Le vrai bilan de la saison
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Le vrai bilan de la saison

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
3 pages
Français

Description

Le vrai bilan de la saison Avec un peu de recul, Le Foot Hebdo dresse le vrai bilan de la saison 2010/2011, notamment en tenant compte des moyens mis en oeuvre en début de saison. Ainsi, en terme de chiffres, la dernière place d'Arles Avignon est finalement presque moins décevante que la 3ème de l'OL ou la 7ème des Girondins. Si Lille termine champion, la vraie surprise, c'est Sochaux. L'équipe doubiste au 9ème budget de Ligue 1 (13 millions de moins que Monaco !) se hisse à la 5ème place. Lens, qui avait les mêmes moyens en début de saison, est relégué en Ligue 2... Si le tableau ci-dessous est très instructif, nous revenons aussi sur les enseignements majeurs à tirer de la saison qui vient de se terminer. Lille plus faible champion Si tout le monde s'extasie devant le parcours des Lillois, il faut savoir qu'ils ont un des plus faibles totaux de points de ces dix dernières années. Il faut remonter à la saison 2002/2003 pour trouver un champion (Lyon avec 68 pts) moins performant. 76 points par exemple, c'était le total du PSG, deuxième lors de la saison 2003/2004. En 2006, Lyon était sacré champion de France avec 84 points. La saison dernière, l'OM avait plus de points (78), mais avait également inscrit plus de buts (69). Monaco aurait fini 12ème en 2009 Avec 44 points et un goal-average de seulement -4 (le meilleur des neuf derniers de Ligue 1), l'AS Monaco aurait terminé 15ème du championnat la saison dernière.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2011
Nombre de lectures 6
Langue Français

Exrait

Le vrai bilan de la saison

Avec un peu de recul, Le Foot Hebdo dresse le vrai bilan de la saison 2010/2011, notamment en tenant compte des moyens mis en oeuvre en début de saison. Ainsi, en terme de chiffres, la dernière place d'Arles Avignon est finalement presque moins décevante que la 3ème de l'OL ou la 7ème des Girondins. Si Lille termine champion, la vraie surprise, c'est Sochaux. L'équipe doubiste au 9ème budget de Ligue 1 (13 millions de moins que Monaco !) se hisse à la 5ème place. Lens, qui avait les mêmes moyens en début de saison, est relégué en Ligue 2... Si le tableau ci-dessous est très instructif, nous revenons aussi sur les enseignements majeurs à tirer de la saison qui vient de se terminer.

Lille plus faible champion

Si tout le monde s'extasie devant le parcours des Lillois, il faut savoir qu'ils ont un des plus faibles totaux de points de ces dix dernières années. Il faut remonter à la saison 2002/2003 pour trouver un champion (Lyon avec 68 pts) moins performant. 76 points par exemple, c'était le total du PSG, deuxième lors de la saison 2003/2004. En 2006, Lyon était sacré champion de France avec 84 points. La saison dernière, l'OM avait plus de points (78), mais avait également inscrit plus de buts (69).

Monaco aurait fini 12ème en 2009

Avec 44 points et un goal-average de seulement -4 (le meilleur des neuf derniers de Ligue 1), l'AS Monaco aurait terminé 15ème du championnat la saison dernière. Mieux : en 2009, alors que Bordeaux était sacré et Saint-Etienne sauvé avec 40 points, les hommes de Laurent Banide auraient terminé à la 12ème place. "Un maintien à 46 points (total de Nice et Brest, premiers non relégables), c'est assez incroyable", fait remarquer Alex Dupont. Cela aurait pu être pire. En effet, si Monaco avait battu Lyon dimanche dernier, Nice aurait plongé en Ligue 2 avec 46 points. Incroyable!

Le grand retour des buteurs

Une des particularités du championnat est la prolifération des buteurs. Cette saison, on trouve 8 joueurs à 15 buts ou plus (Sow, Gameiro, Pujol, El-Arabi, Lisandro, Rémy, Gervinho, Ideye et Maïga) contre seulement 4 la saison dernière (Niang, Gameiro, Erding et Lisandro). Au total cette saison, les huit premiers du classement des buteurs totalisent 159 buts, contre seulement 120 la saison dernière. Si Gameiro et Lisandro sont les plus réguliers avec deux saisons à au moins 15 buts, Pujol (17 buts), El-Arabi (17 buts), mais surtout Sow (25 buts) qui a plus marqué cette saison que dans toute sa carrière avant de venir à Rennes, sont arrivés comme des boulets de canon.

Défense de trouver des excuses

Les temps ont changé : posséder une grosse défense n'est plus un gage de réussite. Monaco est relégué avec la 5ème défense de Ligue 1 (40 buts encaissés, comme Lyon et mieux que les 41 buts du Paris Saint-Germain) alors le leader de la catégorie (Rennes avec 35 buts encaissés seulement) n'a pas réussi à se hisser dans le Top 5.

Gervinho le plus décisif

Avec 15 buts et 10 passes décisives, le Lillois Gervinho est le joueur le plus efficace de Ligue 1. Assez loin derrière, on trouve le Parisien Nenê (7 passes, 14 buts), alors que Romain Hamouma, auteur d'une fin de saison époustouflante pointe son nez dans le classement des joueurs décisifs, avec 9 buts et 6 passes. En revanche, les deux meilleurs buteurs de Ligue 1, Moussa Sow et Kevin Gameiro sont des finisseurs parfois un peu égoïstes puisqu'ils ne totalisent chacun que trois passes décisives.

Changer n'a servi à rien

Les trois clubs qui descendent (Arles Avignon, Lens et Monaco) ont tous les trois changé d'entraîneur en cours de saison. Cela n'a donc servi à rien, même si souvent (en dehors de Lens), le mal était fait avant. "Ce qui aurait pu nous sauver, c'était de changer d'entraîneur en début de saison, a regretté Etienne Franzi, le président monégasque. Le fait d'avoir changé a donné un coup de fouet à l'équipe. On aurait pu s'en sortir grâce à ça". C'est vrai qu'il a fallu une élimination en Coupe de France contre Chambéry pour que le patron du club prenne ses responsabilités. Seul Bordeaux s'en sort finalement pas mal avec une 7ème place finale pratiquement inespérée après avoir changé d'entraîneur, Tigana ayant donné sa démission alors que le club était classé 9ème.

Equipe type de la saison 2010/2011 Landreau (Lille) Jallet (PSG) Rami (Lille) Sakho (PSG) Taïwo (OM) M'Vila (Rennes) Gervinho (Lille) Hazard (Lille) Nenê (PSG) Sow (Lille) Gameiro (Lorient)

> Les "Makelele" de Foot Hebdo

Le Foot Hebdo a décidé de rendre hommage à Claude Makelele, qui a disputé dimanche dernier à Saint-Etienne le dernier match de sa longue carrière professionnelle (7 clubs, environ 700 matchs toutes compétitions confondues, 9 trophées gagnés et une finale de Coupe du Monde jouée), en décernant les "Makelele" de la saison 2010/2011.

Le Makelele du joueur qui l'a le plus embêté sur un terrain : 1. Eden Hazard (Lille), 2. Mathieu Valbuena (OM). Deux joueurs qui n'ont pas toujours évolué dans sa zone mais qui l'ont fait courir. En particulier le prodige belge du LOSC. En trois matchs contre les Dogues, "Make" n'a jamais gagné. Deux nuls et une défaite en finale de Coupe de France.

Le Makelele du joueur qui pourrait être son fils : 1. Raphaël Varane (Lens), M'Baye Niang (Caen). Le premier a 18 ans et affole déjà les plus grosses écuries européennes, le second n'en a que 16 et a grandement contribué au maintien de Caen en Ligue 1, en inscrivant 3 buts au cours des 5 dernières journées. On pourrait également citer le Parisien Jean-Christophe Bahebeck, aligné par Kombouaré à 17 ans.

Le Makelele du joueur qui lui ressemble le plus : 1. Rio Mavuba (Lille), 2. Blaise Matuidi (St-Etienne). Tous les deux lui sont souvent comparés. Si la saison collective du premier est nettement au dessus de celle du second, les performances individuelles se valent. Voilà deux joueurs dignes de "Make".

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents