Qu

Qu'est-ce qu'un volcan?

Documents
3 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Qu'est-ce qu'un volcan? Notre planète compterait entre 10 000 et 20 000 volcans terrestres et sous-marins. Ces derniers, s'ils sont les moins connus car cachés dans les fonds des océans, sont les plus nombreux. Schématiquement, un volcanest composé de trois parties. Il y a une chambre magmatique ouréservoir, cavité située dans les zones profondes de la Terre et alimentée par le magma (roches en fusion, dont la température varie de 900 à 1 500°C selon les cas) ;une cheminée volcanique, grâce à laquelle le magma remonte des entrailles du globe jusqu'à la surface de l'écorce terrestre (il peut aussi y avoir plusieurs cheminées secondaires) ; et une montagne volcanique, ou une île pour les volcans sous-marins. Une éruption volcanique est l'aboutissement d'un long processus qui débute lorsque la pression augmente sous l'écorce terrestre, ce qui fait fondre partiellement les roches du manteau. Le magma commence alors à remonter à la surface par les cheminées volcaniques, ou les fissures. Certains volcans vivent plusieurs millions d'années Ilpeut aussi s'arrêter dans la chambre magmatique et y de meurer plusieurs siècles avant de reprendre son ascension. Arrivé à la surface, le magma libère des liquides (laves), des solides (blocs, bombes, scories, cendres, cristaux) et des produits gazeux. L'empilement de ces matériaux constitue progressivement des montagnes ou des îles volcaniques.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 janvier 2012
Nombre de lectures 47
Langue Français
Signaler un problème
Qu'est-ce qu'un volcan?

Notre planète compterait entre 10 000 et 20 000 volcans terrestres et sous-marins. Ces derniers, s'ils sont les moins connus car cachés dans les fonds des océans, sont les plus nombreux. Schématiquement, un volcanest composé de trois parties. Il y a une chambre magmatique ouréservoir, cavité située dans les zones profondes de la Terre et alimentée par le magma (roches en fusion, dont la température varie de 900 à 1 500°C selon les cas) ;une cheminée volcanique, grâce à laquelle le magma remonte des entrailles du globe jusqu'à la surface de l'écorce terrestre (il peut aussi y avoir plusieurs cheminées secondaires) ; et une montagne volcanique, ou une île pour les volcans sous-marins. Une éruption volcanique est l'aboutissement d'un long processus qui débute lorsque la pression augmente sous l'écorce terrestre, ce qui fait fondre partiellement les roches du manteau. Le magma commence alors à remonter à la surface par les cheminées volcaniques, ou les fissures.

Certains volcans vivent plusieurs millions d'années

Ilpeut aussi s'arrêter dans la chambre magmatique et y de meurer plusieurs siècles avant de reprendre son ascension. Arrivé à la surface, le magma libère des liquides (laves), des solides (blocs, bombes, scories, cendres, cristaux) et des produits gazeux.

L'empilement de ces matériaux constitue progressivement des montagnes ou des îles volcaniques.Certains volcans vivent plusieurs millions d'années, avec trois grandes phases (formation, croissance et dégénérescence), quand d'autres naissent et s'endorment àjamais après seulement quelques jours d'activité. Un volcanest qualifié d'éteint lorsqu'il ne s'est pas manifesté depuis des millénaires, qu'il ne montre aucun signe d'activité et que l'érosion a commencé son oeuvre. C'est le cas dumont Kenya (Afrique) qui n'aurait pas eu la moindre éruption depuis au moins 500 000 ans.Quant aux volcans de la chaîne des Puys, oumonts Dômes (Massif Central), qui ont commencé à surgir il y a plus de 150 000 ans et dont la dernière manifestation éruptive du système Pavin (lac formé dans le maar, cratère, de l'un d'entre eux) ne remonterait qu'à seulement quelques petites dizaines de siècles selon de nouvelles hypothèses, on les dit en sommeil. Reste qu'un volcan endormi peut toujours se réveiller et donc redevenir actif, d'après les spécialistes. Par convention, un volcan qui a eu au moins une éruption au cours des 10 000 dernièresannées estunvolcan actif.

À quelque 2 900 kilomètres sous nos pieds

Environ 1 500 volcans actifs émergés sont recensés dans lemonde, dont une soixantaine entre en éruption chaque année. Ils sont essentiellement concentrés le long des limites de plaques tectoniques, aux endroits où s'opère la dérive des continents. Lorsqu'ils naissent làoùdeux plaques s'écartent, dorsales océaniques et rifts continentaux, on parle de volcanisme de divergence ou d'accrétion.

Quand ils surgissent là ou elles convergent on parle de volcanisme de subduction : subduction continentale pour la partie orientale de la ceinture de feu du Pacifique et subduction océanique pour les arcs insulaires (parexemple Antilles et Indonésie). Indépendamment des plaques, il arrive que des volcans se forment à l'aplomb de points chauds fixes de la planète, panaches thermiques ascendants (ou diapirs) qui prendraient naissance à la limite du noyau et du manteau, c'est-à-dire à quelque 2 900 kilomètres sous nos pieds ! Le magma peut alors arriver jusqu'à la surface de la croûte continentale (parc national de Yellowstone, États-Unis), ou dépasser la surface de l'eau et former des îles(commeà Hawaï, à la Réunion, aux Maldives ou aux Galapagos). Il s'agit d'unvolcanisme de point chaud, ou volcanisme intra plaque. Dans de très rares cas, ils peuvent naître sur un point chaud débouchant sous une limite de plaque lithosphérique, sur une dorsale (Islande).

Le saviez-vous?

L'énergie libérée lors d'éruptions est phénoménale. Dans certains cas, elle peut être des millions de fois supérieure à la puissance de la bombe atomique larguée sur Hiroshima (Japon) en 1945 !

Image satellite du panache volcanique et de nuées ardentes du Sarytchev en Russie au cours d'une éruption plinienne.

DE VULCAIN AU VOLCAN

Il semble que les hommes ont toujours été épouvantés par les éruptions volcaniques, manifestations de la colère des dieux. Le mot volcan trouve ses origines dans la mythologie romaine, avec Vulcain, l'un des trois fils de Jupiter et de Junon, qui régnait en maître dans les entrailles en feu d'un cratère où il avait installé ses forges, Vulcano, situé dans les îles Éoliennes (Sicile). C'est pour cette raison que Vulcain est le patron des forgerons.

Répartition mondiale du volcanisme correspondant aux frontières des plaques tectoniques.

Tout à la fois effusifs et explosifs

Ondistingue deux grands types de volcans, en fonction de leurmode d'éruption : les rouges aux éruptions effusives et les gris aux éruptions explosives.

Les premiers, relativementcalmes, émettent des laves (nom du magma à sa sortie du volcan) fluides sous forme de coulées pouvant atteindre des dizaines de kilomètres de longueur. Les seconds, qui projettent des matières solides (lappili -petites pierres en latin-, blocs, tufs, bombes, scories, ponces, téphras ou cendres, andésite, obsidienne, basalte, enfonctionduvolcan...), des nuées ardentes, mélange très chaud de gaz et de cendres qui se déplace à des vitesses comprises entre 50 et 130 mètres par seconde, et des panaches volcaniques. À ceci près que certains, comme le Vésuve (à quelques encablures de la ville de Naples, Italie), sont tout à la fois effusifs et explosifs.

Les zones volcaniques recèlent d'importants gisements de minerais

Compte tenu des risques encourus à vivre à proximité des volcans, on peut se demander pourquoi des hommes continuent à s'installer à leur pied ou sur leurs flancs. C'est oublier les nombreux attraits des volcans, à l'origine de l'apparition de la vie sur Terre. Ainsi, les cendres volcaniques -riches en soufre, potassium, magnésium, sodium, ou phosphore entre autres- sont de véritables engrais naturels permettant d'excellents rendements. Les roches volcaniques expulsées sont utilisées pour la construction de bâtiments ou de routes (basaltes, granites, ponces, pouzzolanes). Les zones volcaniques recèlent aussi d'importants gisements de minerais, comme le fer, le plomb, l'étain, le zinc, l'uranium, le cuivre, sans oublier l'or, l'argent, ni les pierres précieuses, diamant, opale, agate, améthyste. Ce n'est pas un hasard non plus si dans ces régions on trouve des centrales géothermiques pour produire de l'électricité, de l'eau chaude, du chauffage (habitations, piscines ou serres). Ils sont aussi à l'origine d'eaux minérales, dont on n'arrête pas de nous vanter les vertus, de sources thermales, bénéfiques en cas d'affections respiratoires, rhumatismales ou de maladies de la peau.

Et puis, il y a le tourisme, parce qu'un volcan attire beaucoup de curieux.