LE SPATIAL N

LE SPATIAL N'A PAS FINI DE NOUS ÉTONNER !

Documents
1 page
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

LE SPATIAL N'A PAS FINI DE NOUS ÉTONNER ! Comment se passer aujourd'hui du spatial? Dotées de multiples utilisations, les applications de l'espace sont devenues indispensables aux Terriens.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 janvier 2012
Nombre de lectures 5
Langue Français
Signaler un problème
LE SPATIAL N'A PAS FINI DE NOUS ÉTONNER !

Comment se passer aujourd'hui du spatial? Dotées de multiples utilisations, les applications de l'espace sont devenues indispensables aux Terriens. Et les milliers de satellites qui gravitent autour de notre planète nous offrent des moyens inégalés qui nous ont fait basculer dans une ère nouvelle ! Aussi, tandis que les Etats-Unis ont révisé leur politique spatiale (fin des navettes, abandon du lanceur lourd destiné aux vols habités, appel à la collaboration internationale...), l'Europe poursuit son engagement dans ce domaine. Exemple en est le programme européen Galileo, système civil de positionnement de haute précision destiné à concurrencer le GPS américain.

Le spatial nous apporte tout d'abord des services variés dont nous ne pourrions plus nous passer dans notre vie quotidienne : satellites de communication, GPS, prévisions météorologiques... mais également protection de l'environnement et gestion des ressources de la planète. La surveillance à partir de l'espace a prouvé notamment son importance en matière de prévention et de gestion des catastrophes naturelles ou industrielles.

Ensuite, l'enjeu est sécuritaire, tant au point de vue défense que suivi des débris spatiaux pouvant endommager les satellites ou chuter sur la Terre. L'observation à partir de l'espace et des télécommunications performantes représentent un avantage certain lors d'un conflit armé.

Dans le domaine de l'exploration du système solaire, l'Europe ne compte pas abandonner non plus sa place prépondérante. Participant depuis longtemps aux programmes de sondes envoyées sur Mars, elle continuera à faire profiter la communauté internationale de ses compétences techniques. Pourrait-elle concevoir en effet de ne pas faire partie de la première mission qui enverra des hommes marcher sur la planète rouge? Dans 20 ou 30 ans? Enfin, le spatial est source pour l'industrie européenne de nombreux développements dans des technologies avancées. Les retombées, non négligeables, contribuent à la compétitivité de l'Europe et nous offrent des innovations utilisables dans notre quotidien. Que demander de plus?

Dans le domaine de l'exploration du système solaire, l'Europe ne compte pas abandonner non plus sa place prépondérante.