Intelligence gouvernementale et sciences sociales - article ; n°48 ; vol.12, pg 95-128

-

Français
35 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Politix - Année 1999 - Volume 12 - Numéro 48 - Pages 95-128
Governement Intelligence and Social Sciences.
Vincent Spenlehauer [95-128].
After the second world war, in France, the bridges between social sciences and public policies have been strongly shaped by a central-state-controlled apparel of socio-economic expertise of which the most famous modus operandi were «planning», «PPBS», «policy evaluation». The author draws a historical sketch of this apparel, analyzes its present contradictions, and suggests that French social scientists should now think of softening their autonomist position toward public action.
Intelligence gouvernementale et sciences sociales.
Vincent Spenlehauer [95-128].
Après 1945 en France, les rapports entre sciences sociales et action publique ont été fortement conditionnés par la constitution et les évolutions d'un appareil d'expertise socio-économique interne à l'État central et dont les expressions les plus fameuses sont «planification», «rationalisation des choix budgétaires», «évaluation des politiques publiques». L'auteur rend compte de la vie de cet appareil d'expertise, décrit les contradictions qui en minent la pertinence gouvernementale, et suggère que les sciences sociales auraient aujourd'hui tout à gagner à édulcorer leur positionnement autonomiste vis-à-vis de l'action publique.
34 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1999
Nombre de lectures 23
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème