Memoire courte
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Memoire courte

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

Extrait de la publication Memoire courte/finale 7/03/03 16:11 Page 22 réprobateur d’une mamie pour son petit-fils assorti d’un : «Tu sais bien que c’est faux, mon

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 28
Langue Français

Exrait

Extrait de la publication
22
réprobateur d’une mamie pour son petit-fils assorti d’un : «Tu sais bien que c’est faux, mon petit cœur.» Je n’ai guère le temps de répandre une autre saloperie. La voilà partie très loin, dans dix mille recommanda-tions incompréhensibles, comme quoi, telle personne n’est vraiment pas placée à la bonne table, telle autre est à remercier impérativement car elle nous a fait un chèque «énorme »et puis d’autres choses encore : «Est-ce vraiment incontournable que ton père fasse un dis-cours après le mien? As-tu préparé quelques mots au sortir de l’église? »
Et le reste à l’avenant, servi avec un sourire Milk Shake Vanille et un air de petite sœur des pauvres. C’est qu’elle nous fait de l’amnésie volontaire, la chère Sophie : l’ancienne comédienne de vaudeville, la même qui s’est tapé toute la planèteThéâtre, histoire de décrocher le rôle du siècle. J’aimerais pas en arri-ver là. Devoir raconter parcours et multiples putasse-ries découvertes au long de nos années «d’amour modèle »pour les voisins. Bien que, hélas, sa démarche n’ait rien de très original. J’ai calmé le mal par le mal en tentant de me souvenir de ma dernière infamie (ce n’était pas la peine de remonter bien loin). J’avais été dans le désordre : infidèle des centaines de fois, vio-lent, odieux envers ce brave théâtre national où elle travaille, souvent désagréable et à coup sûr méprisant presque tous les jours. Une fois, j’ai fauché l’une de ses bagues pour l’offrir à une autre. Ces détails sont le ciment de notre mariage. Être ignoble vous rapproche de Sophie.
Extrait de la publication