L

L'ÉVÉNEMENT DE LA TOUNGOUSKA

Documents
1 page
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

L'ÉVÉNEMENT DE LA TOUNGOUSKA Le 30 juin 1908 à 7 heures 14 minutes, une énorme boule de feu visible de l'ouest de la Chine à la Russie centrale a traversé le ciel nocturne en faisant un bruit assourdissant.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 janvier 2012
Nombre de lectures 3
Langue Français
Signaler un problème
L'ÉVÉNEMENT DE LA TOUNGOUSKA

Le 30 juin 1908 à 7 heures 14 minutes, une énorme boule de feu visible de l'ouest de la Chine à la Russie centrale a traversé le ciel nocturne en faisant un bruit assourdissant. Une explosion, égale à mille fois la puissance de la bombe d'Hiroshima (selon certains calculs), a détruit plus de mille kilomètres carrés de forêt dans un lieu nommé Toungouska, en Sibérie. Le bruit fut entendu jusqu'à 800 kilomètres. De nombreux sismographes dans le monde détectèrent la secousse. L'onde de choc fut enregistrée en Europe occidentale et aux États-Unis qui pensèrent à une météorite, mais l'éloignement de la région et les troubles politiques en Russie ne permirent pas une étude immédiate sur place. Les Toungouzes, seuls et rares habitants de la région, crurent que c'était leur dieu du feu qui tombait sur la Terre. Aucun scientifique n'est alors allé voir ce qui s'était passé, et la preuve du phénomène, outre les témoins directs, est une secousse similaire à celle d'un tremblement de terre enregistrée par le sismographe d'Irkoutsk, à plus de 1000 kilomètres de là. Plusieurs hypothèses scientifiques ont été émises sur l'origine du phénomène : astéroïde, comète, météorite, foudre, méthane échappé de conduits volcaniques...

L'hypothèse la plus plausible, et aujourd'hui retenue, est celle de l'impact d'un objet céleste (un petit corps du système solaire, de caractéristiques encore inconnues, ayant explosé à une altitude comprise entre 5 et 10 kilomètres). Cela fait de l'événement de la Toungouska la plus grosse explosion connue de l'ère humaine due à la rencontre d'un tel corps avec la Terre. La première expédition scientifique sur le site eut lieu en 1927 seulement, dix-neuf ans après la catastrophe. Elle était conduite par le minéralogiste soviétique Leonid Kulik. Plusieurs surprises attendaient les chercheurs des diverses disciplines de l'expédition. D'abord ils trouvèrent une zone de 60 km de diamètre complètement dévastée par l'onde de choc. Ni cratère, ni météorite ne furent trouvés. Les témoins furent interrogés et de nombreuses explications virent le jour, depuis la chute d'un astéroïde, celle d'antimatière, jusqu'à l'explosion d'un vaisseau spatial extraterrestre. L'hypothèse d'une bombe nucléaire d'origine extraterrestre fut aussi avancée en 1946, mais l'absence de radiations infirma cette hypothèse par ailleurs très fantaisiste.

Plus de 100 ans après ce cataclysme, la controverse sur la nature exacte du phénomène reste vive. Aujourd'hui c'est une course de vitesse entre les scientifiques qui veulent percer les secrets et la nature qui, comme toujours sur la Terre, reprend progressivement ses droits et efface inexorablement les traces du passé. Les autorités russes, bien conscientes de l'intérêt considérable de la région sur le plan scientifique, ont ouvert le droit aux savants étrangers à s' rendre. Ceci dit la question se pose toujours sur cet objet : petit astéroïde, comète ou météorite?

D'après les estimations, 60 millions d'arbres ont été arrachés par le souffle de l'explosion Situation et zones d'impact sur Toungouska rouge : forêt détruite Rayon = 20 km ; orange : forts dégâts R = 100 km ; dégradé bleu : bruit de l'explosion R = 1 500 km