Installer des arbustes à petits fruits
2 pages
Français

Installer des arbustes à petits fruits

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Installer des arbustes à petits fruits Si vous savez planter les choux, savez-vous aussi repiquer les arbustes fruitiers pour obtenir des paniers de saveurs ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 31 janvier 2012
Nombre de lectures 9
Langue Français
Installer des arbustes à petits fruits

Si vous savez planter les choux, savez-vous aussi repiquer les arbustes fruitiers pour obtenir des paniers de saveurs ? Comme leurs fruits qui se gorgent de sucre et de goût grâce au soleil, framboisiers, groseilliers et cassissiers ont aussi besoin de cet astre pour acquérir toute leur force. À repiquer à la fin de l'hiver ou au plus tard au retour des beaux jours, ils doivent être installés dans un emplacement ensoleillé, qui les protégera aussi du vent et des chutes de température. Regardantes quant à leurs lieux de plantation, certaines plantes à l'instar du framboisier font preuve de peu d'exigence en ce qui concerne la qualité du sol, pour peu qu'il ne soit pas trop argileux et lourd. Groseilliers et myrtilliers requièrent, eux, des terres riches et légères, supportant même une pointe d'acidité.

À la façon du rosier Mais ces terres doivent être parées à les accueillir; d'où la nécessité de réaliser un bon bêchage sur la profondeur d'un fer de bâche. S'ils ont été conditionnés dans des godets, leurs racines doivent faire une trempette de quelques minutes avant d'être retirées du pot. Insérées peu profondément dans la terre, leurs branches doivent ensuite être enlacées d'un fil pour qu'un tuteur leur permette de pousser. La méthode du rosier peut aussi être utilisée. Après avoir taillé les racines, celles-ci subissent un pralinage, faisant le grand plongeon dans un mélange d'eau et de terre, le point de greffe devant resté visible. Il n'y a plus qu'à laisser pousser pour s'élancer dans une cueillette gourmande.

Ceuillette gourmande

Mûriers Sans épine, le mûrier de jardin s'accommode d'une terre ordinaire, préférant tout de même un sol riche et frais lors des périodes estivales. Planté à l'abri du vent dans un endroit légèrement ombragé, il doit être disposé à côté d'un solide support, puisque ses tiges se palissent en éventail ou à l'horizontal.

Cassissiers Devant être arrosé en cas de sécheresse, le cassissier exige un sol toujours frais, une terre calcaire accentuant même la saveur de ses fruits. Pour favoriser l'apparition de nouvelles pouces chaque année, mieux vaut enterrer le collet de cet arbuste : une technique qui protège en outre ses racines, tandis que le choix de 2 variétés en favorise la pollinisation. Myrtilliers Raffolant de sols légers et très acides, le myrtillier peut être planté dans un mélange de terre de bruyère, de terreau de feuilles et d'aiguilles de pin. Comme pour le cassissier, la culture d'espèces différentes en favorise la pollinisation.

Groseilliers À planter l'automne venu, le groseillier en grappes ou à maquereau apprécie de bonne terre de jardin, toujours fraîche et légèrement acide. Cet arbuste s'avérant sensible à la sécheresse, un sol paillé complété d'un bon arrosage lui évite de rendre l'âme, tandis qu'une taille de ses plus vieilles branches en aère le coeur.

Framboisier Supportant les sols forestiers (légers, frais, pas trop calcaire...), cette plante lisière peut pousser à la mi-ombre. Mais pour cueillir des fruits savoureux et sucrés, mieux vaut la mettre au soleil. Pour faciliter les futures récoltes, le framboisier doit être installé le long de fils de fer, où ses longues tiges peuvent être palissées.