Gestion de patrimoine : choisir un conseil sur mesure

Gestion de patrimoine : choisir un conseil sur mesure

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Gestion de patrimoine : choisir un conseil sur mesure En effet, impossible pour le chef d'entreprise de suivre cette gestion au quotidien. Seuls des professionnels seront à même de bâtir des solutions patrimoniales en sélectionnant les supports les plus performants auprès de partenaires fiables. L'objectif : garantir la sécurité des investissements dans cet environnement changeant.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 novembre 2012
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème
Gestion de patrimoine : choisir un conseil sur mesure
En effet, impossible pour le chef d'entreprise de suivre cette gestion au quotidien. Seuls des professionnels seront à même de bâtir des solutions patrimoniales en sélectionnant les supports les plus performants auprès de partenaires fiables. L'objectif : garantir la sécurité des investissements dans cet environnement changeant. Les gestionnaires de patrimoine font des analyses et suivent les indicateurs macroéconomiques, microéconomiques et techniques. Proches des gestionnaires de fonds, ils connaissent parfaitement les styles de gestion pratiqués, le niveau d'exposition au marché, la composition des fonds, etc... Ils apportent de plus à leur clientèle un savoir-faire juridique et une expertise fiscale.
Les avantages d'un conseiller indépendant
Mais à qui s'adresser sur le marché où de nombreux intervenants se concurrencent ? Banques, compagnies d'assurance, sociétés de gestion privées et CGPI (conseillers en gestion de patrimoine indépendants) proposent, selon le cas, un conseil et une stratégie plus ou moins sur mesure, un portefeuille adapté à chaque profil. Il s'agit d'optimiser et de dynamiser le patrimoine (sa rentabilité, sa liquidité), principalement de le diversifier pour répartir les risques, et amortir plus ou moins fortement les chocs boursiers.
Excepté pour celles pratiquant la multi-gestion, en règle générale les banques et compagnies d'assurance appartenant à un réseau offrent uniquement les produits du groupe. Les banques et sociétés de gestion privées apportent une gestion plus personnalisée et un service haut de gamme.
Quant aux CGPI, près de 3 000 en France, ils conseillent en bénéficiant de l'indépendance de choix des gérants et proposent l'intégralité des activités de gestion patrimoniale : financement immobilier, assurance vie, placements (comptes titres, PEA...), ainsi que du conseil en défiscalisation. Une prestation donc à forte valeur ajoutée....
Jouer la prudence en diversifiant son patrimoine
Selon les orientations établies conjointement, votre gestionnaire de patrimoine va s'employer à faire fructifier votre portefeuille. En fonction de votre aversion au risque, il va répartir celui-ci en diverses valeurs d'investissements : compte de dépôts, livret d'épargne, assurance-vie de capitalisation, instruments monétaires, actions, obligations, fonds de placement, immobilier, métaux précieux, etc... Bâtir un patrimoine étant un processus de longue haleine, les CGPI raisonnent à moyen et long terme. Et celui du chef d'entreprise étant lié à celui de sa société, le CGPI peut intervenir également au sein de cette dernière.
Quels supports choisir à l'heure actuelle ? L'assurance-vie représente un élément incontournable dans le cadre de la diversification nécessaire à l'investisseur : c'est un investissement très sécurisant en ce qui concerne les fonds en euros et bien plus rémunérateur que la grande majorité des comptes de dépôts et livrets d'épargne, surtout depuis la baisse des taux d'intérêts de ces derniers. En cas d'incertitude de marché, comme actuellement, les fonds garantis sont plébiscités. Et en cas de reprise, les contrats multi-supports peuvent redynamiser les fonds tout en s'entourant d'options de sécurisation.
Pour éviter de prendre des risques, les Français se tournent également vers des valeurs sûres telles que l'immobilier, l'or, les oeuvres d'art. Des domaines où, encore une fois, il est souhaitable d'être bien conseillé...
L'assurance-vie : premier placement des Français
DRvie conforte sa place de premier pilier de l'épargne longue en France. Elle L'assurance représente 56% des placements financiers à moyen et long terme (estimés à 2 500 milliards d'euros pour 2011). Elle maintient également sa deuxième place en Europe, après l'assurance vie britannique. La collecte française en assurances vie et capitalisation a atteint 124 milliards d'euros en 2011.(Source : FFSA - Fédération Française des Sociétés d'Assurance)