//img.uscri.be/pth/728989b2fbaeee634b0b939f34c6a518cabb708f
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Le Conseil en recrutement

2 pages
Le Conseil en recrutement Traquer le profil idéal Le conseil en recrutement intervient principalement pour recruter des profils à haute valeur ajoutée : des cadres et des dirigeants, mais aussi des techniciens ou des agents de maîtrise lorsque le secteur d'activité de l'entreprise est touché par une
Voir plus Voir moins
Le Conseil en recrutement
Traquer le profil idéal
Le conseil en recrutement intervient principalement pour recruter des profils à haute valeur ajoutée : des cadres et des dirigeants, mais aussi des techniciens ou des agents de maîtrise lorsque le secteur d'activité de l'entreprise est touché par une situation de pénurie.
La plupart des cabinets sont d'ailleurs spécialisés, soit par zone géographique, soit par secteur d'activité. Pour réussir leur mission, ils vont s'appuyer sur des outils de sourcing professionnels : un réseau étendu et une cvthèque vont notamment leur permettre d'atteindre des candidats susceptibles de correspondre au poste à pourvoir. Ils peuvent également publier des annonces ou, lorsqu'il s'agit de recruter pour des postes à hautes responsabilités, contacter des professionnels déjà en poste.
Le conseil en recrutement se charge d'affiner la sélection en réalisant des tests et des entretiens préalables. Au final, seuls quelques candidats seront présentés au responsable de l'entreprise. Un débriefing permettra ensuite de renforcer l'accompagnement afin que le chef d'entreprise ne soit plus seul à prendre une décision stratégique.
Partenaire du dirigeant, le cabinet joue aussi un rôle de conseil en amont du recrutement. Il participe à la définition du profil recherché, aux qualifications requises (diplôme, expérience professionnelle), ainsi qu'à la détermination d'un niveau de rémunération adéquat. Cette assistance est primordiale car le chef d'entreprise peut être pénalisé par un manque de connaissance des spécificités d'une fonction (commercial, comptable...).
Des prestations onéreuses... mais rentables
Le tarif moyen pratiqué par les cabinets en recrutement est souvent un facteur bloquant pour les entreprises. En moyenne, le pourcentage perçu sur le salaire brut annuel prévu pour la personne à recruter oscille entre 10 et 25 %. Il peut atteindre 33 % pour une activité de chasse de tête.
Mais ces chiffres a priori élevés doivent s'analyser dans une perspective à long-terme. En fonction du prestataire choisi, l'entreprise peut bénéficier d'une garantie étendue qui va lui permettre de bénéficier d'un suivi du candidat durant sa ériode d'inté ration en énéral de six mois à un an .
Certains cabinets procèdent éventuellement à des ajustements, voire à un nouveau recrutement.
En fonction des garanties présentées et du taux de réussite moyen qui avoisine les 95%, le coût initial est donc rapidement amorti au vu des gains de temps et des économies réalisées par rapport à une erreur de recrutement (particulièrement préjudiciable pour les postes à hautes responsabilités).
La politique des cabinets en matière de règlement est très variable : certains vont exiger le versement d'un acompte, d'autres vont privilégier le paiement en cas de succès. La deuxième option permet de ne verser les honoraires que si le recrutement est effectif, mais elle peut avoir des conséquences sur la motivation du cabinet et donc sur la profondeur des recherches. Lorsque le cabinet travaille par approche directe, un acompte est systématiquement demandé.