Femmes voilées - Le Front National accuse Nicolas Sarkozy de mensonge
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Femmes voilées - Le Front National accuse Nicolas Sarkozy de mensonge

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

Sarkozy : « Nous ne voulons pas de femmes voilées »… Communiqué -19 février 2015 Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller spécial de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique Invité d’Europe 1 ce matin,

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 février 2015
Nombre de lectures 2
Langue Français

Exrait

Sarkozy : « Nous ne voulons pas de femmes voilées »…
Communiqué -19 février 2015
Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller spécial de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique
Invité d’Europe 1 ce matin, Nicolas Sarkozy affirme : « nous ne voulons pas de femmes voilées, parce que dans la République, les hommes et les femmes sont égaux », feignant d’oublier que le 6 juin 2009, lors d’un discours à Caen, il déclarait exactement l’inverse, « En France une jeune fille qui veut porter le voile, peut le faire ».
Une fois encore, le président de l’UMP est pris en flagrant délit de mensonge sur la question du voile.
Celui qui se découvre aujourd’hui opportunément une âme de républicain a pendant toutes les années où il fut ministre de l’Intérieur et Président de la République, piétiné les principes de la laïcité et s’est fait le chantre d’un communautarisme revendicatif.
Créateur du Conseil français du Culte musulman (CFCM) qui a contribué à institutionnaliser l’islam et à en faire le porte-parole de revendications communautaristes portées par les courants les plus radicaux (port du voile, repas halal dans les cantines, horaires séparés dans les piscines, construction et financement des mosquées…), il participe en 2003 et 2005 au Congrès des intégristes de l’UOIF, s’alignant sur la position de cette organisation en refusant d’apporter sa caution à la loi sur l’interdiction du port du voile dans les établissements scolaires.
Il fut dès 2003, un ardent partisan de la modification de la loi de 1905 pour autoriser le financement des mosquées par les pouvoirs publics, appelant en 2008 en Seine-Saint-Denis à « poursuivre l’effort permettant l’implantation de mosquées et de centres culturels islamiques dans notre pays. »
Nul Français n’a oublié qu’en 2010, il autorisa l’administration fiscale, sous l’autorité de Christine Lagarde, ministre de l’Economie à publier quatre instructions fiscales encadrant les emprunts obligataires répondant à la loi islamique.
Derrière le voile des mensonges, Nicolas Sarkozy apparaît pour ce qu’il a toujours été : un apologiste du modèle communautariste religieux qui bafoue les lois et les valeurs de la République.