Selon un député allemand, l
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Selon un député allemand, l'Allemagne souhaite conclure un accord d'association avec l'Ukraine l'an prochain

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français

Description

Selon un député allemand, l'Allemagne souhaite conclure un accord d'association avec l'Ukraine l'an prochain PR Newswire KIEV, Ukraine, December 7, 2012 KIEV, Ukraine, December 7, 2012 /PRNewswire/ -- « L'Allemagne soutient l'ouverture de la voie européenne pour l'Ukraine », a déclaré Rainer Stinner,

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
Langue Français

Exrait

Selon un député allemand, l'Allemagne souhaite conclure un accord d'association avec l'Ukraine l'an prochain
PR Newswire KIEV, Ukraine, December 7, 2012
KIEV, Ukraine,December 7, 2012/PRNewswire/ --
«L'Allemagne soutient l'ouverture de la voie européenne pour l'Ukraine », a déclaré Rainer Stinner, le porte-parole en matière de politique étrangère du P arti libéral-démocrate (FDP) au pouvoir en Allemagne. Le gouvernement allemand souhaite signer un accord d'association avec l'Ukraine en 2013; cependant, quelques problèmes subsistent, a fait remarquer le député.
«Defaçongénérale,nous[FDP,ndr]sommestrèspositifsNoussouhaiterionsquel'Allemagneetl'Ukraine entretiennent des liens plus étroits. La porte est ouverte, à présent l'Ukraine se doit de franchir des jalons importants pour se rapprocher de l'UE et satisfaire aux exigences requises », a déclaré Rainer Stinner lors de son interview avecInterfax.
L'Allemagne est dans une certaine mesure critique au sujet du système juridique, de la justice et de la persécution des leaders d'opposition en Ukraine. « Ces points feront l'objet de nouvelles discussions », a-t-il ajouté. Un avenir européen est proposé à l'Ukraine, l'UE ne veut toutefois pas mettre une pression quelconque sur le pays dE' urope de l'Est. Il appartient donc à l'Ukraine de prendre sa propre décision, a réitéré M. Stinner.
Le député est persuadé qu'il est nécessaire d'organiser un sommet Ukraine-EU, qu'il voit comme l'outil le plus efficace pour régler les problèmes en suspens. Les membres du Bundestag soutiennent également la libéralisation du régime des visas pour l'Ukraine et d'autres pays souhaitant suivre la voie européenne. Selon lui, la capacité d'intégrer l'Europe conduira à d'autres changements pro-européens dans de tels pays.
« Nous recevons des remarques de la part du milieu des affaires (allemand) indiquant que la politique actuelle en matière de visas de l'Allemagne et de l'Union européenne n'est pas bénéfique pour nos relations commerciales et nos contacts humains. Je soutiens une simplification du régime, qui aura pour effet une libéralisation des visas entre l'UE et l'Ukraine », a exprimé avec confiance l'homme politique.
Fin novembre 2012, Štefan Füle, le commissaire européen en charge de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage a déclaré que l'UE allait probablement signer l'accord d'association avec l'Ukraine en novembre 2013. « Je pense que le sommet de Vilnius [en novembre 2013, ndr] pourrait voir la signature de l'accord d'association, incluant la zone de libre-échange approfondie et complète, avec l'Ukraine », a déclaré M. Füle lors de son discours prononcé au Forum de la société civile du partenariat oriental qui s'est tenu à Stockholm , en Suède.
L'engagement fort de l'Union européenne à poursuivre l'association politique et l'intégration économique avec l'Ukrainesedoittoutefoisd'êtresoutenuparlegouvernementdel'Ukraineainsiqueleparlementnouvellementélu, a souligné le commissaire européen.