TOUT LE MONDE S
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

TOUT LE MONDE S'ARRACHE HAMOUMA

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
3 pages
Français

Description

Parce qu'il n'a jusqu'à présent jamais brûlé les étapes d'une carrière qui n'a cessé d'aller crescendo, Romain Hamouma est aujourd'hui, à 25 ans, l'un des joueurs les plus courtisés du Mercato estival. Avec les Verts, qui ont depuis quelques semaines sa préférence, Lyon, Bordeaux, Lille et l'OM auront essayé jusqu'au bout de l'arracher au Stade Malherbe de Caen.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 juillet 2012
Nombre de lectures 80
Langue Français

Exrait

TOUT LE MONDE S'ARRACHE HAMOUMA

Un million. Pour emballer l'affaire et cesser de faire durer le suspense, il manquait un petit million d'euros aux dirigeants stéphanois face aux quatre millions demandés par Caen pour son milieu de terrain. Les Stéphanois ont beau avoir été les premiers à faire une offre début juin, de 3 millions, pour racheter un contrat qui courrait jusqu'en 2014, l'entrée en piste de Lille, puis de Bordeaux et enfin de Marseille après la nomination d'Elie Baup (qui l'apprécie énormément) ont changé la donne et semé le trouble dans l'esprit du joueur comme de son agent, Pierre Wantier. Lorsque nous l'avons joint, il savait où allait la préférence de son poulain, était certain de parvenir à ses fins... et espérait fortement que le Stade Malherbe Caen facilite le transfert. "Nous avons le respect de la parole donnée, nous dit l'agent qui gère également les intérêts de Kitambala, Baysse, Sissoko, Marveaux ou Ndinga. Lorsque nous sommes arrivés à Caen, l'objectif était d'y rester deux ans. Au bout de la première saison, Romain aurait pu partir au PSG, à Lille ou à Bordeaux. Mais on avait donné notre parole et on s'était engagé dans le projet du club qui était de bonifier l'équipe pour lui permettre de se rapprocher du haut de tableau. Malheureusement, cela ne s'est pas passé ainsi. Donc aujourd'hui, le départ est évident. Reste à connaître la destination. C'est plus compliqué que prévu..." Plus compliqué parce qu'il s'avère difficile d'espérer contenter tout le monde.

Caen, qui attend le plus gros transfert possible, Romain qui a déjà fait un choix, l'ASSE, qui ne correspond pas aux souhaits des dirigeants caennais qui ne désespéraient pas de faire monter les enchères à 5 millions d'euros alors que l'OM venait d'entrer dans la partie. "Romain sait ce qu'il veut, insiste Wantier. On a rencontré beaucoup de gens dans différents clubs et on a une idée précise du projet sportif qui pourrait lui correspondre le mieux. On laisse les clubs discuter entre eux, mais Caen connaît notre préférence... Je dis juste qu'il ne faudra pas que ça dure trop longtemps car au final, de toute façon, c'est Romain qui décidera." Entretenant d'excellentes relations avec le président Fortin, le clan Hamouma souhaite partir en bons termes de Normandie et aura refusé jusqu'au bout de s'exprimer sur le club choisi "pour ne pas froisser les autres si d'aventure ce choix n'était pas possible." Alors que l'ancien joueur de Laval reprenait l'entraînement sans intégrer un groupe, tout semblait encore bien flou autour d'un joueur qui aura pris son temps pour se révéler au plus haut niveau. Il y a quatre ans, il avait déjà 21 ans quand Pierre Wantier le repéra à Besançon en CFA. "J'étais allé voir un match face à la réserve d'Auxerre et j'ai rapidement vu qu'il avait des qualités qui pouvaient lui permettre de rêver à une carrière professionnelle, de la percussion, de la finition... 21 ans, ce n'est pas trop tard quand beaucoup à cet âge, même s'ils sont dans des centres de formation, ne jouent pas en pro." Rapidement, à Laval en L2, pour une seule saison à 12 buts (en 40 matches), Romain confirma les espérances de son agent. "Je n'ai pas été surpris car en plus d'être un bon joueur, Romain est un garçon adorable, vraiment quelqu'un de bien dont le comportement tranche pas mal avec ce qu'on peut voir chez beaucoup de footeux en ce moment. Il est accessible, à l'écoute et respectueux. En plus, il a envie..." Envie de venir à Saint-Etienne où le discours du président Romeyer et les attentes de Galtier répondent complètement à ses ambitions. Rejoindre les Verts constituerait une étape de plus dans une carrière qui monte petit à petit... "Nous n'avons jamais voulu brûler les étapes, continue Wantier. On perçoit les choses comme ça. Après Besançon, en CFA, Laval en L2, puis Caen en L1... c'est logique. Et en plus, tout le monde doit s'y retrouver." Rejoindre l'ASSE, qui, fidèle à sa politique de recrutement, refusait d'entrer dans la surenchère, était une étape supplémentaire que Hamouma voulait franchir dans le cadre aussi prestigieux que Geoffroy-Guichard. L'enfant de Lure, passé par Belfort et le FC Sochaux, d'origine algérienne par son grand-père, se savait également courtisé par le sélectionneur des Fennecs, Vahid Halilhodzic. Avant de donner une réponse définitive, il souhaitait évidemment connaître sa destination finale... et ne désespérait pas de rejoindre ses nouveaux coéquipiers avant le départ en stade à Aix les Bains le 25 juillet.

L'INFO EN PLUS Romain Hamouma n'a pas été conservé par le centre de formation du FC Sochaux, où il était de la même promotion que Jérémy Ménez, avec qui il est resté très ami, parce que Jean-Luc Ruty, le responsable de la formation, le jugeait trop irrégulier et trop instinctif dans son jeu (sic) !

"ROMAIN EST VRAIMENT QUELQU'UN DE BIEN DONT LE COMPORTEMENT TRANCHE PAS MAL AVEC CE QU'ON PEUT VOIR CHEZ BEAUCOUP DE FOOTEUX"

Hamouma souhaitait rejoindre les Verts... mais son club avait d'autres pistes.