LE JOURNAL TÉLÉVISÉ EN FRANCE ET EN SUÈDE
386 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

LE JOURNAL TÉLÉVISÉ EN FRANCE ET EN SUÈDE

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
386 pages
Français

Description

LE JOURNAL TÉLÉVISÉ EN FRANCE ET EN SUÈDE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 135
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

Université Paris III Sorbonne Nouvelle U.F.R. Communication Ecole Doctorale ASSIC – ED 267 Laboratoire CIM – EA 1484 THÈSE DE DOCTORAT pour l!obtention du titre de Docteur en Sciences de l!information et de la communication présentée et soutenue publiquement par Jérémie NICEY le 22 octobre 2008 LE JOURNAL TÉLÉVISÉ EN FRANCE ET EN SUÈDE Mise en parallèle des "modèles" français et suédois du traitement de l!actualité nationale et internationale Directeur de thèse : Monsieur le Professeur Michael PALMER Jury : Mme Jocelyne ARQUEMBOURG, Maître de conférences habilitée à diriger les recherches, Université Paris 2 - Institut Français de Presse M. Peter DAHLGREN, Professeur, Université de Lund (Suède) M. François HEINDERYCKX, Professeur, Université Libre de Bruxelles (Belgique) M. Guy LOCHARD, Professeur, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle M. Michael PALMER, Professeur, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle 2 PRÉAMBULE & REMERCIEMENTS Qu’il me soit permis ici de préciser le contexte de réalisation du présent document, et plus globalement de ma recherche ; ce faisant, de remercier certaines personnes. 59 %. C’est le nombre de doctorants inscrits en première année de thèse à la rentrée 2006 qui 1 bénéficiaient d’un financement . Quelles que soient les statistiques en sciences humaines et sociales, je ne fis pas partie de cette catégorie en débutant en novembre 2003 mon doctorat, qui fut donc conduit avec quelques difficultés financières. En outre, la Suède n’est certes pas un pays lointain, mais s’y déplacer, pour réussir cette étude comparatiste avec les Journaux Télévisés français, eut un coût. Aussi, je remercie le service des Relations internationales de l’Université Paris 3 et le Conseil Régional d’Île-de-France, pour avoir soutenu partiellement mon séjour de recherche en Suède de janvier à juin 2005, à l’Université d’Örebro. À cette occasion, je fus guidé bénévolement par le professeur Mats Ekström ; qu’il soit remercié ici, ainsi que ses collègues qui ont pu me conseiller. Je remercie l’École doctorale ASSIC pour avoir pris en charge mes frais de transport lors de deux autres séjours courts (en janvier 2006 et novembre 2007). Ma recherche avança également lors d’un autre séjour (automne 2006), en parallèle d’enseignements de français et vidéo à l’Ecole française de Stockholm : merci à Françoise Sule et à ses collègues pour m’avoir ouvert de nouvelles perspectives, et aux chercheurs du département de français de l’Université de Stockholm pour leurs pistes. Je tiens à remercier les personnels des instituts d’archives (INA, en France ; SLBA, en Suède), et les journalistes suédois ayant accepté de me rencontrer, tous pour leur efficacité, leur sympathie et leur curiosité vis-à-vis de ma recherche. Ma pensée va d’ailleurs aussi à toutes les personnes, universitaires ou non, que j’ai pu croiser lors de mon parcours : qu’elles soient ici remerciées pour les échanges fructueux et qu’elles trouvent, je l’espère, un intérêt à découvrir enfin les résultats de ce travail. Je ne peux oublier mes proches. Ma famille, bien sûr, pour son soutien précieux à divers niveaux. Mes amis, pour la motivation trouvée auprès d’eux, voire pour leur accueil (Jonas, puis Ron) et leur aide, par exemple à la traduction du suédois (Sofia). Et Camille, pour avoir vécu courageusement les moments de cette thèse, bons comme difficiles, et pour sa relecture patiente et éclairée. Last but not least, bien au contraire : cette thèse n’aurait pu aboutir sans les conseils, le suivi, la patience et la confiance de mon directeur de thèse, Michael Palmer. Je lui exprime à nouveau toute ma gratitude pour l’intérêt et l’engagement portés à l’égard de mes travaux. Jérémie Nicey, Université Paris 3, septembre 2008 1 source : Vie universitaire, n°112, janvier 2008 3 TABLE DES MATIÈRES Introduction - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 10 PARTIE 1. Méthodologie : dimensions et enjeux - - - - - - 14 de l’approche du JT 1.1 Le cadre général de notre recherche - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 15 1.1-1 Le JT : un journal à part entière et entièrement à part - - - - - - - - - - - - - - - 15 a) L’influence de la télévision et l’importance d’informer - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 15 b) La télévision comme œil sur le monde - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 17 c) Le JT, arme d’information massive - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 18 1.1-2 Une travail de "mise en parallèle" : intérêt, limitation et définition - - - - - - - 19 a) L’intérêt d’observer un pays étranger - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -19 b) La présence sur place : apport empirique et situation privilégiée - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 21 c) "Mise en parallèle" plutôt que comparaison : définition - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -23 1.1-3 La télévision en France et en Suède : retours historiques - - - - - - - - - - - - - - 26 a) La télévision en France : une histoire longue et complexe - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -