Immigration : la lettre de Christian Estrosi à Emmanuel Macron

Immigration : la lettre de Christian Estrosi à Emmanuel Macron

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le Délégué Général Monsieur le Président de la République 3DODLV GH O¶(O\Vpe 55 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS Paris, le lundi 7 octobre 2019 Monsieur le Président de la République, Depuis plusieurs années les flux migratoires vers le continent Européen se sont considérablementDFFUXV /H QRPEUH GH GHPDQGHXUV G¶DVLOH pWDLW

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 octobre 2019
Nombre de visites sur la page 11 127
Langue Français
Signaler un problème
Le Délégué Général Monsieur le Président de la République Palais de l’Elysée 55 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS Paris, le lundi 7 octobre 2019 Monsieur le Président de la République, Depuis plusieurs années les flux migratoires vers le continent Européen se sont considérablementaccrus. Le nombre de demandeurs d’asile était de 123 635 en 2018 soiten hausse de 22,7% par rapport à 2017, année qui avait elle-même vu une augmentation de 16%. Cet afflux de population paupérisée n’est pas sans incidence sur certains troubles à l’ordre public qui ont été constatés dans plusieurs de nos villes. En ce mois d’octobre,l’exécutifengage une réflexion législative visant à élaborer une nouvelle régulation de ces flux. Une fois de plus ce débat semble réduit aux échanges entre l’exécutif etles parlementaires. Pourtant, les Maires devraient être en première ligne dans ce débat surl’immigration. En effet, ce sontdans nos villes et nos villages que les conséquences d’une immigration incontrôlée font des ravages. Actuellement, les Maires se sentent seuls.Si nous voulons construire une politique de lutte contre l’immigration illégale à la fois juste et efficace, il est nécessaire de nous associer aux réflexions et décisions. Nous avons le devoir en tantqu’élus locauxde porter cette voix de responsabilité qui ne tombe ni dans les dérives des populistes ni dans les méfaits des utopistes. Les débats qui se sont déroulés lors de notre rentrée politique le 30 aout dernier, réunissant plus de 200 élus de toute la France, ont démontré les préoccupations des acteurs locaux sur cette question. La synthèse de ces ateliers, ainsi que les contributions de nos centaines de maires et de nosmilliers d’élus locaux, nous permettentaujourd’hui deporteraujourd’hui auprès de vous 10 propositions concrètes dans le débat surl’immigration illégale.
Siège social : 128 rue La Boétie 75008 PARISTél. : 01 73 79 26 29contact@la-france-audacieuse.frwww.la-france-audacieuse.fr
Parmi nos propositions,nous souhaitons tout d’abordque les Maires de notre pays puissent être garants de la politique de fermeté annoncée par le Gouvernement, et que par exemple, à l’image du droit d’information qui leur a été octroyépar une circulaire de votre Ministre de l’Intérieur s’agissant des fiches S, les Maires puissent avoirconnaissance de l’identité des demandeurs du droit d’asile qui ont été déboutés sur le territoire de leur commune. Nous demandons que lesMaires soient également informés des ressortissants étrangers sous le coup d’uneobligation de quitter le territoire françaisdomiciliés sur le territoire de leurs communes. Les Maires doivent également être informés de l’identité des demandeurs d’asile qui sont condamnés définitivement pour infractions pénales au cours de l’examen du droit d’asileet de l’identité des personnes faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français résidant sur la commune. Monsieur le Président de la République,nous vous demandons solennellement d’associerles élus locaux qui sont les premiers contacts des administrés, aux réflexions que vous allez mener dans le débat sur l’immigratioces mots, les Maires et les élus locaux de Lan. Par France Audacieuse affirment leur volonté de participer à ce débat national et ainsi porter la voix des territoires en dehors de tout esprit polémique. Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma très haute considération Christian ESTROSI
Siège social : 128 rue La Boétie 75008 PARISTél. : 01 73 79 26 29contact@la-france-audacieuse.frwww.la-france-audacieuse.fr