//img.uscri.be/pth/5bda9cfe3e4dde27b83fc47c14e0e52612d5e97f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Quand le bâtiment modulaire va, tout va !

7 pages
Quand le bâtiment modulaire va, tout va ! Les bâtiments basse consommation Yves Cougnaud sont en accord avec la réglementation thermique RT 2012 (effective en octobre 2011). « Une des composantes essentielles qui explique notre réussite est d'avoir toujours » su faire évoluer le produit. Christophe Cougnaud, directeur général d'Yves Cougnaud Écoles, baraques de chantier, bungalows... les constructions modulaires ont longtemps été associées à des structures préfabriquées au confort modeste. Une image qu'il convient de dépoussiérer. Un temps cloisonnée au secteur du BTP comme unique coeur de cible, la construction modulaire a réussi sa métamorphose en élargissant sa gamme de produits et son procédé constructif pour s'établir progressivement comme une alternative crédible à la construction traditionnelle. Rapidité du délai de livraison, installation préfabriquée et autoporteuse, coût de revient compétitif, architecture et design innovants... des caractéristiques qui séduisent nombre d'entreprises et collectivités en perpétuelle quête de flexibilité et d'économies. Le succès est indéniable. Selon l'ACIM (Association des constructions industrialisées et modulaires, qui regroupe les 18 acteurs les plus influents du secteur), le marché global (location et vente) est estimé à plus de 1 milliard d'euros.
Voir plus Voir moins
Quand le bâtiment modulaire va, tout va !
Les bâtiments basse consommation Yves Cougnaud sont en accord avec la réglementation thermique RT 2012 (effective en octobre 2011).
«Une des composantes essentielles qui explique notre réussite est d'avoir toujours »su faire évoluer le produit.Christophe Cougnaud, directeur général d'Yves Cougnaud
Écoles, baraques de chantier, bungalows... les constructions modulaires ont longtemps été associées à des structures préfabriquées au confort modeste. Une image qu'il convient de dépoussiérer. Un temps cloisonnée au secteur du BTP comme unique coeur de cible, la construction modulaire a réussi sa métamorphose en élargissant sa gamme de produits et son procédé constructif pour s'établir progressivement comme une alternative crédible à la construction traditionnelle. Rapidité du délai de livraison, installation préfabriquée et autoporteuse, coût de revient compétitif, architecture et design innovants... des caractéristiques qui séduisent nombre d'entreprises et collectivités en perpétuelle quête de flexibilité et d'économies. Le succès est indéniable. Selon l'ACIM (Association des constructions industrialisées et modulaires, qui regroupe les 18 acteurs les plus influents du secteur), le marché global (location et vente) est estimé à plus de 1 milliard d'euros. Avec des chiffres d'affaires 2010 respectifs de 280,47 millions d'euros et de 130 millions d'euros, le vendéen Yves Cougnaud et le groupe Touax font figure de têtes de proue