SAKO : "Je dois être encore plus décisif"

SAKO : "Je dois être encore plus décisif"

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

SAKO : "Je dois être encore plus décisif" Comme son équipe, Bakary Sako a réussi un bon début de saison. Avant le déplacement à Lorient, le milieu gauche des Verts revient sur les premières semaines de compétition et définit ses objectifs. Bakary, quel bilan tirez-vous de ce début de saison ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 septembre 2011
Nombre de visites sur la page 12
Langue Français
Signaler un problème
SAKO : "Je dois être encore plus décisif"

Comme son équipe, Bakary Sako a réussi un bon début de saison. Avant le déplacement à Lorient, le milieu gauche des Verts revient sur les premières semaines de compétition et définit ses objectifs.

Bakary, quel bilan tirez-vous de ce début de saison ? Déjà, nous avons fait un bon mois d'août : deux victoires, un nul, une défaite en championnat, plus une qualification en Coupe de la Ligue. Dans l'ensemble, c'est très satisfaisant.

Parlez-nous un peu de votre but contre Bordeaux en Coupe de la Ligue (3-1), votre premier cette saison ? J'ai bénéficié d'un très bon travail collectif, surtout de Laurent Batlles qui s'est "déchiré" pour m'offrir ce but, je l'en remercie.

Individuellement, comment jugez-votre entâme de saison ? J'essaie d'être performant, je suis content d'avoir eu de la réussite contre Bordeaux car, lors des matchs précédents, j'avais touché la barre et le poteau. J'espère que c'est un but qui en appelle d'autres.

Quels sont vos objectifs personnels pour cette nouvelle saison ? Etant donné que j'ai disputé les 38 matchs de championnat la saison passée, il me sera déjà difficile de jouer davantage ! Je vais essayer d'être encore plus décisif, je veux marquer plus de buts et réussir davantage de passes décisives.

Avez-vous des chiffres précis en tête ? Oui, je veux dépasser le nombre de buts que j'ai inscrit la saison dernière (7 réalisations en L1, Ndlr). J'espère que je vais parvenir à dépasser ce chiffre. Dans le jeu, je dois encore m'améliorer dans beaucoup de secteurs même si j'estime que j'ai quand même pas mal progressé depuis mon arrivée. Je vais essayer de franchir encore un cap.

Quel discours vous tient Christophe Galtier ? Le coach m'encourage, il me dit que j'ai les qualités pour y arriver. J'essaie de m'en persuader afin de donner le meilleur de moi-même.

Quelles sont vos ambitions ? Vos rêves ? (Sourire). C'est vrai que je suis ambitieux mais les ambitions individuelles restent dans ma tête. J'espère surtout parvenir à réaliser du bon travail pour le collectif.

Aujourd'hui, peut-on dire que vous êtes installé dans un fauteuil de titulaire indiscutable ? On n'est jamais à l'abri mais je me sens bien dans cette équipe et j'espère que cela continuera ainsi.

Collectivement, que peut viser l'AS SaintÉtienne cette saison ? La cinquième place semble jouable ? Comme on le répète chaque année, nous allons d'abord nous attacher à obtenir le maintien le plus vite possible.

Pour afficher nos ambitions, il faudra attendre la deuxième partie de championnat.

Comment est l'ambiance dans le groupe, notamment avec l'arrivée d'une dizaine de nouveaux joueurs ? Franchement, il y a une super ambiance, on s'entend tous très bien et nous sommes vraiment heureux d'avoir un tel collectif.

Vous avez maintenant un statut d'ancien dans cette équipe... (Rires) Avec tous les jeunes qu'il y a, on peut dire cela, même si je suis loin de me considérer comme un ancien ! Mais c'est vrai que j'attaque ma troisième saison au club.

En L1, votre début de saison est très positif, en dépit d'une défaite à Sochaux (2-1). Avez-vous manqué de concentration ce soir-là ? Un petit peu, notre bloc n'était pas aussi compétitif que lors des précédents déplacements à Marseille et à Bordeaux alors que nous avons besoin de cela pour gagner des matchs.

Le côté noir de votre début de saison, c'est la grave blessure de Loïc Perrin. On a senti le groupe très affecté... Oui, c'est plus qu'un capitaine, c'est un peu l'animateur du groupe. Dans le vestiaire, il sait nous parler, il sait encadrer les jeunes, c'est quelqu'un qui trouve les bons mots pour nous motiver.

Sa blessure est un grand handicap pour notre collectif. Qu'implique sa longue absence ? On sait que cela va être compliqué d'évoluer sans lui. On va essayer de pallier à son absence avec des jeunes, avec des joueurs qui devront saisir leur chance. On espère que cela fonctionnera ainsi.