Jonathan Garcia : " Je touche du bois !"
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Jonathan Garcia : " Je touche du bois !"

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

Jonathan Garcia : " Je touche du bois !" L'ancien pilier rochelais revient sur sa signature à Agen et évoque ses attentes. Tout en témoignant sur son apprentissage, il attend encore mieux de ses performances. La défaite contre le Stade Toulousain (24-23) a été très mal vécue...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 octobre 2011
Nombre de lectures 106
Langue Français

Exrait

Jonathan Garcia : " Je touche du bois !"

L'ancien pilier rochelais revient sur sa signature à Agen et évoque ses attentes. Tout en témoignant sur son apprentissage, il attend encore mieux de ses performances.

La défaite contre le Stade Toulousain (24-23) a été très mal vécue...

Cela a été une défaite malheureuse. On avait fait une bonne deuxième période comme cela se produit depuis le début de la saison. On a même mené à la marque. On voit que ce n'est jamais gagné tant que ce n'est pas sifflé. On l'a vu quand on est allé gagner à Brive dans les dernières secondes (20-19). Cela s'est aussi vérifié contre Toulouse.

Mais tout le monde a basculé sur les matches à venir. Toulouse, c'est du passé. On a pris qu'un point. On aurait dû en prendre quatre.

Battu aussi par Castres (30-11) et Clermont (29-13), cela mesure-t-il encore le chemin à parcourir pour le SUA face à des cylindrées déjà bien installées ? Oui et non. On voit que les grosses écuries comme Toulouse ont un effectif large. Pour celles comme Bordeaux, Agen, c'est naturellement plus compliqué.

Mais Agen peut-il ambitionner autre chose que le maintien ? On va déjà penser à cet objectif. Chacun a ses ambitions dans la tête. On verra bien...

Comment jugez-vous votre début de saison à titre personnel ? Je ne m'en satisfais pas. A chacune de mes prestations, cela ne me suffit pas encore. C'était bien mieux l'an dernier. Mais cela s'explique par le fait que j'arrive dans un nouveau club que je connais encore peu. J'ai encore des habitudes à prendre. Je suis en apprentissage. Je dois peaufiner mes repères en mêlée ou dans le jeu alors que cela se passait très bien à ce niveau à La Rochelle. Je dois encore progresser dans beaucoup de domaines. Je ne suis pas totalement content sur mes fondamentaux. Je pense que les coachs m'attendent à ce niveau.

Vivez-vous l'absence de pépins physiques comme un soulagement ? Je touche du bois. Pour l'instant, c'est bien parti. Il y a la concurrence. Il ne faut jamais se croire arrivé. Il faut bosser pour jouer. Mon but est de faire le maximum de matches. J'espère apporter le plus possible à mon équipe.

Mais une carrière ne commence pas à 28 ans à votre poste ? C'est effectivement ce que l'on dit. Mais il y en a qui jouent et qui sont plus jeunes que moi. Un gars comme Ducalcon, à mon âge, est en équipe de France.

Pensez-vous avoir perdu du temps dans votre carrière ? Non. Quand j'étais à La Rochelle j'ai pris du plaisir et j'avais du temps de jeu. Le couac vient quand je me suis blessé à Brive. J'ai été coupé dans mon élan. Je ne pense ni m'être trompé dans mes choix ni avoir perdu du temps.

Jonathan Garcia Né le 5 décembre 1984 à Bordeaux 1m90 - 136 kg - Pilier Clubs successifs : La Rochelle (2007-2009), Brive (2009-2010), La Rochelle (2010-2011), Agen (depuis juillet 2011)