Etude sur l

Etude sur l'habitat des personnes âgées dans le département des

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Etude sur l'habitat de s pe rsonnes â gées da ns l e dé partement de s V osgesRéalisée en 2002CONTEXTEBien que le dernier recensement de population montre une réduction du déficit migratoire, le département des Vosges reste très marqué par le vieillissement avec un accroissement de la population des personnes de plus de 75 ans. Toutefois, cette évolution est très différenciée géographiquement. Le milieu rural éloigné des centres urbains présente une proportion plus élevée de pe rsonnes âgées m ais certains pé riurbains commencent également à vi eillir.L'accroissement du nombre de personnes âgées entraîne la montée du risque de dépendance avec ses retombées en termes de logement. La prise en charge en hébergement institutionnel est coûteuse et souvent mal perçue par les intéressés qui formulent généralement leur préférence pour l e m aintien à dom icile le pl us longtemps pos sible. Or vi eillir c hez soi suppose un ensemble de conditions qui permettent d'envisager sereinement le risque d'une perte d'autonomie. Ces conditions ne se résument pas à un logement adapté ou adaptable, le moment venu, au handicap physique mais elles comprennent aussi tous les facteurs environnementaux permettant une insertion sociale et la prévention de la dépendance (pos sibilité de de sserte en t ransports collectifs et en s ervices liés à la vi e courante et aux s oins, bon entourage familial, voisinage compatible, sécurité physique et psychologique dans les espaces publ ics ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 177
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Etude sur l'habitat des personnes âgées dans le département des Vosges
Réalisée en 2002
CONTEXTE
Bien que le dernier recensement de population montre une réduction du déficit migratoire, le
département des Vosges reste très marqué par le vieillissement avec un accroissement de la
population des personnes de plus de 75 ans. Toutefois, cette évolution est très différenciée
géographiquement. Le milieu rural éloigné des centres urbains présente une proportion plus
élevée de personnes âgées mais certains périurbains commencent également à vieillir.
L'accroissement du nombre de personnes âgées entraîne la montée du risque de dépendance
avec ses retombées en termes de logement. La prise en charge en hébergement institutionnel
est coûteuse et souvent mal perçue par les intéressés qui formulent généralement leur
préférence pour le maintien à domicile le plus longtemps possible. Or vieillir chez soi suppose
un ensemble de conditions qui permettent d'envisager sereinement le risque d'une perte
d'autonomie. Ces conditions ne se résument pas à un logement adapté ou adaptable, le
moment venu, au handicap physique mais elles comprennent aussi tous les facteurs
environnementaux permettant une insertion sociale et la prévention de la dépendance
(possibilité de desserte en transports collectifs et en services liés à la vie courante et aux soins,
bon entourage familial, voisinage compatible, sécurité physique et psychologique dans les
espaces publics, bonne localisation urbaine ou dans les bourgs en milieu rural…).
OBJET DE L'ETUDE
L'objet de l'étude consistait à aider la DDE à définir sa stratégie d'intervention en faveur du
maintien à domicile des personnes âgées.
METHODOLOGIE
Le caractère diversifié du territoire (espaces ruraux de plaines, de vallées ou de montagne,
bourgs, agglomérations urbaines, espaces périurbains…) demande une bonne connaissance
des contextes locaux ainsi que des réponses adaptées et des priorités d'intervention à graduer
en partenariat avec les autres partenaires institutionnels ou professionnels impliqués dans le
maintien à domicile des personnes âgées.
L'accent a été mis sur la concertation avec les partenaires dans le cadre d'entretiens.
Un
contact privilégié a été instauré avec le Conseil Général
qui préparait simultanément son
schéma gérontologique
(exposé de la mission au cours d'une réunion, transmission du
premier diagnostic, présentation des résultats…).
Diagnostic
Un diagnostic territorialisé présente les besoins d'intervention selon une double approche :
- approche thématique globale,
- approche par secteur géographique homogène compatible avec les autres échelles
institutionnelles d'intervention (ex : les Centres Locaux d'Information et de Coordination, les
bassins d'habitat…).
L'analyse a été réalisée à partir d'une exploitation fine du récent recensement général de
population, d'une série d'entretiens auprès des principaux acteurs concernés (services du
Conseil Général, CCAS, organismes de logements sociaux, organismes d'amélioration du
logement, CRAM, organismes d'aide à domicile…) et du croisement des études existantes.
Des cartes ont été réalisées pour visualiser les données par secteur géographique.
Stratégie
La proposition de stratégie d'intervention vise à renforcer pour les pôles urbains et les bourgs
bien équipés, dans leur fonction d'accueil des personnes âgées isolées en milieu rural. Plus
généralement, il s'agit pour la DDE des Vosges d'inscrire ses interventions portant
sur
l'amélioration et l'adaptation des logements
dans un partenariat local de façon à favoriser
la création d'un environnement favorable au maintien à domicile. Cette stratégie est à affiner
localement par les acteurs locaux notamment dans le cadre des Centres Locaux d'Information
et de Coordination ou dans le cadre de projets précis de réalisation d'opérations.
Exemples de propositions
- groupe de travail sur l'habitat pour renforcer le partenariat avec les autres acteurs politiques
et opérationnels en charge de l'habitat des personnes âgées (Conseil Général, CCAS,
organismes de logements sociaux, Centre d'Amélioration du Logement, ARIM),
- participation à l'action des Centres Locaux d'Information et de Coordination, les bassins
d'habitat (information sur la prévention et les aides à l'amélioration de l'habitat),
- actions sur l'habitat : OPAH ciblées sur les besoins des personnes âgées, complément d'aide
pour les plus démunis,
- diagnostic sur l'évolution des foyers-logements en tenant compte de l'environnement local,
- expérience de petits projets d'habitat adaptés bien insérés dans le milieu local (services,
transport…)
RESULTATS
L'étude a fait l'objet d'une présentation suivi d'un débat dans le cadre d'un groupe de travail
réunissant les principaux acteurs du logement des personnes âgées dans les Vosges (Conseil
Général, organismes de logements sociaux, CCAS, Centre d'Amélioration du Logement,
DDAS – représentants de Centres Locaux d'Information et de Coordination, association d'aide
à domicile…).
Parmi les propositions formulées, une information plus ciblée au domicile des personnes très
âgées, le lancement d'une OPAH sur le thème de l'adaptation du logement des personnes
âgées et handicapées ont été retenues comme priorités notamment dans le secteur de la Plaine.
Le besoin d'une coordination des aides financières à l'amélioration de l'habitat et à l'adaptation
des logements a également été reconnu. La représentante du Conseil Général a invité la DDE
à participer aux réflexions prospectives menées dans le cadre du schéma gérontologique des
Vosges.