Rémy RiOu
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
3 pages
Français

Description

Rémy RiOu Formé à Lyon, en même temps que Karim Benzema ou Hatem Ben Arfa, Rémy Riou est de la fameuse "génération 87", vainqueur du championnat d'europe des moins de 19 ans en 2004. Une compétition qu'il a passé sur le banc, en tant que doublure de Benoît Costil. S'il a finalement débuté plus tôt en Ligue 1 (il a 19 ans quand il s'installe dans le but de Lorient), que le gardien du Stade Rennais, sa carrière a connu plus de bas que de hauts. ecarté à Lorient, puis ensuite à Auxerre et doublure sans jouer à toulouse il n'avait joué que 42 matchs en cinq saisons de Ligue 1 avant d'arriver à Nantes ou il apporte une large contribution à la solidité de la défense, la meilleur de Ligue 2. A 25 ans, c'est un gardien de but mature qui compte bien se servir de ses erreurs et qui croit fermement dans le potentiel des Canaris pour aller au bout. entretien. Rémy, Nantes leader à la trêve avec 4 points d'avance sur le quatrième, c'est une surprise? On ne peut pas réellement parler de surprise, mais plutôt de satisfaction. on joue tous les matchs pour les gagner avec des objectifs ambitieux fixés en début de saison. on savait qu'on devait être dans le haut du classement à la trêve pour espérer les atteindre. Notre force, c'est la complémentarité et une grande solidarité. Tous les joueurs ont cette envie de se battre pour leurs partenaires" Nantes n'a pas un effectif de stars, qu'est-ce qui fait votre force? La complémentarité du groupe et surtout, une grande solidarité.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 janvier 2013
Nombre de lectures 12
Langue Français

Exrait

Rémy RiOu

Formé à Lyon, en même temps que Karim Benzema ou Hatem Ben Arfa, Rémy Riou est de la fameuse "génération 87", vainqueur du championnat d'europe des moins de 19 ans en 2004. Une compétition qu'il a passé sur le banc, en tant que doublure de Benoît Costil. S'il a finalement débuté plus tôt en Ligue 1 (il a 19 ans quand il s'installe dans le but de Lorient), que le gardien du Stade Rennais, sa carrière a connu plus de bas que de hauts. ecarté à Lorient, puis ensuite à Auxerre et doublure sans jouer à toulouse il n'avait joué que 42 matchs en cinq saisons de Ligue 1 avant d'arriver à Nantes ou il apporte une large contribution à la solidité de la défense, la meilleur de Ligue 2. A 25 ans, c'est un gardien de but mature qui compte bien se servir de ses erreurs et qui croit fermement dans le potentiel des Canaris pour aller au bout. entretien.

Rémy, Nantes leader à la trêve avec 4 points d'avance sur le quatrième, c'est une surprise?

On ne peut pas réellement parler de surprise, mais plutôt de satisfaction. on joue tous les matchs pour les gagner avec des objectifs ambitieux fixés en début de saison. on savait qu'on devait être dans le haut du classement à la trêve pour espérer les atteindre.

Notre force, c'est la complémentarité et une grande solidarité. Tous les joueurs ont cette envie de se battre pour leurs partenaires"

Nantes n'a pas un effectif de stars, qu'est-ce qui fait votre force?

La complémentarité du groupe et surtout, une grande solidarité. tous les joueurs ont cette envie de se battre pour leurs partenaires. A Nantes, on n'a pas l'argent de Monaco, mais l'entraîneur insiste beaucoup sur le collectif et la notion de solidarité. on a une équipe très homogène.

Et quand on peut compter en plus sur le deuxième meilleur buteur du championnat, ça aide...

C'est sûr que ça aide... Je suis content pour filip. on lui a un peu "tapé" dessus en début de saison, car en dehors de ses six premiers mois à Nantes (ndlr : arrivé en janvier 2008, le Serbe a inscrit 7 buts en 18 matchs cette saison), il n'avait pas été très en réussite ici. Il fait beaucoup d'efforts. on sait que les meilleures défenses sont là à la fin, mais il faut aussi un bon attaquant. S'il peut finir à 20 ou 25 buts, ce que je lui souhaite, ça fera la différence en fin de championnat.

Tu sens Nantes à l'abri des coups durs?

Nous allons certainement vivre des moments plus difficiles, mais le collectif est là. Certains joueurs vont traverser des périodes de moins bien, il peut y avoir des blessures, le mercato, la CAN (ndlr : Serge Gakpé auteur de 3 buts en 11 matchs est le seul Nantais parti à la CAN). Je le répète, c'est un groupe très homogène. Il y a une belle profondeur de banc. De quoi faire face, car la route est encore longue.

On sent que tu y crois fermement?

On est dans le bon rythme, la qualité est là... on a tout pour aller au bout. Mais on est prévenu. La saison dernière, le coach occupait aussi la tête du championnat de Ligue 2 avec 37 points (Ndlr : Avec Clermont) à la trêve et finalement, il n'est pas monté. Rien n'est acquis, nous devons maintenir la cohésion du groupe pour espérer aller au bout.

La saison dernière, le coach occupait aussi la tête du championnat de Ligue 2 avec 37 points à la trêve et il n'est pas monté"

C'est quoi le danger pour Nantes?

Ce serait un relâchement de notre part, si on se met à penser que la montée est acquise. Nous devons rester concentrés. on peut perdre un match ou deux, mais on ne doit surtout pas laisser le doute s'installer.

Il y a des équipes que tu crains plus particulièrement?

C'est in championnat très serré. Vous gagnez deux ou trois matchs de suite et vous êtes dans le haut du classement. Pratiquement tout le monde peut battre tout le monde. Certaines équipent jouent bien au ballon. Je pense à Guingamp et Istres notamment, même si on ne parle pas beaucoup des Provençaux. Ce qu'ils font est cohérent. Il y a aussi des équipes comme Lens ou tours, même si les tourangeaux partent de très loin, qui reviennent bien après un départ difficile. Il faut se méfier de tout le monde et rester très concentré.

On te sent vraiment en confiance...

Déjà, à la base, je ne suis pas un grand stressé. J'essaye de rester toujours serein. Je sais que l'on le potentiel pour réussir.

On te sent aussi mature. Il faut dire que, en dehors d'une bonne période à Lorient et un peu à Auxerre, on te fait entièrement confiance pour la première fois...

Je suis bien à Nantes car tout se passe bien. Ça fait plaisir de sentir que l'on compte sur vous, d'être reconnu dans le club.

Cela n'a pas toujours été le cas, pourtant, à tes débuts, tu étais promis à un bel avenir...

J'ai commis des erreurs qui m'ont servi de leçon. Je me voyais un peu trop beau. J'avais des facilités donc j'ai moins travaillé. Je venais d'intégrer l'équipe de france espoirs, j'étais plutôt doué, je n'avais pas besoin de trop forcer. Depuis tout jeune, j'avais toujours joué en équipe de france... C'est vrai que c'est facile de se reposer sur ses acquis, de faire moins d'efforts, de moins travailler à l'entraînement. Ce sont ces tout petits détails qui font qu'on est moins performants et moins décisifs en match... J'ai déjà vécu pas mal de choses dans ma carrière, ça me permet d'avoir conscience encore davantage qu'il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, mais se remettre éternellement en question.

Aujourd'hui, tu te sens plus fort? oui. Je sais les choses que l'on m'a reprochées et je fais le maximum pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Je dois continuer de travailler car rien n'est jamais acquis. on ne sait jamais ce qui peut se passer. Aujourd'hui, j'ai compris que le talent ne suffit pas. Il faut toujours faire plus d'efforts. Je suis bien placé pour savoir que c'est un milieu dans lequel tout va très vite.

Quand tu vois où en sont les Ménez, Nasri, Benzema ou Ben Arfa, tu as des regrets?

Ça fait forcément réfléchir. J'ai envie de rattraper ce que j'ai perdu bêtement. C'est dommage, j'aurais pu suivre ceux de ma génération. Après, toutes ces erreurs me permettent de relativiser beaucoup de choses et d'appréhender autrement la vie.

C'est un fierté d'être le gardien de but de la meilleure défense du championnat?

Pour un gardien, c'est toujours gratifiant d'être meilleure défense. C'est ce à quoi on aspire.

J'ai déjà vécu pas mal de choses dans ma carrière, ça me permet d'avoir conscience encore davantage qu'il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers, mais se remettre éternellement en question."

25 ans -Né le 6 août 1987

1,89 m 81 kg 19 matchs joués (19 fois titulaire).

Clubs successifs Lyon (formation et CfA), Lorient (2006/2007), Auxerre (2007/2011). toulouse (2011/2012)

Palmarès Néant

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents