Cahiers Des Mots Crates
68 pages
Français

Cahiers Des Mots Crates

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
68 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Billets d’un blogueur centriste sur la campagne présidentielle de 2012 en soutien de la candidature de François Bayrou et pour un centre libre et indépendant.
Ce recueil soutien que le centre est une conviction, pas une hésitation.
Son rassemblement et son indépendance sont les conditions essentielles à son existence et reposent autant sur nous, militants citoyens, que sur les responsables politiques qui représentent ce courant. Nous avons la responsabilité de redonner du sens aux mots et aux expressions si souvent galvaudés (humanisme, centrisme, démocrate, indépendance, politique autrement…) pour en faire les fondamentaux de la construction de notre nouvelle force politique crédible, organisée et visible.
C'est pourquoi cet essai se veut être un appel aux centristes pour construire ensemble la société de demain.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 janvier 2016
Nombre de lectures 286
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

Olivier Nataf
CahiersDes Mots Crates
Billets d’un blogueur centriste campagne Présidentielle de 2012
sur
“Après cinq ans de gueule de bois, il ne faudrait pas se réveiller le 7 mai en ayant juste changé de boisson….” Des Mots Crates, le 18 février 2012.
la
Cahiers Des Mots Crates - Présidentielle 2012
Chers Lecteurs, Chers Amis,
L’aventure a commencé fin 2011, à l’annonce de la présidentielle de 2012 et avec la ferme intention de continuer au delà. Promesse tenue.
Nous sommes en 2016 et après 150 billets, je suis heureux de fêter les 4 ans du blog centriste Des Mots Crates. Pour continuer à aller de l’avant, il me semblait important de faire un bref retour en arrière dans l’idée de préparer la fin d’un cycle et le début d’un autre: le nouveau quinquennat de 2017.
Je voulais donc vous livrer ce cahier de 20 billets écrits entre février et décembre 2012 et qui ont couverts quatre périodes de la campagne présidentielle.
Le premier chapitre “les forces en présence” regroupe une série d’analyses du lancement de la campagne entre février et mars, plaçant la candidature de François Bayrou face à celles de François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen en particulier.
“Les fondements d’une candidature solide” est une sorte d’argumentaire en quatre étapes qui cherchait à répondre à une question clef avant le premier tour des élections: pourquoi Bayrou?
Le troisième chapitre, “les tristes lendemains” , reprend des réflexions d’entre deux tours ainsi que des conclusions et interrogations qui ont suivies l’élection de François Hollande à la Présidence de la République.
Enfin, “un nouvel espoir” sur une thématique très “Guerre des Etoiles” (prélude au billet “les Jedi du Centre” écrit un an plus tard) est un chapitre qui correspond, sans que je m’en sois rendu au compte, aux convictions principales qui définissent mon engagement: le centre est une conviction, pas une hésitation. Son rassemblement et son indépendance sont les conditions essentielles à son existence et reposent autant sur nous, militants citoyens, que sur les responsables politiques qui représentent ce courant. Nous avons la responsabilité de redonner du sens aux mots et aux expressions si souvent galvaudés (humanisme, centrisme, démocrate, indépendance, politique autrement…) pour en faire les fondamentaux de la construction de notre nouvelle force politique crédible, organisée et visible.
C’est pour faire le lien avec cet espoir dans le futur que je vous proposerai un dernier billet, rédigé le 1er janvier 2016, et par lequel je vous invite à vous engager, à ne pas attendre quoi que ce soit ou qui que ce soit car, comme le disait l’Abbé Pierre, "c'est quand chacun de nous attend que l'autre commence que rien ne se passe."
Amitiés Des Mots Crates
www.desmotscrates.com
Remerciements à Pierre Touzel pour les visuels des billets “Pourquoi Bayrou?” et de la campagne Internet “Les Mots ont un sens”
Intro ...................................................................................................5 Un blog ouvert à l'occasion des élections 2012, pour continuer à vivre au delà… .............5 Les forces en présence .......................................................................6 Un plan A comme Arnaque, ou un plan B comme Bayrou? ................................................6 Le BLUES... Marine: elle ne sera pas au second tour ..........................................................9 Gouverner c’est prévoir, faire campagne aussi ..................................................................11 Les deux bergers de Sarkholand, et le troupeau perdu… ...................................................13 François Bayrou au deuxième tour .....................................................................................15 Le Bon (Bayrou), la Brute (Sarkozy) et le Truand (Hollande) ..........................................18 Les fondements d’une candidature solide ......................................22 Pourquoi Bayrou? L’homme - article 1/4 ...........................................................................24 Pourquoi Bayrou ? Les valeurs - article 2/4 ......................................................................28 Pourquoi Bayrou ? L’équipe et les soutiens – article 3/4...................................................33 Bayrou, seul... à représenter l’alternative ..........................................................................35 Pourquoi Bayrou? Le programme – article 4/4 ................................................................38 Les tristes lendemains .....................................................................42 Lélectiondesdéçus..............................................................................................................42Aujourd'hui, le centre est né ................................................................................................44 La danse du (faux) centre....................................................................................................45 Un nouvel espoir .............................................................................48 Entraineur,arbitreetbuteur..............................................................................................48Les mercenaires du Centre..................................................................................................50 Nous sommes ceux que nous attendons ..............................................................................53 Primairesducentre:unactedenaissance.........................................................................56Les mots ont un sens............................................................................................................ 60 Lettre ouverte aux 7 millions d'électeurs qui ont voté François Bayrou en 2007 ............62 Outro................................................................................................64 Pour un centre uni et indépendant .....................................................................................64 Pétition “Rassemblez les centristes!”...................................................................................66
Intro
vendredi 3 février 2012
Un blog ouvert à l'occasion des élections 2012, pour continuer à vivre au delà…
Produire, Instruire et Construire une démocratie nouvelle, autant de priorités claires autour desquelles nous pouvons tous nous reconnaitre. Ce sont les idées que porte François Bayrou, que je veux soutenir à travers ce blog. Ensemble, faisons bouger notre pays et bousculons les dogmes bipartistes qui n’ont fait qu’accentuer les effets néfastes de la crise sur la France.
Je souhaite donc que cette élection soit différente et, de mon point de vue, cela pourrait se traduire par un vote réfléchi sur des idées plutôt que sur les couleurs d'un parti. Je connais trop de gens qui votent automatiquement pour le PS ou l'UMP quel que soit le candidat. Les sondages en témoignent par le socle confortable (environ 20-25%) sur lequel chaque candidat PS ou UMP a pu se reposer tranquillement au cours des élections des 20 dernières années.La clef de ces élections a donc toujours résidé en le nombre, la qualité et la répartition des "petits candidats"àgauche etàdroite. Ce sont eux qui, au final, affaiblissaient l'un ou l'autre des deux partis principaux.
Nous avons cette année plus que jamais l'occasion d'en finir avec ce bipartisme inéluctable. C'est notre droit et personnellement, j'en fais un devoir.
Bonne lecture et à bientôt, ici ou ailleurs.
Chapitre 1 Les forces en présence
vendredi 10 février 2012
Un plan A comme Arnaque, ou un plan B comme Bayrou?
J’accuse … une partie du peuple français de se laisser influencer, abuser et aveugler par le cercle vicieux qu’impose le système des élections présidentielles.
J’accuse donc aussi … les média en particulier, pour laisser-faire.
Comment expliquer queSarkozy avec son bilanet avec un récent rapport de la cour des comptes qui met beaucoup de ses erreurs en perspective ET Hollande qui fait un pas en avant et deux en arrière(retraites, emplois jeunes, quotient familial, accord EELV, fusion IR/CSG…) et qui promet des choses intenables quand il fini par décider, continuent à se trouver en tête des sondages ? Comme-ci le fond de ce qu’ils disaient, ou l’impact de leurs actes, n’avaient que peu de conséquences sur l’opinion publique ?
Permettez-moi de développer les quatre points cardinaux de ce que je qualifie de « système des élections présidentielles »:
La présence dans les média– je cite mon ami blogueurl’Hérétiquequi a fait l’analyse factuelle suivante(j’ai pris la liberté d’adapter un peu) :dans les medias, le temps de présence à ce jour est de 87 heures pour Sarkozy, 61 heures 30 pour Hollande, et 22 heures 30 seulement pour Bayrou. Soit trois à quatre fois moins. Par exemple, pour les émissions d'information et selon le CSA, sur France 2, Bayrou est à 4.74 % pour le mois de janvier et Hollande 39 %, Sarkozy 23 % et Mélenchon 18 %.
On peut s’amuser à comparer la proportion similaire de ces chiffres avec les intentions de vote pour Hollande et Sarkozy, alors que Bayrou "sur-performe" clairement par rapport à son taux d’exposition médiatique. Les chaînes ont jusqu'au 19 mars pour respecter l'équité, j’espère qu’elles feront, ou qu’on leur fera faire, leur devoir.
La notoriété des soutiens– nous parlerons des élus juste après, mais évidemment le fait qu’il y ait beaucoup moins d’élus du MoDem ou de l’ARES ne joue pas en la faveur de François Bayrou. Malgré cela, il bénéficie d’un nombre très important de soutiens (voir www.bayrou.fr pour des exemples) mais qui n’ont pas le mérite d’être connus du grand public. Mais qui connaissait Gueant, Baroin, Morano, Lefebvre, Jacob et les autres avant qu’ils ne soient au gouvernement? Idem pour Hamon, Montebourg, Valls, Cahuzac ou même Sapin dont les noms ont émergé ces toutes dernières années. Et bien Bayrou a de Sarnez, Lambert, Idrac, Rocherfort, Peyrelevade ou Arthuis et les bientôt-connus Werlhing, Fesneau, Folliot, Henno, Gourault et tant d’autres. La valeur doit-elle être associée à la notoriété ? Ou le VRAI changement passe t’il aussi par des hommes et femmes différents à la tête du pays ?
Les élusqui vont donc de pair avec les soutiens « connus à la télé », et qui sont aussi importants dans l’organisation locale du tissu de volontaires. En l’absence d’unepart de proportionnelle aux élections législatives, il est difficile de promouvoir la diversité politique à l’Assemblée Nationale. Il faut reconnaître que le PS a déjà dit être d’accord avec son introduction, tandis que l’UMP résiste. La question qui revient souvent est « avec qui Bayrou va-t-il gouverner s’il est élu ? ». Cotégouvernement, il a dit qu’il prônerait une organisation rapprochéede dix ministres. Avec ceux que j’ai citéci-dessus, et d’autres qui rejoindront le Président, vous pouvez avoir une idée. Concernant l’Assemblée Nationale, je suis obligéde faire une hypothèse qui me parait très réaliste : dès que Bayrou sera élu par le peuple, il y aura une bousculade des politiques du centre, de droite modérée et de gauche moderne, comme on dit, qui rejoindront la majorité présidentielle, ne serait-ce que pour garder leur poste. Il n'aura plus qu'à choisir les meilleurs.
Le budget– pas de surprise, les budgets du PS et de l’UMP sont sans commune mesure avec ceux du MoDem. Unarticle sur l’internautefait état de 55 millions
d’euros pour le PS, 50 millions pour l’UMP, puis 32 millions pour le PC, près de 9 millions pour EELV et 5 millions pour le MoDem… Dix fois moins que les deux grands !
Maitrise des média + Notoriété des soutiens + Nombre d’élus + Argent…. je crois que la capacité même de François Bayrou àgénérer àla fois un tel niveau d’enthousiasme pour 12-14% des électeurs, et une telle crainte de la part des grands partis, est très révélatrice du rôle central qu’il est prêt àjouer pour la France.
Mais alors, me direz-vous, prouve-moi que Bayrou a un meilleur plan que les autres? Très bonne question, merci de l’avoir posée ! Première réponse, vous l’aurez compris, il faudrait un peu plus lui en laisser l’occasion !
Mais, comme vous avez raison, je vous dirai que si vous ne venez pas àLagardère, Lagardère ira à vous ! Je vous propose donc de continuer àsuivre ce blog. ainsi que ceux des amis Démocrates en colonne de droite, et pour plus de simplicité, voici un lien vers20 propositions pour l’économie, et30 pour l’éducation. Lisez, dialoguez et choisissez…
Et s’il vous plait, quand vous voterez en avril prochain, ne vous mettez pas en mode automatique, et gardez en tète votre intérêt et celui du pays. Carle plan B est parfois bien meilleur que le plan A
vendredi 10 février 2012
Le BLUES... Marine: elle ne sera pas au second tour
(Pour info, ce petit billet avait été écrit en réponse à une militante FN sur leur blog, et avait bien évidemment été censuré. Je l'ai donc repris, un peu étoffé, histoire de ne pas perdre de vue un tel répertoire de LePeneries).
La campagne de Marine Le Pen est en situation de déliquescence avancée. Chassez le naturel (de son père) il revient au galop ! Depuis saclaque face à Anne-Sophie Lapix, rien ne va plus :énervement sur France-Interface à Patrick Cohen,panique sur les chiffrespiochés en hâte dans son sac à ordure pour répondre à coté aux questions des journalistes du Press Club de France (dont l'excellent Olivier Galzi),dessins racistesd’un blog FN,valses de Vienneavec les fascistes,accueils sympas à la Réunion, Le Pen-père leretour des petites phrases, Alliot quine sait plus où il habite
Je conseille donc aux lecteurs de cliquer sur ces quelques liens, en espérant que certains parmi les 20% d'électeurs potentiels se rendront compte à quel point cette candidature est purement et simplement déplacée. JM Le Pen a fait environ 11% en 2002. Ce sont les indécrottables. Je m’adresse donc principalement aux 9% supplémentaires qui expriment un ras-le-bol certes justifié, mais auquel Marin Le Pen ne changera rien. Si vous avez pu avoir une impression acceptable de son personnage, ne vous y trompez plus. Il est aussi très intéressant de lire les chiffrages de l’Institut Montaignequi, en partenariat avec Les Echos, analyse les programmes présidentiels. Si le chiffrage de la sortie de l’Euro est difficile à
précisément évaluer, les trois effets anticipés par l’Institut sont des plus effrayants :
- la dévaluation du change (20%) ; - la hausse des taux d’intérêt ; - la diminution des dépenses publiques et les hausses d’impôts (nécessaires pour compenser cette hausse des taux d’intérêt et l’accroissement de la dette sur les finances publiques).
Et c'est son principal point de programme, censé satisfaire les déçus (légitimes) du changement de monnaie. On ne l’entend pas sur le fond (soit parce qu’elle n’en a pas ou encore qu’elle l’a déjà touché), et tout ce que l’on voit, c’est de l’énervement et de la panique (encore et encore) devant son incapacité à obtenir les 500 signatures.
Oh croyez-moi, je souhaite de tout cœur la voir au premier tour, car les meilleurs ennemis de Marine LePen sont son comportement et son incapacité à développer une idée de manière cohérente et chiffrée. C’est un peu la Krasucki du FN pour les chiffres !
Bientôt le BLUES… Marine !
dimanche 12 février 2012
Gouverner c’est prévoir, faire campagne aussi
Combien de fois François Bayrou devra-t-il avoir raison face aux événements de l’actualité avant qu’une plus grande partie des électeurs comprenne qu’il faut lui donner les clefs de la maison ?
Je ne vais pas recommencer en disant que sa campagne 2007 était axée sur la diminution de la dette souveraine. Non, non, non. Tout le monde a déjà reçu ce message, right ? Je vais tout simplement me pencher sur des faits récents, avec une rapide chronologie (bah oui, sinon c’est facile d’avoir raison après les faits !)
En Aout dernier, il a publié un livre-diagnostic très pertinent sur la situation de la France : «2012. Etat d’Urgence». Ce livre lui a permis de poser les premiers jalons de son programme en définissant 3 axes prioritaires autours duquel son programme s’articule :Produire, Instruire, Construire.
Des propositions sont présentées progressivement et s’intègrent dans un plan qu’il a baptisé «Agenda 2012-2020». L’idée est de partir des objectifs à huit années, pour en déduire l’action qu’il convient de proposer à un pays en état d’urgence. « Gouverner c’est prévoir », la gestion par objectifs est forcement la bonne méthode à suivre pour une France qui vient de connaître 5 ans de gestion par improvisation.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents