2468
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français

Description

no comment

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2019
Nombre de lectures 13
Langue Français

Exrait

La résolution 2468 enregistre plus de13 points en défaveur du Maroc.
 Une telle résolution prévisage un affrontement direct Maroc vs d'autres pays Algérie, y compris par l'envoie des forces militaires de l'Afrique du Sud . Il est vrai à noter que le pouvoir politique en Algérie n'est pas encore constitué et le Maroc n'a pas su tirer profit de cette opportunité rare,à savoir, Alger est hors jeu sur cette question du Sahara occidental.
Néanmoins l'alliance ou les différentes alliances fonctionnent d'où le rôle de l'Afrique du sud est prédominant et assure pleinement le manque de soutien du politique algérien .
Le vote de 13 voix sur 15 signifie que ce texte de résolution ouvre la voie à une grande détermination des pays du conseil de sécurité à revoir leur position et favoriser l’accès à une solution militaire et ensuite politique à cette question au détriment du Maroc qui manque cruellement de politiques chevronnés .
Donc la question de Sahara se tourne vers une guerre approuvée par le conseil de sécurité . Il y va de soi, le Makhzen est plus intéressé par empocher l'argent des exploitations minières de ce grand espace de plus de 266000 kilomètres carrés que d'apporter une solution politique et donc pas de distribution de cette grosse richesse et encore moins de s'occuper des citoyens marocains de l’intérieur du Maroc ; les manifestations sont monnaie courante dans toutes les régions du Maroc et les signes des demandes d'indépendance, se multiplient au Rif comme dans la région de Souss...le Makhzen manque donc et de stratégie et de vision et donc de politique . Sur quoi le Makhzen se base qui est une politique de ''bergague'' des cafés et des bistrots, à l’intérieur du Maroc comme au niveau international ,cette politique montre sa fatigue et ses limites . Car ici, il faut des politiques chevronnés que la société civile s'organise avec la bénédiction de l'armée qui doit, en théorie, rétablir l'ordre …
les 13 points que j'essaie d'analyser ou de les mettre en exergues sont ;
1-d'abord de tenir compte de l’évaluation du Guterres (SG) dans son rapport du 1 avril 2019,qui n'était pas en faveur du Maroc et il était ,à vrai dire plus juste , ni pour le Maroc ni pour le Polisario car il mentionne les violations des accords et du droit international . Qui signifie selon Guterres que si le Maroc n'est pas satisfait de la Minurso l'ONU non plus n'est pas intéressée par cette présence bidon de la Minurso et se sont des vies humaines appartenant à l'ONU,des contingents et militaires et civiles, qui sont menacés. Donc l'ONU peur se retirer et laisse donc la voie libre à une guerre ouverte vs Maroc et dont le Maroc ne dispose pas de politique civile et encore moins militaire de faire face à ces pays qui veulent d'abord découdre avec le Makhzen et ensuite d'essayer de trouver une issue au peuple sahraouis qui est victime ,de ce genre d'escalade...
2- le Maroc est tenu à respecter les droits de l'homme dans cette région et d'assumer pleinement les violations des libertés des sahraouis et sous entendus les violations à l’intérieur du Maroc tel les rifains, ...''y compris les libertés d'expression'' qui est à l'encontre du souhait du Maroc qui distribue les peines lourdes à tour de bras pour les manifestants pacifiques car le Makhzen ne tolère pas ce genre de liberté...
3- la liberté de circulation dans cette zone est demandée avec insistance . Le camps de réfugiés de Tindouf ne fait pas une attention particulière pour l'ONU et encore moins le recensement . car il me semble que ces mesures sont pour donner un certain équilibre à la résolution or ,tout le monde sait que Tindouf est une grande prison à ciel ouvert et que personne ne peut faire un recensement véritable, car les algériens sont en nombre croissant comme les marocains sont à Layooune ...le recensement ne peut s'effectuer à moins s'il existe une instance internationale que le Makhzen refuse catégoriquement et je souligne que l'armée est pour ce recensement car l'armée et marocaine et
algérienne veulent en découdre avec cette question et qui se résume par le provisoire qui ne fait que durer et pour le compte d'une exploitation injuste et illégale . Car à cette question ,il faut d'autres moyens d'intellectualisme...
4-'' considérant le statu quo n'est ps acceptable'' cette mention ouvre la voie à une guerre sur cette question et l'ONU dit pleinement quelle ne peut garantir et entretenir indéfiniment ce statu quo et au Maroc de s'engager réellement dans les négociations sous les auspices de ONU ou de s'engager dans une guerre vs Algérie ,Afrique du Sud...que le Maroc n'a plus le droit ni à l'erreur ni de se cacher derrière son doigt. Cette mise en garde est valable et pour le Maroc et pour le Polisario de choisir son interlocuteur ou de s'exprimer sans interlocuteurs ; à savoir que le Polisario peut reprendre les armes et défendre le territoire qui est sous litige comme cela fut avec le Soudan du sud ou l’Irlande...donc avec cette mise en gare l'ONU ôte toute responsabilité car si les belligérants ne veulent pas avancer politiquement ,à quoi donc sert l'ONU, finalement la logique de guerre de libération peut être entamée...et donc le militaire qui trancherait sur cette question...
5-la base de cette résolution et le rapport de Guterres (S/2019/282), donc les USA ou France ,...suivent les suggestions de Guterres et si Guterres avait mis le Maroc et le Polisario devant le fait accompli ;l'ONU ou la guerre, les membres du conseil de sécurité n'auront pas autre choix que de faire passer la diplomatie au second plan . Le Makhzen est donc averti de ce qui peut se réaliser en Octobre prochain .
6-''1. Décide de proroger le mandat de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2019'' selon le souhait de Bolton et donc de la diplomatie américaine . Ceci est de mépriser le Maroc car le politique marocain et chevronné est faible par la volonté d'un Makhzen qui n'est intéressé que par l'exploitation des ressources aussi longtemps que cela lui est possible . Depuis1975 cela en fait trop et une diplomatie mesquine du Maroc qui est devant le fait accompli. Car en diplomatie cette mise en garde par la durée de validation de 6mois et peut ensuite se réduire à trois mois veut dire l'ONU ne supporte plus ce jeu d'enfant d'un Makhzen qui n' a rien avoir avec la politique d'un État mais plutôt d'une mafia...les tambours de guerre se font donc entendre et le Makhzen qui est sur plusieurs front à la fois;des revendications du Rif, de la région de Souss,...qui sont pour leur indépendance est la goutte qui fait déborder...donc cette limitation dans le temps est une mesure sévère et pour le Maroc et pour le Polisario et pour l’Algérie, l'Afrique du Sud...et toute la résolution se résume à ce point ,le reste est une simple littérature diplomatique pour faire avaler ce premier point...
7-le deuxième point est sur le compromis . Une voie sans issue car les deux positions sont antagonistes et donc pas de négociations . Le Maroc de Hassan II parlait d' un referendum , aujourd'hui le Maroc parle d’autodétermination et selon le Makhzen une volte-face qui dit long, que le Maroc n'est plus intéressé et donc pas de négociation de fond si ce n'est de face pour gagner du temps en laissant les grandes puissances ,de puiser les richesses de cette région avec les accords de pêches que le parlement européen est un ensemble de lobbys économique que politique et que le Makhzen a découvert ce point et a les moyens de faire danser ces eurodéputés à sa musique, abstraction faite sur le citoyen marocain qui n' a toujours pas le droit au chapitre et encore moins aux richesses du Sahara
8- troisième et quatrième et cinquième point sont de trop car ils engagent la volonté des États qui est une dimension interne et donc ces États Mauritanie, Algérie...sont à l’extérieur de la question ; cela ne leur fait ni chaud ni froid...
9-ce côté militaire ne peut être respecté que si l'armée est maître de ces décisions . Or l'armée est sous contrôle politique du Makhzen qui fait virer ce respect ou non à ses humeurs ; l'armée ne fait qu’exécuter à son détriment les tergiversation du Makhzen . Mais si l'armée prend le vrai commandement , alors les accords seront respectés et pas maintenant sous cette forme …et donc la
construction des différents murs qui s’étalent sur des centaines de kilomètre est une mesure politique et non militaire car l'armée et marocaine et algérienne veulent rentrer en guerre pour une exploitation légale des richesses du Sahara occidental , qu'un troisième État est un fait accompli et non une volonté des autres États puissants y compris le statu quo
10- le septième point est sur la libre circulation qui est un contre point pour la Makhzen qui veut tout contrôler y compris ce que pensent les autres . En conséquence de cause ,avec provocation des sahraouis ou non , ce point ne serait jamais respecté par le Maroc
11-le huitième et le neuvième point une littérature diplomatique, de la redondance . Il n'y a pas de volonté politique ni de la part du Maroc qui est une évidence ni du Polisario car sa décision ne lui appartient pas , ni des autres belligérants des autres États . Donc il n'y a pas et il n'y aura aucune volonté. Les politiques qui sont sur la table de négociation ,ne sont pas des chevronnés mais des opportunistes et dont les tenants des fils sont affairistes qui ne sont pas intéressés par la politique.
12-ce dixième point est un point de trop car que peut faire Gueterres en dehors de son rapport du 1 avril 2019 ; il a fustigé et stigmatisé l'état d'avancement à ce qu'il n'existe aucun avancement ,il me semble que la question du Sahara occidental n'est pas de la compétence de l'ONU car le Makhzen et les lobbys à l’intérieur du palais et royal et présidentiel en Algérie ,Afrique du Sud...ne veulent pas une avancée diplomatique car tout le monde croit qu'une avancée ne peut se faire qu'au détriment de l'autre et de ce fait personne n'avance et Guterres se sent faible et il est en mesure de frapper fort et de faire comprendre que si l'ONU n'est plus en mesure de faire avancer un dialogue politique alors il n'y que les armées qui peuvent résoudre cette question et du vainqueur il y aura des solutions politiques...
13-le reste de points de cette résolution 2468 est de corriger avec la Minurso sur les autres opérations de l'ONU à travers le monde des violations à l’intérieur des pays qui contribuent et militairement et avec des personnels civils le maintien de la paix, ces points ne concernent pas seulement le Sahara occidental.
En tout cas il ne faut pas exclure une guerre sur cette question car avec cette résolution de l'ONU ouvre la voie sur une guerre qui peut s'étaler du sud au nord du Maroc qui est en ébullition ,un embrasement total qui fera fuir tout le Makhzen et les lobbys...comme disait autrefois Hassan II de ce sud tout le Maroc peut s’enflammer dit aujourd'hui une situation à la syrienne ,libyenne, yéménite,algérienne... un monde arabe en destruction