Giffard, la petite liqueur qui défie Cointreau

Giffard, la petite liqueur qui défie Cointreau

Documents
1 page
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Giffard, la petite liqueur qui défie Cointreau La petite histoire veut que tout ait commencé en 1885, par un été

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 juin 2011
Nombre de visites sur la page 46
Langue Français
Signaler un problème
Giffard, la petite liqueur qui défie Cointreau
La petite histoire veut que tout ait commencé en 1885, par un été exceptionnellement chaud. Émile Giffard, pharmacien à Angers, met au point une liqueur de menthe blanche particulièrement rafraîchissante. Le succès est immédiat, la pharmacie devient une distillerie et la «Menthe Pastille» est bientôt rejointe par une gamme de crèmes de fruits, liqueurs et sirops, avec plus de 60 parfums. Quatre générations plus tard, l'entreprise est toujours familiale et indépendante et élabore toujours ses produits dans les locaux angevins.
Mais la «vieille dame» fait preuve d'un beau dynamisme : elle réalise une part importante de son chiffre d'affaires locaux angevins.
Ils exportent jusqu'au Brésil Secteur : Alimentaire CA : 12 millions d'euros Effectif : 40 salariés Directeurs associés : Édith Giffard et Bruno Giffard Ville : Angers
Mais la «vieille dame» fait preuve d'un beau dynamisme : elle réalise une part importante de son chiffre d'affaires à l'international et exporte ses produits très appréciés par les barmans, qui s'en servent pour des cocktails, vers plus de 10 pays sur les 4 continents. Deux bureaux ont été ouverts récemment à l'étranger : l'un à Lisbonne et l'autre à São Paulo. D'autres ouvertures sont déjà prévues pour 2011.