Les effets de la télévision

Les effets de la télévision

-

Documents
1 page
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Ne plus se plaindre, agir !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 novembre 2011
Nombre de lectures 227
Langue Français
Signaler un problème
Les effets de la télévision.
Toute ces personnes qui suivent assidûment les séries TV dans le style ‘’ plus belle la vie ‘’ et
en discutent comme s’il s’agissait de personnes de leur proche entourage , propagent comme
une contagion épidémiologique, des attitudes, comportements, capacités complètement
vouées aux lobbies télévisuels. Ils et elles tendent la main à ce nouveau ‘’monde’’ proposé
comme LA solution.
La télévision est un véritable désastre ontogénétique* car le développement biologique de
l'*individu depuis la conception jusqu'à l'âge adulte, est dirigé par cet objet diabolique.
L’évolution intellectuel des enfants se trouve fortement affectée par la consommation de
télévision, avec des conséquences d’autant plus fortes que la consommation s’effectue
massivement très jeune.
Le simple fait d’avoir la télévision allumée dans une pièce sans la voir aurait des impacts sur
l’évolution de l’intellect.
Elle serait une des raisons d’une déficience sur la pensée.
La télévision détraque les comportements enfantins.
La consommation de télévision rendrait violent, à savoir : le fait de voir de la violence et de
devenir agressif est un enchaînement en soi-même.
L’individu qui atteint un tel point d’acceptation deviendrait plus violent comme rassasié par la
violence.
Nous nous devons d’en connaître les effets.
Ce qui est dramatique est que, consulter les média audio visuels implique une passivité
lascive.
Il me semble qu’il n’existe plus de règlementations pour limiter ce qui est acceptable à la
télévision.
Il en va de même pour la vraie pornographie en clair sur certaines chaînes, certes à des heures
avancées mais accessibles à tous.
Incontestablement, certains individus (plus de séries barbares, plus de séries niaises, plus de
sexe suggéré) seraient désespérés.
Parce que des adultes souhaitent obtenir du répit dans la pesante tâche de l’éducation qui leur
incombe, les enfants regardent en gros la même chose que les adultes …
Se passer de la télévision supposerait une réorganisation de nos vies.
Il est vrai également qu’éteindre ce miroir aux alouettes ressemblerait fort à l’antique morale
instructrice de la bourgeoisie œcuménique du début du siècle dernier.
Et puis, par ailleurs, si l’on n’a plus de faits divers bien gores pour le JT, de quoi peut-on
parler ?
Allez bon film !