//img.uscri.be/pth/d7a7de7c44dcd1c7333706e217d1152351eb87a9
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Michel & Augustin jamais à cours d'idées

1 page

Michel & Augustin jamais à cours d'idées Si les petits sablés ronds et bons des débuts, qu'Augustin confectionnait lui-même rue Hermel dans le 18ème arrondissement de Paris, se vendent

Publié par :
Ajouté le : 30 novembre 2012
Lecture(s) : 6
Signaler un abus
Michel & Augustin jamais à cours d'idées
Si les petits sablés ronds et bons des débuts, qu'Augustin confectionnait lui-même rue Hermel dans le 18ème arrondissement de Paris, se vendent toujours bien, depuis 2004 les deux trublions du goût n'ont cessé d'innover. Nouveaux parfums, nouveaux formats... et nouveaux produits, dont une gamme de yaourts à boire, d'autres biscuits (cookies, palmiers...), des smoothies, des biscuits apéritifs, des desserts frais... Pas mal en 8 ans ! Mais Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira, tout deux diplômés de l'ESCP et prochainement quadras, avaient-ils le choix sur un secteur aussi concurrentiel ? «Pour grandir, surtout en ces temps difficiles, l'un des meilleurs moyens reste encore de créer quelque chose de nouveau pour les consommateurs. Lorsque l'on fait la même chose que son voisin, cela devient plus compliqué de trouver sa place», explique Augustin Paluel-Marmont. Certes, le petit poucet qui affiche 42% de croissance avec un chiffre d'affaires de 18,5 millions d'euros prévu en 2012, mise aussi sur de bons produits, un packaging original, une stratégie marketing décalée et participative, développant «une sensibilité consommateur importante à l'aide d'outils comme Facebook (50.000 fans) où nous postons des questions auxquels nos fans nous répondent en toute franchise», organisant «des portesouvertes à la Bananeraie tous les premiers jeudis du mois où 1.000 personnes sont invités à goûter nos créations et donner leur avis», mais c'est bien la recherche constante de nouveaux produits et nouvelles recettes qui fait leur succès. «C'est ce qui nous amuse, c'est notre raison d'être !». Que nous réservent les deux amis et leurs 43 collaborateurs pour 2013 ? «Des îles flottantes, une nouvelle gamme de jus de fruits, du riz au lait mais aussi plein de desserts dits bistrots», s'enthousiasme Augustin. Des produits originaux et innovants commercialisés jusqu'en Asie.