Baromètre politique : Très forte progression de F. Hollande

Baromètre politique : Très forte progression de F. Hollande

-

Documents
21 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Après les attentats, l’exécutif, les Ministres régaliens et les personnalités politiques porteuses de consensus progressent dans l’opinion
Dans le contexte post-attentats, réflexe de cohésion nationale oblige, la cote de l’exécutif progresse très fortement: la popularité du Président François Hollande progresse de 10 points par rapport à octobre dernier, et la cote de son Premier ministre, Manuel Valls, connaît une progression comparable (+7 points).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 novembre 2015
Nombre de visites sur la page 2
Langue Français
Signaler un problème
Baromètre politique Novembre 2015
Sondage réalisé par
pour
Publié le 24 novembre 2015
LevĠe d’eŵďaƌgo le 24 Ŷoveŵďƌe –05h00
Méthodologie
Recueil
Echantillon
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais interrogés par Internet les19 et 20 novembre 2015
Echantillon de1 000 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégoried’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultatd’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pourĐentage oďservé est de … Taille de30% ou 20% ou 10% ou 5% ou 50%40% ou l’EĐhaŶtilloŶ95% 90% 80% 70% 60%
800
900
1 000
2 000
1,5
1,4
1,4
1,0
2,5
2,0
1,8
1,3
2,8
2,6
2,5
1,8
3,2
3,0
2,8
2,1
3,5
3,2
3,0
2,2
3,5
3,3
3,1
2,2
Lecture du tableau: Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%,la ŵaƌge d’eƌƌeuƌ est Ġgaleà 2,5%. Le pouƌĐeŶtage ƌĠel est doŶĐ Đoŵpƌis daŶs l’iŶteƌǀalle [17,5 ; 22,5].
Principaux enseignements
Baromètre politique: apƌğs les atteŶtats, l’exĠĐutif, les MiŶistƌes ƌĠgalieŶs et les peƌsoŶŶalitĠs politiƋues poƌteuses de ĐoŶseŶsus pƌogƌesseŶt daŶs l’opiŶioŶ
Notre baromètre politique a été réalisé jeudi 19 novembre et vendredi 20 novembre quelques jours seulement après les attentats de Paris et Saint-Denis et surtout après les annonces faites par François Hollande devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles et après l’iŶteƌǀeŶtioŶde la police à Saint-Denis. L’iŵpaĐt,sans doute assez ponctuel, de ces événements sur notre classe politique est tout à fait impressionnant. Voici les principaux enseignements de cette vague de novembre de notre baromètre politique.
Réflexe de cohésion nationale oblige, la cote del’exĠĐutifprogresse très fortement
Dans le contexte post-attentats, la popularité du Président François Hollande progresse de 10 points par rapport à octobre dernier, 32% des Français estimant ce mois-ciƋu’ilest un « bon Président de la République ».C’estexactement la même hausse que celle que nous avions observée en janvier dernier après les attentats de Charlie Hebdo et del’hLJpeƌ-casher. Al’ĠpoƋue,la popularité de François Hollande était passée de 21% en décembre à 31% fin janvier. La cote de son Premier ministre, Manuel Valls, connaît une progression comparable : +7 points ; il avait progressé de 8 points en janvier dernier après « Charlie ». Mais cette progression doit être relativisée quant à son caractère conjoncturel : en débutd’aŶŶĠe,les progressions enregistrées après les attentats de janvier avaient été complètement effacées 1 à 2 mois plus tard. Ainsi en mars, Hollande (retombé à 24%) tout comme Valls (41%) retrouvaient leur niveau antérieurd’iŵpopulaƌitĠ,effaçant totalement les « gains » observés en février. Par ailleurs,l’esseŶtielde la hausse de popularité del’edžĠĐutif s’edžpliƋuepar la forte progression du soutien de leurs sympathisants de gauche (+15 points pour Hollande ; +11 points pour Valls) plutôt que par celle des autres Français (seulement +2 points de popularité pour Valls et +4 pour Hollande auprès des sympathisants de droite).
Principaux enseignements
Estimant que leur classe politiques’estmontrée globalement « à la hauteur des événements » (68%),l’eŶseŵďledes 24 personnalités testées dans notre baromètre progresse en novembre. Les progressions les plus fortes concernent les Ministres en charge des questions régaliennes et les personnalités incarnantl’uŶioŶnationale
Plus des deux-tiers (68%) des Français jugent, pour une fois, que leur classe politiques’estmontrée « à la hauteur des événements ». Ce sentiment, partagé par les sympathisants de gauche (73%) comme par ceux de droite (69%) induit, comme pourl’edžĠĐutif,une perception beaucoup plus positive de chacune des principales personnalités politiques testées sur notre palmarès del’adhĠsioŶet du rejet.
Si les progressions sont généralisées pour la plupart des personnalités politiques, elles sont surtout marquées pour les Ministres en charge des questions régaliennes : Bernard Cazeneuve, le Ministre del’IŶtĠƌieuƌbondit de 12 points pour devenir la troisième personnalité politique préférée des Français. Son collègue de la Défense, Jean-Yves Le Drian gagne 6 points pour se hisser dans le top 10 des personnalités politiques préférées des Français. Mais les « patrons » de la police et del’aƌŵĠene sont pas les seuls à enregistrer de fortes progressions. On les enregistre aussi pour la plupart des personnalités politiques porteuses de « consensus » et incarnant une postured’uŶioŶou de refus des clivages gauche-droite trop marqués. Ainsi, à droite, Alain Juppé et François Fillon qui ont tous deux été particulièrement demandeursd’uŶioŶnationale enregistrent des progressions de 7 et 6 points. Grâce à elles,l’edž-Premier ministre de Jacques Chirac renforce encore son avance à la première place de notre palmarès des personnalités politiques suscitant le plusd’adhĠsioŶ(10 pointsd’aǀaŶĐesur le second avec 46%d’adhĠsioŶ),tandis quel’edž-Premier ème ministre de Nicolas Sarkozy revient dans le top5 des personnalités politiques préférées (4 ex-aequo avec 31%) alorsƋu’il Ŷ’LJfigurait plus depuis de nombreuses années. A gauche aussi, les personnalités incarnant cette image transpartisane sont aussi plébiscitées, mêmeloƌsƋu’elles Ŷ’oŶtpas dit grand-chose sur le thème des attentats. Ainsi, Emmanuel Macron gagne 7 points en novembre, confortant sa deuxième place sur notre palmarès.
Al’iŶǀeƌse,les personnalités classiquement porteuses de davantage de clivages (les leaders du FN) et/ou ayant nettement pris leurs distances avecl’uŶioŶnationale après les attentats (Nicolas Sarkozy) sont, pour le moment, sanctionnées parl’opiŶioŶpublique. Elles stagnent ou en tout cas progressent nettement moins que les autres personnalités politiques :Đ’estle cas de Nicolas Sarkozy qui ne progresse qued’1 point ou des Le Pen « fille » et « nièce » qui ne progressent que de 2 points alors que toutes les autres personnalités politiques majeures (celles du top 10) enregistrent en moyenne une progression de 5 points et alors quel’eŶseŵďledes 24 personnalités politiques testées progresse en moyenne de 3 points.
Principaux enseignements
Quant aux personnalités politiques qui ont clairement tenu des propos clivants en critiquant franchementl’aĐtioŶdu gouvernement, comme Nadine Morano par exemple (-2 points), elles baissent carrément
Pour les Français, Hollande, Valls et Juppé ont été « à la hauteur », Sarkozy et Marine Le Pen nel’oŶtpas éténos concitoyens considérant quel’uŶitĠnationale doit être de rigueur en cette période
Explication probable de ces évolutions observées, tant sur la cote del’edžĠĐutifque celle des principales personnalités politiques, les Français ont un jugement très contrasté sur la question de savoir qui « a été à la hauteur des événements ». Ils semblent, pour le moment, à chaud, traduire « à la hauteur » par « consensuel » ou porteurd’uŶioŶnationale. Ainsi, François Hollande (71%) et Manuel Valls (66%) ont été unanimement jugés comme ayant été « à la hauteur » ce que leurs fonctions respectives expliquent largement, maisĐ’estaussi le casd’AlaiŶJuppé (62%) et, dans une moindre mesure, de François Fillon (51%), qui, à droite ont revendiqué (surtout Juppé) cette postured’uŶitĠnationale dans ces jours tragiques. L’opiŶioŶleur en sait gré. Inversement, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, qui ont davantage pris leurs distances avec le conceptd’uŶitĠnationale et se sont montrés volontiers critiques avec le gouvernement dans les jours qui ont suivi les attentats sont jugés beaucoup plus sévèrement. Près de 6 Français sur 10 estiment ainsi que Nicolas Sarkozy (58%) et Marine Le Pen (62%)Ŷ’oŶt« pas été à la hauteur des événements ». L’edžpliĐatioŶde cette perception contrastée de nos hommes politiques est simple : dans la période actuelle, les Français sanctifient l’uŶitĠnationale. Dansl’oppositioŶcertaines personnalités politiques ont réfutél’idĠe d’uŶioŶnationale, estimant que la solidarité avec les victimes Ŷ’eŵpġĐhaitpas de se montrer critiques àl’Ġgaƌdde la politique du gouvernement en matière de lutte contre le terrorisme. Cette ligne, davantage incarnée par Marine Le Pen ou Nicolas Sarkozy que François Fillon ou encore moins Alain JuppéŶ’estpas du tout partagée par nos concitoyens. 54% des Français réfutent cette possibilité, somme toute assez démocratique,d’aǀoiƌ aujouƌd’huile droit de se montrer critiques. Encore une fois ceŶ’estsans douteƋu’uŶequestion de « timing » politique. Dans les semaines à venir, cette attitude critique retrouvera probablement toute sa légitimité aux yeux del’opiŶioŶ. Mais moinsd’uŶesemaine seulement après les attentats, cela semble probablement encore un peu trop tôt à une majorité de nos concitoyens
Gaël SliŵaŶ, PƌĠsideŶt d’Odoxa @gaelsliman
Popularité de François Hollande
7
Diriez-vous que François Hollande est un bon Président de la République ?
Non 67% - 10 pts
(NSP) 1%
Oui 32% +10 pts
Evolution de la popularité de François Hollande
8
Diriez-vous que François Hollande est un bon Président de la République ?
100% 90% 83% 80% 78% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 21% 20% 10% 16% 0%
68%
31%
78% 76% 76% 75% 73%
26% 24% 23% 22% 21%
77% 77%
22% 21%
67%
32%
Oui
Non
Popularité de François Hollande selon la proximité partisane
9
Diriez-vous que François Hollande est un bon Président de la République ?
Ensemble
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite
8%
32%
Oui
70%
92%
Non
67%
29%
(NSP)
1%
1%
+10 pts
+15 pts
+4 pts
Popularité de Manuel Valls
10
Diriez-vous que Manuel Valls est un bon Premier ministre ?
Non 56% -6 pts
(NSP) 1%
Oui 43% +7 pts
Evolution de la popularité de Manuel Valls
11
Diriez-vous que Manuel Valls est un bon Premier ministre ?
100% 90% 80% 70% 62% 61% 61% 60% 58% 58% 53% 60%54% 52% 50% 47% 40% 45%46% 41% 41% 39% 37% 37% 30% 36% 20% 10% 0%
62% 62% 56%
43% 36% 36%
Oui
Non