2 pages
Français

campagne électorale MEDIAPOST tract conditions de travail.…

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

campagne électorale MEDIAPOST tract conditions de travail.…

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 387
Langue Français

Exrait

Et sivosconditionsde travail,étaient,aussi,l’enjeudesélectionsreprésentativesdu personnel?A MEDIAPOST, la CGT, depuis toujours,  combatpouraméliorer vos conditions de travail.sa topographie (secteur plat, montagneux ou à forte Depuis les dernières élections, en mai 2005, de nombreux déclinaison). bouleversements sont intervenus dans le statut, les fonctions C’est aussi prendre en compte, comme le prévoit la et l’activité des salariés. La mise en place, en juillet 2005, de Convention collective, les particularités climatiques la Convention collective qui a apporté des améliorations pour (froid, neige, chaleur…) et adapter le temps de les salariés (définition d’un statut du distributeur, vrai contrat travail à ces conditions extrêmes. de travail, garantie de rémunération chaque mois, protection sociale en cas d’arrêt de travail…) ne satisfait pas pour autantC’est aussi prévoir le temps de travail la CGT.supplémentaire pour préparer et mettre en boîte certains documents hors normes (Gifi, Truffault, Tout d’abord la mauvaise application de la Convention etc.) ; collective par MEDIAPOST qui interprète les textes de la c’est aussi distribuer les documents volumineux convention à son seul profit en imposant aux salariés, et plus (échantillons) sur une tournée spécifique et adaptée particulièrement aux distributeurs, des mauvaises conditions afin de préserver de bonnes conditions de travail. de vie et de travail. C’est distribuer la DSL dans une tournée spécifique, Ainsi il en résulte la non reconnaissance du temps de travail pas en même temps que la PNA toutes boîtes et réel des distributeurs (distribution, préparation, temps ainsi garantir aux distributeurs de bonnes conditions d’attente, temps de trajet), le non remboursement de la de travail, et assurer le mieux possible la complexité totalité des frais engagés (kilomètres, amortissement de du travail demandé (recherche de l’adresse, du nom l’utilisation du véhicule personnel), le chargement excessif du/des destinataire(s), mise en boîte du bon des véhicules, le non respect des disponibilités des document, annotation d’une fiche d’information, distributeurs. etc.). La CGT se bat à chaque négociation d’accords dans Revoir le temps de préparationjugé depuis le départ par la l’entreprise pour que soit appliqué de bonnes conditions de CGT comme un temps de travail basé sur une forte travail aux salariés. Elle refuse de signer des accords qui productivité voulue par MEDIAPOST, au détriment des ajoutent des contraintes supplémentaires aux salariés. Pour conditions de travail. Combien de salariés préparent leurs les distributeurs, elle a refusé de signer l’accord sur la DSL secteurs dans le temps rémunéré sur leur feuille de route ? Il (distribution sur liste) qui ne fait qu’ajouter des contraintes faut adapter le temps de préparation à la complexité des supplémentaires à celles déjà existantes. La DSL s’est trois tâches (mise en place des documents, manipulation des fois plus rentable que la PNA pour MEDIAPOST. documents pour constituer chaque poignée, mise en paquets Pour la CGT, il est indispensable, de revoir les cadences dedes poignées préparées, dépôt sur le chariot, etc.) distribution, de préparation (que seule la CGT n’a pas Il faut revoir les temps annexes, surtout le temps signées) et les temps de travail annexes (temps d’attente/chargement et exiger que tout quart d’heure d’attente/chargement, temps de trajet). commencé soit rémunéré, comme le prévoit la Convention Revoir les cadences de distribution :collective.Sur ce point, la CGT est intransigeante. Le distributeur doit être rémunéré en temps de travail à compter C’est adapter les cadences de la Convention de son arrivée dans la plate-forme. C’est à MEDIAPOST de collective au plus près de la réalité de chaque s’organiser pour que le salarié puisse accomplir son travail le secteur, c’est prendre en compte la réalité de mieux possible, dans de bonnes conditions. Il faut aussi l’habitat et de l’accessibilité des boîtes aux lettres prendre en considération dans le temps de trajet, certains (habitat collectif et habitat individuel) ; c’est prendre aléas du trajet (topographie, travaux, etc.) en compte la typologie réelle du secteur mais aussi La CGT ne demande que l’application au regard des réalités de chaque secteur. Enfinla CGT ne peut que dénoncer l’accord de modulation du temps de travail des distributeurs, Accord mal vécu par les salariés dans leur charge de travail, en raison d’une mauvaise reconnaissance de leur temps de travail réel, ce qui équivaut pour beaucoup d’entre eux à travailler 15 à 20 heures de plus, sans en avoir le salaire. POURTOUTCELA, laCGT a besoin de votre soutien, de votreparticipation,devotre adhésion,car ladirectionnacceptedenégocier quesurles revendications que sielley estobligéeparlactionmassivedes salariés.