedoc-Roussillon, l'entreprise bourguignonne Boisset, basée à Nuits- Saint-Georges depuis 1973, met la main sur un acteur de poids : Skalli, n°3 des ventes de vins français. Le chemin de ces deux familles s'est déjà croisé plusieurss fois depuis les années 80, notamment lors de la vente par Boisset d'un vignoble en Californie. Pour Skalli, se rapprocher de Boisset permet de pérenniser une histoire de famille dont les ressorts sont autannt du domaine émotionnel qu'économique, avec une certaine idée du savoir-faire à la française que les entreprises ont touttes deux étendu aux États-Unis. Boisset, Duc de Bourgogne Une vente annoncée. Figure emblématique du Languedoc, le groupe Skalli, fondé en 1920, a connu un début 2011 difficile : vente du Clos Poggiale, plan social qui a conduit à la réduction de 20% des effectifs... malgré un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros (hors activité californienne). Sans réel successeur et désireux de mettre fin aux difficultés économiques du groupe, Robert Skalli, pionnier du vin de marque (Fortant de France...) a donc choisi de mettre en vente sa société de négoce située à Sète, pour ne conserver que son vignoble californien. De son côté, désireux d'appuyer sa présence dans le sud de la France, Boisset, après avoir envisagé d'entrer au capital de Skalli, s'est porté acquéreur.
Voir plus Voir moins
Du Bourgogne dans le Côte du Rhône
Le reegroupement des producteurs de vins français ne fait que commencer. Peu présente dans la vallée du Rhône et le Languedoc-Roussillon, l'entreprise bourguignonne Boisset, basée à Nuits-Saint-Georges depuis 1973, met la main sur un acteur de poids : Skalli, n°3 des ventes de vins français. Le chemin de ces deux familles s'est déjà croisé plusieurss fois depuis les années 80, notamment lors de la vente par Boisset d'un vignoble en Californie. Pour Skalli, se rapprocher de Boisset permet de pérenniser une histoire de famille dont les ressorts sont autannt du domaine émotionnel qu'économique, avec une certaine idée du savoir-faire à la française que les entreprises ont touttes deux étendu aux États-Unis.
Boisset, Duc de Bourgogne
Une vente annoncée.
Figure emblématique du Languedoc, le groupe Skalli, fondé en 1920, a connu un début 2011 difficile : vente du Clos Poggiale, plan social qui a conduit à la réduction de 20% des effectifs... malgré un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros (hors activité californienne). Sans réel successeur et désireux de mettre fin aux difficultés économiques du groupe, Robert Skalli, pionnier du vin de marque (Fortant de France...) a donc choisi de mettre en vente sa société de négoce située à Sète, pour ne conserver que son vignoble californien. De son côté, désireux d'appuyer sa présence dans le sud de la France, Boisset, après avoir envisagé d'entrer au capital de Skalli, s'est porté acquéreur. Malgré sa position de leader, Boisset (200 millions d'euros de chiffre d'affaires) a su conserver un esprit familial qui n'a pas laissé Robert Skalli indifférent.«indifférent.suis très heureux que ce soit Boisset qui insuffle son esprit de famille à Skalli dans une volonté de faire perdurer aussi bien les marques dans la continuité des produits que les partenariats que nous avons mis en place depuis des années. Je suis ravi que cette famille soit aussi engagée dans la viticulture que dans la qualité des vins et ait la volonté de les faire croître à travers le monde. Je suis très confiant dans l'avenir que je dépose entre ses mainsntresesmainsdéclarait-il.
Même discours de mise chez Boisset :«:«Nous sommes honorés de poursuivre cette magnifique oeuvre familiale. Nous allons continuer de valoriser un savoir-faire connu et reconnu dédié à des vins de grande qualité, porté par les membres de la famille Skalli et sommes très heureux que cela demeure une histoire de famille»,explique Jean-Charles Boisset. Pour l'homme, ce rachat s'inscrit dans la stratégie d'implantation au coeur de ses terroirs de prédilection avec une volonté affirmée d'y être pérenne.«Grâce à Skalli, nous allons nous installer de manière physique, dynamique et qualitative dans l'un des plus grands terroirs du monde, le Languedoc, et renforcer également notre présence dans la vallée du Rhône».
Une logique de développement
Si le géant bourguigon met le cap vers le Sud, c'est que la région a prouvé son potentiel qualitatif, tant dans la diversité que dans l'originalité de ses terroirs. Or, la famille Skalli y fait figure de pionnière depuis 1920 en développant un portefeuille reconnu dans le monde. En outre, les complémentarités avec les vins des autres régions de Boisset sont logiques en tant qu'acteur majeur des vins français à l'étranger, le Languedoc et la vallée du Rhône représentant les deux premières régions de production de l'Hexagone ère et 2ème régions françaises) avec un niveau qualitatif qui continue de croître d'année en année.«Skalli nous offre la crédibilité qui nous manquait dans tout le Sud. Nous avions certes le domaine de La Croix Mortelle en Minervois La Livinière, mais trop petit pour devenir un acteur de poids dans la région»,commente Jean-Charles Boisset.
«Je suis très heureux que ce soit Boisset qui insuffle son esprit de famille à Skalli dans une volonté de faire perdurer aussi bien les marques que les partenariats.» Robert Skalli
Grâce à ce rachat, la maison bourguignonne, qui possède de nombreux vignobles (Chablis, Beaujolais, Côtes de Beaune et de Nuits, Côte Chalonnaise...), met la main sur le site de Châteauneuf-du-Pape et la structure de mise en bouteille de Sète, mais aussi les marques Skalli, Fortant, Couleurs du Sud (vin de cépages) et Caves St-Pierre (vins rhodaniens). Une / jolie opération !
«Ce rachat va nous permettre de renforcer notre présence à l'international.» Jean-Charles Boisset, président de Boisset Family Estates
Visibilité internationale
Fondé en 1961, Boisset La Famille des Grands Vins rassemble une collection de maisons et domaines en France (la Bourgogne, le Beaujolais, la vallée du Rhône...) mais aussi à l'international (le Canada et les États-Unis). Cet acteur connu et reconnu dans le monde de la viticulture californienne, à la tête de plusieurs grands domaines californiens (Buena Vista à Carneros, californiens (Buena Vista à Carneros, Raymond Vineyards à Napa, DeLoach dans la Russian River
Valley à Sonoma, Lockwood à Monterey et Lyeth Estate dans l'Alexander Valley), entend également profiter de ce rachat pour renforcer sa stratégie à l'export, notamment en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Chine et au Japon où la maison Skalli est très implantée, ayant commercialisé à l'export 60% de ses 12 millions de bouteilles en 2010.«Ce rachat nous permet d'ajouter de nouveaux partenaires à travers le monde et de renforcer ainsi notre présence à l'international», souligne Jean-Charles Boisset. Avec cette transaction d'un montant proche de 30 millions d'euros, Boisset, qui représente désormais 75 millions de bouteilles, consolide ses positions. De tels regroupements ne font que commencer, mondialisation oblige...