//img.uscri.be/pth/f3c473dd1b862c5e28faa5ce5c5fb38a4eec219c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le cahier pratique du cadre-dirigeant

8 pages
Le cahier pratique du cadre-dirigeant Les points-clés avant de racheter une entreprise La croissance eexxtteerrnnee nn''eesstt pplluuss ll''aappaannaaggee ddeess ggrraannddss ggrroouuppeess mmaaiiss uunn oouuttiill ddee développement efficace à la portée des PME ambitieuses. Un plan de croissance externe maîtrisée accélère le développement d'une entreprise... à condition de ne pas faire d'erreur. A. Définir sa cible Toute stratégie doit découler d'un projet de développement clairement défini par rapport à l'entreprise sur son marché avec ses fournisseurs, face à ses concurrents et placé dans le temps. Ainsi : - la croissance horizontale vous permet le rachat de concurrents indirects, qui apportent une nouvelle expertise ou des possibilités de rebonds commerciaux entre les produits/les clients ; - l'intégration verticale vous permet le rachat d'un client ou d'un fournisseur qui intervient en amont ou aval de votre activité ; - la diversification vous permet le rachat d'entreprise sans rapport avec votre coeur de métier. Il s'agit d'une stratégie plus risquée. Sachez que les motivations vont évoluer au cours de la vie de votre entreprise : en phase de maturité, l'entreprise cherche à absorber ses concurrents et/ou à réduire ses coûts (croissance horizontale/intégration) ; en phase de développement, elle privilégie la recherche d'intégration ; en phase de déclin, elle recherche des relais de croissance en investissant des créneaux en plein essor (diversification). B.
Voir plus Voir moins
Le cahier pratique du cadre-dirigeant
Les points-clés avant de racheter une entreprise La croissance
externe n'est plus l'apanage des grands groupes mais un outil de développement efficace à la portée des PME ambitieuses. Un plan de croissance externe maîtrisée accélère le développement d'une entreprise... à condition de ne pas faire d'erreur.
A. Définir sa cibleToute stratégie doit découler d'un projet de développement clairement défini par rapport à l'entreprise sur son marché avec ses fournisseurs, face à ses concurrents et placé dans le temps. Ainsi : -la croissance horizontalepermet le rachat de concurrents indirects, qui vous apportent une nouvelle expertise ou des possibilités de rebonds commerciaux entre les produits/les clients ; -l'intégration verticalevous permet le rachat d'un client ou d'un fournisseur qui intervient en amont ou aval de votre activité ; -la diversification vous permet le rachat d'entreprise sans rapport avec votre coeur de métier. Il s'agit d'une stratégie plus risquée.
Sachez que les motivations vont évoluer au cours de la vie de votre entreprise : en phase de maturité, l'entreprise cherche à absorber ses concurrents et/ou à réduire ses coûts (croissance horizontale/intégration) ; en phase de développement, elle privilégie la recherche d'intégration ; en phase de déclin, elle recherche des relais de croissance en investissant des créneaux en plein essor (diversification).
B. Trouver le mode de rapprochement Les modalités d'une opération de croissance externe empruntent divers cheminements : -l'accord de partenariat.Cet accord, qui recouvre des champs de collaboration divers, peut constituer un préalable à une inter-relation plus intime des relations entre deux structures ; -l'acquisition partielle ou totale.général, la prise de participation est En majoritaire mais vous pouvez laisser une part de capital plus ou moins importante à l'actionnaire cédant afin qu'il reste impliqué dans le développement de l'entreprise ; -la fusion, l'aboutissement du rapprochement de deux entreprises.
C. Payer le juste prixLa première des causes d'échec trouve son origine dans le financement de la