Le jour où Courbis s

Le jour où Courbis s'est inventé un grand père grec...

Documents
1 page
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Le jour où Courbis s'est inventé un grand père grec...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 septembre 2011
Nombre de lectures 13
Langue Français
Signaler un problème
Le jour où Courbis s'est inventé un grand père grec...

La double confrontation face à l'Olympiakos Le Pirée a rappelé des souvenirs à l'ancien joueur et entraîneur de l'OM, Rolland Courbis, qui aura passé une saison (1973-74) sous le maillot du Pirée dans des circonstances bien particulières ! "Sportivement, c'était risqué même si le club du Pirée allait être champion, se souvient Courbis aujourd'hui. Financièrement, c'était le jackpot. Légalement, c'était compliqué. J'étais international junior, aux portes de l'équipe de France espoirs, en Grèce, je risquais fort de disparaître. (...) Je reconnais qu'à 19 ans j'ai préféré assurer le côté financier." Courbis gagnait 4000 francs par mois à l'OM, puis 50 000 francs par an à Ajaccio et il allait en gagner 160 000 par mois sur cinq ans avec 60 000 de prime à la signature ! "Je venais d'une famille où mes parents comptaient leurs sous dès le 20 du mois, se justifie-t-il. Alors, quand ils m'ont demandé si j'étais d'origine grecque, j'ai dit : oui, bien sûr ! Le problème, c'est qu'on a recherché au-delà de mes grands-parents et qu'on n'a pas trouvé un Grec dans la famille. Alors, comme j'avais une copine et un pote à la préfecture, on a trouvé deux témoins qui avaient bien connu mon grand-père, le Grec... On l'avait fait naître à Salonique comme celui d'un international uruguayen ! Mais bon, personne n'a trouvé de trace de nos pépés respectifs. Alors, comme le président d'Olympiakos était puissant, ils ont décrété que les registres d'état civil avaient dû brûler dans un bombardement pendant la guerre."

A la volée - "Quand ça va bien, on a un certain niveau mais quand ça va mal c'est là qu'on va voir les hommes !" José ANIGOsur OMTV -"La question de mon départ s'est posée, cela relevait du domaine du possible car certaines choses pouvaient s'ouvrir " Rod FANNI dans La Provence -"Je ne parle pas trop mais tout le monde le sait, je suis là et je suis content ! " Lucho GONZALEZ après Olympiakos-OM sur www.om.net -"Tout le monde attend qu'il y ait la merde chez nous..." José ANIGOsur OMTV