Etude
8 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Conférence de presse du 13 octobre 2005 Observatoire de la participation politique des femmes aux élections communales de 2005 Les femmes avancent un peu, mais pas trop Voici les premiers résultats concernant la participation des femmes aux élections communales du 9 octobre 2005. Les données présentées reposent sur les résultats officieux fournis par le Ministère de l'Intérieur. Elles traitent des femmes élues et non de la composition effective des conseils communaux. Une étude approfondie sera publiée début 2006. Une nette progression par rapport à 1999 Aux élections communales du 9 octobre 2005, 1136 sièges étaient à pourvoir dans 116 communes. Cette fois-ci, les femmes candidates ont décroché en tout 234 mandats, ce qui revient à 20,6 % - une part presque identique à celle des élues lors des dernières élections législatives. La présence des femmes dans le monde politique communal, traditionnellement moins forte qu'au niveau national, s'est ainsi pour la première fois alignée sur celle du parlement. Au Luxembourg, désormais, un cinquième des mandataires politiques sont donc des femmes. Avec 20,6 %, la part des élues a gagné 5,6 points de pourcentage par rapport aux dernières élections communales - une progression similaire à celle de 1993 à 1999. Une comparaison de l'évolution de la part des élues avec celle des candidates montre que l'écart entre les deux courbes reste ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 88
Langue Français
Conférence de presse du 13 octobre 2005
Observatoire de la participation politique des femmes aux élections
communales de 2005
Les femmes avancent un peu, mais pas trop
Voici les premiers résultats concernant la participation des femmes aux élections communales du
9 octobre 2005. Les données présentées reposent sur les résultats officieux fournis par le Ministère de
l'Intérieur. Elles traitent des femmes élues et non de la composition effective des conseils
communaux.
Une étude approfondie sera publiée début 2006.
Une nette progression par rapport à 1999
Aux élections communales du 9 octobre 2005, 1136 sièges étaient à pourvoir dans 116 communes.
Cette fois-ci, les femmes candidates ont décroché en tout 234 mandats, ce qui revient à 20,6 % - une
part presque identique à celle des élues lors des dernières élections législatives. La présence des
femmes dans le monde politique communal, traditionnellement moins forte qu'au niveau national,
s'est ainsi pour la première fois alignée sur celle du parlement. Au Luxembourg, désormais, un
cinquième des mandataires politiques sont donc des femmes.
Avec 20,6 %, la part des élues a gagné 5,6 points de pourcentage par rapport aux dernières élections
communales - une progression similaire à celle de 1993 à
1999
.
Une comparaison de l'évolution de la part des élues avec celle des candidates montre que l'écart entre
les deux courbes reste constant depuis 1993 (graphique 1).
1
Elections communales: évolution du pourcentage des
femmes candidates et élues
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Années d'élection
Candidates (%)
1,1%
2,9%
5,2%
9,4%
13,7%
18,1%
24,6%
28,9%
Elues (%)
0,3%
1,0%
2,8%
4,6%
7,5%
10,0%
15,0%
20,6%
1963
1969
1975
1981
1987
1993
1999
2005
(1) © CNFL 13.10.2005
Mode d'élection: une présence plus forte des femmes dans les communes à
représentation proportionnelle
Elections communales: Elues selon le mode électoral
Sièges 2005 Elues 2005 (n)
Elues 2005 (%)
Elues 1999 (%)
communes
majoritaires
1
661
126
19,1%
13,6%
communes
proportionnelles
475
107
22,7%
17,4%
TOTAL
1136
233
20,6%
15,0%
En ce qui concerne les deux modes d'élection - proportionnel et majoritaire - on constate une légère
différence: dans les communes à représentation proportionnelle, la part des femmes élues est plus
élevée.
L'évolution historique de la participation politique des femmes montre que depuis 1987, cet écart a
néanmoins tendance à se réduire. Or, la part des candidatures est traditionnellement plus élevée dans
les communes "proportionnelles" que dans les communes "majoritaires" (33,4 % contre 19,5 % en
2005). On peut donc en déduire que là où elles se sont présentées, les femmes ont été plus fortement
soutenues dans les communes à système majoritaire que dans celles à représentation proportionnelle.
Autrement dit, dans les communes proportionnelles, une plus forte présence des femmes sur les listes
ne se traduit pas nécessairement par une part plus grande de mandats. L'une des raisons est que
souvent les petits partis présentent beaucoup de candidates sur leurs listes, mais ces listes n'ont que
rarement du succès.
1
Pour simplifier, nous appelons communes majoritaires les communes où les élections se font d'après le système de la majorité
absolue, et communes proportionnelles celles où les élections se font au scrutin de liste avec représentation proportionnelle.
2
Elections communales: évolution du pourcentage des femmes
candidates et élues selon le système électoral
0,0%
10,0%
20,0%
30,0%
40,0%
50,0%
60,0%
70,0%
80,0%
90,0%
100,0%
Années d'élection
Candidates communes
proportionnelles
1,9%
5,1%
3,3%
14,2%
19,7%
23,6%
29,8%
33,4%
Elues communes
proportionnelles
0,5%
2,5%
3,7%
7,5%
11,9%
13,7%
17,4%
22,7%
Candidates communes
majoritaires
0,6%
1,7%
3,3%
6,0%
7,9%
11,5%
16,4%
19,5%
Elues communes
majoritaires
0,2%
0,7%
2,1%
3,6%
5,7%
8,4%
13,6%
19,1%
1963
1969
1975
1981
1987
1993
1999
2005
(2) © CNFL 13.10.2005
Les efforts des partis ont été honorés par les électrices et électeurs
Elections communales 2005 (représentation proportionnelle): nombre et pourcentage des femmes
élues par parti
Parti
Nombre de
listes
Elu-e-s
(n)
Femmes
élues (n)
2005
(%)
Communales
1999 (%)
Législatives 2004
(%)
CSV
37
151
35 23,2%
15,7%
20,8%
LSAP
37
169
33 20,1%
15,9%
21,4%
DP
36
100
21 21,0%
21,6%
30,0%
GRENG
24
41
17 41,5%
27,2%
14,3%
ADR
13
5
0
0,0%
8,3%
0,0%
LENK
3
1
0
0,0%
16,6%
0,0%
KPL
5
0
0
0,0%
0,0%
AUTRES
8
8
1 12,5%
0,0%
0,0%
Pour les communes à représentation proportionnelle, on peut constater que la participation féminine
varie selon les partis. Les trois grands partis, qui ont déposé des listes dans la quasi-totalité des
communes proportionnelles, présentent chacun une part d'élues assez similaire, variant autour de
20 %. En revanche, Déi Gréng, avec 24 listes présentées, a franchi la barre des 40 %. Le ADR et Déi
Lénk ne comptent aucune femme élue, tandis que le KPL n'entre plus dans aucun conseil communal.
Si l'on jette un regard en arrière, on observe que depuis 1993, trois partis ont suivi une évolution
positive en ce qui concerne le pourcentage de femmes élues: le CSV, le LSAP, et surtout Déi Gréng
(graphique 3). Par contre, le DP semble stagner, tandis que le ADR recule depuis 1993, et Déi Lénk
depuis 1999.
3
Elections communales (système proportionnel): évolution du
pourcentage des femmes élues par parti
11,2%
17,3%
22,7%
16,7%
0,0%
15,9%
8,3%
16,6%
20,1%
41,5%
0,0%
0,0%
13,0%
27,2%
15,7%
21,6%
23,2%
21,0%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
CSV
LSAP
DP
GRENG
ADR
LENK
1993
1999
2005
(3) © CNFL 13.10.2005
Lorsqu'on met en relation ces résultats avec les efforts fournis par les partis pour présenter des
candidates sur leurs listes, on remarque que l'écart entre les parts de candidates et d'élues est le plus
faible chez Déi Gréng (graphique 4).
Elections communales 2005: pourcentage des femmes candidates et
élues par parti politique (représentation proportionnelle)
31,8%
29,9%
29,4%
46,1%
34,4%
42,6%
33,7%
23,3%
23,2%
20,1%
21,0%
41,5%
0,0%
0,0%
0,0%
12,5%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
CSV
LSAP
DP
GRENG
ADR
LENK
KPL
AUTRES
Candidates (%)
Elues (%)
(4) © CNFL 13.10.2005
Notons que dans la commune de Luxembourg-Ville, qui avait enregistré une part de candidates de
42,1 % (en deuxième rang après Schuttrange avec 43,2 %), la part des élues atteint presque la parité
avec 48,1 %.
4
Les élues dans les nouvelles communes à représentation proportionnelle
Lors des élections du 9 octobre 2005, 5 communes sont passées du système majoritaire à celui de la
représentation proportionnelle.
Candidates et élues dans les nouvelles communes à
représentation proportionnelle
11,8%
22,2%
19,0%
7,1%
16,7%
0,0%
18,2%
0,0%
33,3%
36,4%
33,3%
29,5%
27,3%
27,3%
9,1%
18,2%
9,1%
18,2%
15,4%
7,7%
0,0%
5,0%
10,0%
15,0%
20,0%
25,0%
30,0%
35,0%
40,0%
Contern
Dippach
Mertert-
Wasserbillig
Rambrouch
Wincrange
Candidates 1999
Elues 1999
Candidates 2005
Elues 2005
(5) © CNFL 13.10.2005
Une comparaison avec les élections de 1999 montre que dans toutes ces communes, la part des
candidatures féminines a progressé fortement. Au niveau des sièges, cette progression est moins
impressionnante, mais néanmoins visible, sauf à Dippach, où l'on enregistre un net recul des femmes.
Régions: le Nord toujours à la traîne
En calquant les résultats des élections communales sur les quatre circonscriptions définies pour les
élections nationales, on parvient à différencier la participation selon les régions.
Elections communales 2005: Elues par région
Sièges
Elues (n)
Elues (%)
S
297
61
20,5%
E
236
48
20,3%
C
236
64
27,1%
N
367
61
16,6%
Total
1136
234
20,6%
Le Centre fait cavalier seul avec une représentation féminine qui dépasse le quart des sièges. Le Nord
par contre se situe en dessous de la moyenne.
Depuis des décennies, le Nord reste la région avec la part d'élues la plus réduite (graphique 5). L'Est,
traditionnellement en avant-dernière position, a rejoint le Sud. La courbe de la région du Centre se
détache de plus en plus de celles des autres régions.
5
Elections communales: évolution du pourcentage des élues
par région
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Sud
0,4%
2,4%
2,3%
6,4%
9,8%
10,5%
14,1%
20,5%
Est
0,5%
0,5%
2,7%
4,1%
7,3%
9,4%
14,4%
20,3%
Centre
0,5%
2,0%
4,8%
6,0%
9,5%
14,3%
19,8%
27,1%
Nord
0,0%
0,0%
1,0%
2,8%
4,7%
7,5%
13,1%
16,6%
1963
1969
1975
1981
1987
1993
1999
2005
(6) © CNFL 13.10.2005
Le croisement des données régionales avec celles des modes d'élection révèle que la part des élues
est la plus forte dans les communes du Centre, et la plus basse dans les communes du Nord, ce aussi
bien pour les communes majoritaires que proportionnelles. A l'image de leur moindre part de femmes
candidates, les communes du Nord du pays continuent de rester à l'écart de la dynamique de la
participation féminine, et la présence de femmes dans les conseils communaux y demeure souvent
minimale.
Elections communales 2005: Elues par région et par mode d'élection
système majoritaire
représentation proportionnelle
Sièges
Elues (n)
Elues
(%)
Sièges
Elues (n)
Elues
(%)
S
70
12
17,1%
227
49
21,6%
E
181
38
21,0%
55
10
20,5%
C
102
24
23,5%
134
40
29,9%
N
308
52
16,9%
59
9
15,3%
Total
661
126
19,1%
475
108
22,7%
Le hit-parade des communes
Dans 8 communes, 5 majoritaires et 3 proportionnelles, la part des élues se situe au-dessus de 40 %.
Notons que parmi elles, la part des candidates était déjà élevée, notamment dans les communes
majoritaires.
Les communes avec une part élevée d'élues
Commune
Région
Mode d'élection
Sièges
Elues (n)
Elues (%)
Luxembourg
Centre
Proportionnel
27
13
48,1%
Hesperange
Centre
Proportionnel
15
7
46,7%
Roeser
Sud
Proportionnel
11
5
45,5%
Bettendorf
Nord
Majoritaire
9
4
44,4%
6
Manternach
Est
Majoritaire
9
4
44,4%
Vianden
Nord
Majoritaire
9
4
44,4%
Weiler-la-Tour
Centre
Majoritaire
9
4
44,4%
Septfontaines
Sud
Majoritaire
7
3
42,9%
Dans 13 communes, 10 majoritaires et 3 proportionnelles, aucune femme n'a été élue.
Les communes sans élues
Commune
Région Mode d'élection
Remarque
Beckerich
Nord
Majoritaire
pas de candidate
Bertrange
Centre Proportionnel
Clemency
Sud
Majoritaire
Esch-sur-
Sûre
Nord
Majoritaire
Hobscheid
Sud
Majoritaire
Hoscheid
Nord
Majoritaire
pas de candidate
Medernach
Nord
Majoritaire
Mersch
Centre Proportionnel
Munshausen Nord
Majoritaire
Reisdorf
Nord
Majoritaire
Vichten
Nord
Majoritaire
Wiltz
Nord
Proportionnel
Wormeldange Est
Majoritaire
pas de candidate
Dans 35 communes, c.-à-d. 30 %, une seule femme seulement a été élue. Il s'agit de 17 communes
du Nord, de 10 communes de l'Est, de 5 communes du Sud et de 3 communes du Centre.
Notons qu'il reste deux communes, Reisdorf et Munshausen, qui depuis l'introduction du suffrage
universel en 1919 n'ont encore jamais compté de femme parmi les membres de leur conseil
communal.
Conclusion
Si la participation féminine a nettement augmenté au niveau des élections communales, le
Luxembourg reste toujours loin de la parité dans les conseils communaux: 80 % d'hommes et 20 %
de femmes.
L'analyse des chiffres a révélé certaines nouvelles tendances:
Au niveau de la part des candidatures, l'écart entre mode d'élection majoritaire et proportionnel
est encore considérable. Il tend toutefois à s'estomper dans les proportions de femmes élues. La
présence plus faible des femmes candidates dans les communes majoritaires est compensée par
un taux de réussite plus élevé. Une fois candidates, les femmes semblent avoir du succès. Dans
les communes majoritaires, il s'agira donc avant tout d'inciter encore plus fortement les femmes à
se présenter.
En ce qui concerne les communes à représentation proportionnelle, les résultats de ces élections
confirment la thèorie selon laquelle globalement, plus le pool de candidates est important, plus
élevées seront les chances que la part des élues soit également plus élevée. Les efforts des partis
qui ont présenté des listes plus équilibrées ont été honorés en ce qui concerne le nombre de
femmes élues. La sensibilisation pour l'équilibre femmes-hommes semble donc porter ses fruits.
Néanmoins, la seule présence de femmes ne suffit pas, il faut encore qu'elles réussissent à se
faire un nom.
Dans vingt communes, la part des élues atteint voire dépasse maintenant le cap du tiers. En
sociologie, on considère souvent ce seuil comme nécessaire à la présence d'une masse critique de
personnes qui peut influencer les rapports de force et en même temps accélérer la dynamique de
7
croissance de ce groupe. C'est un signe d'espoir pour le développement de la participation
politique des femmes.
8