L
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

L'ASSE ENFIN SUR LA BONNE VOIE?

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

L'ASSE ENFIN SUR LA BONNE VOIE? "Au-delà des résultats sportifs qui sont intéressants, l'évolution générale récente de l'AS St-Etienne me paraît plutôt positive et ce pour plusieurs raisons.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 mars 2011
Nombre de lectures 6
Langue Français

Exrait

L'ASSE ENFIN SUR LA BONNE VOIE?

"Au-delà des résultats sportifs qui sont intéressants, l'évolution générale récente de l'AS St-Etienne me paraît plutôt positive et ce pour plusieurs raisons. L'arrivée de Dominique Rocheteau a incontestablement amené un plus car c'est quelqu'un de sobre et de tempéré qui a beaucoup d'idées et pas seulement dans le domaine sportif, également dans celui de la politique générale d'un club. Aujourd'hui, je constate que le staff technique lui fait totalement confiance et que ses relations avec le duo Romeyer-Caiazzo sont bonnes. C'est déjà énorme et cela lui permet, à sa manière, sans éclats, et à petits pas, de faire avancer le club dans la bonne direction. Mais ne nous y trompons pas, l'organisation est en pleine mutation et il faut s'attendre à d'autres changements, avec de nouvelles arrivées dans des secteurs qui ne sont pas encore pourvus. L'organigramme va bouger. Le deuxième aspect positif de la réalité stéphanoise concerne Roland Romeyer et Bernard Caiazzo qui se sont mieux réparti les responsabilités.

Président du Directoire, le premier est présent au quotidien au sein du club où son passé et son profil lui offrent une certaine légitimité. Depuis Paris où il réside, Bernard Caïazzo est à la tête du Conseil de surveillance et gère davantage les relations avec les institutions. Il prend de plus en plus de poids au sein de l'UCPF et est très présent dans pas mal de dossiers sensibles gérés par la LFP. Dans la période difficile que traverse le club, financièrement parlant -et qui constitue un obstacle sérieux-, il est important de sentir que ses bases sont solides, ce qui me paraît être le cas. Mais pour aller plus loin, le club ne pourra pas se passer d'un stade moderne, il ne pourra pas faire l'économie de son exploitation. A ce sujet, les relations futures avec l'agglomération et la ville de St-Etienne, propriétaire du centre de formation de l'Etrat et de Geoffroy Guichard, seront importantes. Car sans possibilité d'exploiter de nouvelles ressources liées à la nouvelle enceinte, il sera difficile voire impossible d'espérer un club prospère. Depuis une quinzaine d'années, tous les présidents qui sont passés à St-Etienne ont été beaucoup critiqués, probablement à raison car l'identité si forte de ce club risquait de disparaître. Cette nouvelle organisation me semble jeter les bases d'un renouveau. Mais comme dans tous les clubs du monde, encore faudra-t-il, sur le terrain, que les résultats suivent..."

*65 ANS, JURISTE ET DIRECTEUR DU CENTRE DE DROIT ET D'ÉCONOMIE DU SPORT DE LIMOGES

"L'ORGANIGRAMME VA BOUGER. IL FAUT S'ATTENDRE À D'AUTRES CHANGEMENTS"