QUELLE EST LA VOCATION D
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

QUELLE EST LA VOCATION D'UN CLUB COMME L'ASSE ?

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

QUELLE EST LA VOCATION D'UN CLUB COMME L'ASSE ? "Les Verts ont évidemment toujours constitué pour moi, comme pour beaucoup de Français qui étaient en âge de suivre leurs exploits européens dans les années 70, un club à part. Il l'est devenu d'autant plus que depuis quelque temps mon fils y travaille et Christophe Galtier, que je connais bien, en est l'entraîneur.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 juin 2011
Nombre de lectures 12
Langue Français

Exrait

QUELLE EST LA VOCATION D'UN CLUB COMME L'ASSE ?

"Les Verts ont évidemment toujours constitué pour moi, comme pour beaucoup de Français qui étaient en âge de suivre leurs exploits européens dans les années 70, un club à part. Il l'est devenu d'autant plus que depuis quelque temps mon fils y travaille et Christophe Galtier, que je connais bien, en est l'entraîneur. Si je me dois à la plus grande neutralité et si je n'ai pas de contacts professionnels particuliers avec l'ASSE, ses résultats sont les premiers que je regarde tous les week-ends. Je me réjouis chaque fois qu'ils gagnent et chaque fois que je peux aller les voir à Geoffroy-Guichard (même si j'essaie de m'y faire discret pour ne pas gêner Frédéric et le mettre en porte à faux) ou au Grau du roi, où je réside, et où ils viennent en stage souvent en hiver. En ce moment, d'ailleurs, sur RMC, Luis Fernandez et Roland Romeyer ferraillent au sujet du recrutement (rires) ! Les Verts ne laissent personne indifférent... L'intérêt a grandi la saison dernière et comme chaque fois on a senti un fort soutien populaire des Stéphanois, mais aussi de pas mal d'amoureux de foot, nostalgiques ou pas, qui ont envie de revoir le Chaudron comme à la belle époque. Là est tout le paradoxe de ce club, écartelé sans cesse entre son passé, son présent et un avenir qui dépend évidemment de ses moyens financiers. Ont-ils ou auront-ils un jour les moyens de se repositionner au niveau européen quand on voit les sommes colossales qu'il faut sortir aujourd'hui ne serait-ce que pour tenter de conserver ses meilleurs joueurs ? Devant cette réalité économique on peut donc se demander légitimement si la vocation de l'AS St-Etienne est internationale ou seulement nationale. Et au niveau national si elle ne doit pas se concentrer en priorité sur sa formation. Car en France, mis à part le PSG, Lyon et l'OM, aucun club ne peut plus se permettre de négliger ce secteur, de ne pas avoir un centre de formation performant. Les Verts encore plus qui y avaient puisé leurs forces au début des années 70 et qui redeviennent compétitifs à l'image des U19, encore finalistes de la Coupe Gambardella cette année. Quand on voit tout le bénéficie qu'a pu tirer d'une génération Gambardella, un autre club que je connais bien, le Montpellier Hérault, dans son redressement, on ne peut qu'espérer voir l'ASSE suivre le même chemin. Je fais confiance à Galtier pour valoriser ce travail et responsabiliser les plus jeunes au compte goutte comme il a commencé à le faire cette saison. Sa philosophie de jeu est ouverte et tend à accorder pas mal de confiance et de liberté à ses joueurs dans un cadre de fonctionnement précis. Dans un contexte comme Geoffroy-Guichard, avec un public qui pousse sans cesse, le risque lorsqu'il y a trop de jeunes joueurs dans l'équipe, est de les voir s'enflammer, aller de l'avant et oublier les fondamentaux notamment défensifs. Parfois, dans un jour sans, il faut savoir se contenter d'un résultat honorable sans tenter le diable et sans se laisser emporter par l'enthousiasme général. L'expérience et la lucidité des anciens sont primordiales et l'amalgame avec les jeunes est indispensable. Cet amalgame a été réalisé la saison dernière et il est une des raisons du redressement de l'équipe par rapport à ses deux championnats précédents. Sans savoir encore si Payet et Matuidi vont pouvoir rester au club, et au-delà de leurs cas spécifiques, le Mercato doit avant tout permettre à Galtier de conserver cet équilibre entre jeunes et anciens pros. Ce n'est qu'à travers le vécu de pros confirmés que les jeunes verts sortis du centre de formation pourront s'exprimer et permettre éventuellement au club de franchir des paliers."

68 ANS, ENTRAÎNEUR NATIONAL ET INTENDANT DE L'ÉQUIPE DE FRANCE

"LE MERCATO DOIT AVANT TOUT PERMETTRE À GALTIER DE CONSERVER CET ÉQUILIBRE ENTRE JEUNES ET ANCIENS PROS"

L'amalgame entre jeunes et anciens pros pourrait être l'une des clés de la réussite pour l'ASSE.