SALL RENAÎT DE SES CENDRES

SALL RENAÎT DE SES CENDRES

Documents
4 pages

Description

SALL RENAÎT DE SES CENDRES SES ORIGINES Né à Dakar, Moustapha Bal Sall a passé ses plus jeunes années sur l'île de Gorée. C'est d'ailleurs sous le maillot de l'US Gorée que ce solide gaillard (1m94 pour 90 kg) a été formé et qu'il s'est fait remarquer par plusieurs clubs français dont le Paris SG et l'Olympique de Marseille, mais aussi par Arsenal. S'il s'est finalement retrouvé à l'AS Saint-Etienne, c'est grâce à Henry Kasperczak qui était alors son sélectionneur en équipe du Sénégal. L'ancien international polonais qui a été entraîneur des Verts entre 1984 et 1987 a sans doute trouvé les mots pour lui expliquer que le club du Forez était celui qui allait lui permettre de s'épanouir. Mais c'est d'abord à Marseille qu'il était arrivé. "Saint- Etienne est venu me chercher là-bas et la confiance date de cette époque", explique celui qui a donc posé son sac en Haute-Loire pour la saison 2006-2007 au cours de laquelle il a disputé son premier match de Ligue 1 le 14 octobre 2006 (défaite à Lyon 2-1). L'ÉPISODE IK STARTL'ÉPISODE IK START Le défenseur stéphanois n'a pas été épargné par les coups durs au cours de sa carrière. Il a été tout d'abord rattrapé par une erreur de jeunesse commise au moment de quitter le continent africain. En juillet 2008, il a été suspendu quatre mois par la FIFA pour avoir signé un contrat avec IK Start, un club norvégien, cinq mois avant de finalement rejoindre Saint-Etienne. Un épisode durant lequel il a été soutenu par l'ASSE.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 mars 2011
Nombre de lectures 10
Langue Français
Signaler un problème
SALL RENAÎT DE SES CENDRES

SES ORIGINES

Né à Dakar, Moustapha Bal Sall a passé ses plus jeunes années sur l'île de Gorée. C'est d'ailleurs sous le maillot de l'US Gorée que ce solide gaillard (1m94 pour 90 kg) a été formé et qu'il s'est fait remarquer par plusieurs clubs français dont le Paris SG et l'Olympique de Marseille, mais aussi par Arsenal. S'il s'est finalement retrouvé à l'AS Saint-Etienne, c'est grâce à Henry Kasperczak qui était alors son sélectionneur en équipe du Sénégal. L'ancien international polonais qui a été entraîneur des Verts entre 1984 et 1987 a sans doute trouvé les mots pour lui expliquer que le club du Forez était celui qui allait lui permettre de s'épanouir. Mais c'est d'abord à Marseille qu'il était arrivé. "Saint-Etienne est venu me chercher là-bas et la confiance date de cette époque", explique celui qui a donc posé son sac en Haute-Loire pour la saison 2006-2007 au cours de laquelle il a disputé son premier match de Ligue 1 le 14 octobre 2006 (défaite à Lyon 2-1).

L'ÉPISODE IK START

Le défenseur stéphanois n'a pas été épargné par les coups durs au cours de sa carrière. Il a été tout d'abord rattrapé par une erreur de jeunesse commise au moment de quitter le continent africain. En juillet 2008, il a été suspendu quatre mois par la FIFA pour avoir signé un contrat avec IK Start, un club norvégien, cinq mois avant de finalement rejoindre Saint-Etienne. Un épisode durant lequel il a été soutenu par l'ASSE. "Il s'est passé beaucoup de choses depuis mon arrivée et le club a été là, je sais donc ce que j'ai à faire pour rendre toute la confiance qui m'a été donnée", souligne-t-il. C'est d'ailleurs avec l'appui de son club que Moustapha Bayal Sall avait interjeté appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui avait ensuite confirmé la décision prise en première instance. L'ASSE a été tenue de se montrer solidaire, d'après la réglementation de la FIFA, de la condamnation de son joueur à verser 150 000 dollars au club norvégien.

SES BLESSURES