L

L'appel des Réformateurs

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

PRIMAIRE DE LA GAUCHE : Paris, le 25 janvier 2017 Les Réformateurs du PS appellent à voter Manuel VALLS qui représente la gauche de gouvernement Ayant soutenu loyalement les réformes de la mandature de François HOLLANDE, les

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 janvier 2017
Nombre de visites sur la page 274
Langue Français
Signaler un problème
PRIMAIRE DE LA GAUCHE :
Paris, le 25 janvier 2017
Les Réformateurs du PS appellent à voter Manuel VALLS qui représente la gauche de gouvernement
Ayant soutenu loyalement les réformes de la mandature de François HOLLANDE, les parlementaires socialistes réformateurs se sont réunis pour appeler à voter massivement pour Manuel VALLS au second tour de la primaire de la gauche.
A l’issue du premier tour des primaires de la gauche et des écologistes, ses membres considèrent que Manuel VALLS est le seul dépositaire de la culture de gouvernement, concrétisée par François MITTERRAND en créant le PS d’Epinay.
Ils mettent en garde contre une « régression infantile » du Parti Socialiste, qui le vouerait à revenir à une gauche de témoignage et de protestation, en prenant le risque inconcevable d’une recomposition du paysage politique autour d’un face-à-face entre la droite et l’extrême droite.
Pour les Réformateurs, cette perspective ne peut constituer, ni une option, ni un calcul.
La France a besoin de stabilité et de continuité politique pour concilier la rénovation de son économie, l’adaptation des solidarités essentielles aux bouleversements de nos sociétés, et la protection des Français face aux menaces du monde.
C’est cette ligne politique qui a guidé l’action de Manuel VALLS à Matignon, et qui doit prévaloir dans l’intérêt du pays sur les projets aventureux de gauche et de droite qui menacent notre modèle social, et le redressement du pays dans un contexte européen et mondial dangereux.
S’il n’est pas illégitime de réfléchir à un nouveau modèle de société et à une nouvelle ligne politique pour le PS, celles-ci doivent être débattues et arbitrées par le parti tout entier, au cours d’un Congrès de refondation, et ne sauraient constituer un programme de gouvernement opportuniste et inapplicable.
Cette primaire a le mérite de poser des questions cruciales et de confronter deux cultures de gauche, qui décideront de l’avenir de la gauche et du PS pour de nombreuses années !
Les Réformateurs, qui ont vécu de l’intérieur, le travail de sape des frondeurs depuis 2012, formulent le souhait que le PS se départisse une bonne fois pour toute, des synthèses « fourre-tout » et des unités de façade entre faux amis, qui ont longtemps prévalu pour des raisons électoralistes, mais qui ont conduit cette mandature dans l’impasse politique que l’on constate aujourd’hui.