M.U. compte sur Nani

M.U. compte sur Nani

Documents
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

M.U. compte sur Nani Pour éliminer Chelsea, les Mancuniens comptent sur un grand Nani, un des meilleurs joueurs de Ferguson depuis le début de saison. Le 5 août 2007, en Angleterre, le Community Shield oppose comme à son habitude le vainqueur du championnat au vainqueur de la coupe nationale. Il s'agit d'un duel au sommet entre les Red Devils de Manchester United et les Blues de Chelsea. Le stade légendaire de Wembley est archi-comble, et le soleil radieux illumine l'enceinte pour laisser présager un bel après-midi de football. A la 68ème minute du match, les deux équipes sont à égalité. C'est le moment que choisit Sir Alex Ferguson pour lancer son nouveau poulain dans l'arène survoltée. Nani, arborant le numéro 17, foule pour la première fois un gazon anglais. Les spectateurs ne se trompent pas sur le talent du gamin et applaudissent chacune de ses touches de balles, comme persuadés qu'il peut emballer la partie d'un crochet, d'une feinte, ou d'une accélération soudaine, comme a l'habitude de le faire son aîné portugais. Les Mancuniens s'imposent finalement aux tirs au but 3-0, et la nouvelle recrue a déjà marqué les esprits de sa technique et de ses numéros de soliste. Le Portugais a pourtant du mal à enchaîner les bonnes prestations, et pendant que CR7 réalise des saisons époustouflantes, le Capverdien est critiqué pour son jeu trop personnel.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 avril 2011
Nombre de lectures 17
Langue Français
Signaler un problème
M.U. compte sur Nani

Pour éliminer Chelsea, les Mancuniens comptent sur un grand Nani, un des meilleurs joueurs de Ferguson depuis le début de saison.

Le 5 août 2007, en Angleterre, le Community Shield oppose comme à son habitude le vainqueur du championnat au vainqueur de la coupe nationale. Il s'agit d'un duel au sommet entre les Red Devils de Manchester United et les Blues de Chelsea. Le stade légendaire de Wembley est archi-comble, et le soleil radieux illumine l'enceinte pour laisser présager un bel après-midi de football. A la 68ème minute du match, les deux équipes sont à égalité. C'est le moment que choisit Sir Alex Ferguson pour lancer son nouveau poulain dans l'arène survoltée. Nani, arborant le numéro 17, foule pour la première fois un gazon anglais. Les spectateurs ne se trompent pas sur le talent du gamin et applaudissent chacune de ses touches de balles, comme persuadés qu'il peut emballer la partie d'un crochet, d'une feinte, ou d'une accélération soudaine, comme a l'habitude de le faire son aîné portugais. Les Mancuniens s'imposent finalement aux tirs au but 3-0, et la nouvelle recrue a déjà marqué les esprits de sa technique et de ses numéros de soliste. Le Portugais a pourtant du mal à enchaîner les bonnes prestations, et pendant que CR7 réalise des saisons époustouflantes, le Capverdien est critiqué pour son jeu trop personnel. Il faut dire que Nani n'influence pas vraiment le jeu collectif de United tandis que la superstar portugaise enfile les buts par dizaines et ne lésine pas non plus sur les passes décisives, faisant de Manchester le patron absolu de Premier League. Trois titres de champion plus tard, Ronaldo est transféré au Real Madrid à l'été 2009, l'occasion pour Nani de passer de l'ombre à la lumière.

Il a grandi en dribblant les bouches d'égouts

Le numéro 17 est attendu au tournant pour cette nouvelle saison 2009-2010 mais ne prouve pas encore totalement que les 25 millions d'euros dépensés par Ferguson pour le faire venir en terres anglaises l'ont été à bon escient. Pourtant, les fans portugais et mancuniens ne cessent de le soutenir et lui font la part belle sur internet avec des montages vidéo de ses plus beaux buts et gestes techniques. Nani a même droit à sa part de légende concernant sa tendre enfance et son don pour le football. Tout comme pour Lionel Messi, Carlos Tevez et autres originaires de pays défavorisés, les "mythes" racontent à chaque fois les mêmes rouages : du foot de rue, des matchs sur les terrains vagues, et la plupart du temps pieds nus. En ce qui concerne Luis Carlos Nani Almeida Da Cunha, on lui prête le mérite d'avoir passé sa jeunesse à arpenter les rues du quartier lisboètes d'Amadera, balle au pied, et en dribblant les bouches d'égouts. Entre légende et réalité, le petit Luis a en tout cas fait forte impression à tous ses entraîneurs depuis ses débuts au Real Massamà. La saison en cours semble être la bonne pour lui. Auteur d'une dizaine de buts, il a déjà fait mieux que l'ensemble de ses trois saisons précédentes. Mais en plus d'être buteur, il est surtout le meilleur passeur de l'équipe avec une quinzaine de caviars distribués à son actif, dont un qui a fait s'écarquiller les yeux de toute l'Europe puisque Rooney claquait une bicyclette d'anthologie à sa réception. Nani est devenu la pièce maîtresse de United lorsqu'il s'agit d'aller provoquer les défenses adverses. Prises de responsabilités, déclarations d'avant et d'après-matchs, le Portugais suit la voie de ses aînés que sont Giggs, Beckham ou Ronaldo, avec peut-être même un soupçon de polyvalence en plus. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que CR7 avait déclaré dès son arrivée : "J'espère vraiment qu'il aura le même succès que moi, ou même plus, en tout cas il en a les capacités". Il ne manque plus à Nani que la confirmation sur la durée, le reste est déjà validé.

Les RDV EUROPEENS

1/4 de finale aller : Mardi 5 avril (20h45) : Real Madrid - Tottenham Inter Milan - Schalke 04 Mercredi 6 avril (20h45) : Chelsea - Manchester United FC Barcelone -Shakhtar Donetsk - Demi-finales (aller : 26 et 27 avril, retour 3 et 4 mai) Inter ou Schalke - Chelsea ou Manchester United - Real Madrid Real Madrid ou Tottenham - Barcelone ou Shakhtar Donetsk - Finale le 28 mai à Wembley - 1/4 de finale aller Jeudi 7 avril (21h05) : Porto - Spartak Moscou Benfica - PSV Eindhoven Villarreal - Twente Dynamo Kiev - Braga (matchs retour le 14 avril) - Demi-finales (les 27 avril et 5 mai) FC Porto ou Moscou - Villarreal Braga ou Dynamo Kiev - Benfica ou PSV Eindhoven - Finale le 18 mai à Dublin

Retour de Puyol à Donetsk

Si la présence de Carles Puyol, qui a contracté une tendinite au genou droit le 22 janvier dernier) pour la réception du Chaktior Donetsk le 6 avril n'est pas d'actualité, le capitaine du Barça pourrait effectuer son grand retour lors de la réception de Almeria le 10 avril prochain, afin d'être prêt pour le quart de finale retour de la Ligue des champions le 12 avril, selon le quotidien Marca. Toujours gêné par des douleurs au genou gauche, Puyol alterne le traitement et les exercices avec les kinés du club pour revenir le plus vite possible.