L
21 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'Empire anglo-américain

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
21 pages
Français

Description

L'Empire anglo-américain

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 183
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

L'Empire anglo-américain  Par Nos Libertés le samedi 23 août 2008   
 
 
  En 2007, les Éditions Jean-Cyrille Godefroy ont publié "Pétrole Une guerre d'un siècle" écrit par William Engdahl. Nous vous recommandons très chaudement l'achat de cet ouvrage, si vous souhaitez ne pas mourir idiot, et comprendre dans quel monde vous vivez.  Le projet de Charles de Gaulle d'une Europe unie de "l'Atlantique à l'Oural" était une ambition légitime, pour vivre dans une Europe souveraine et en paix. Mais, comme vous pourrez le constatez, à la lecture de l'ouvrage de William Engdahl, le principal opposant à ce projet était l'Angleterre, épaulée par les États-Unis.  
L'empire britannique, qui régnait sur le Commonwealth et n'avait pas de lien avec l'Europe continental, n'avait aucun intérêt à ce qu'une Europe continentale, forte et unie, émerge et puisse lui faire concurrence dans la domination du monde. Les aristocrates anglais associés aux milliardaires américains se sont donc trouvés en accord complet, pour imposer au monde entier la terreur militaire, la domination financière, le contrôle du pétrole et la destruction des économies nationales.    Extraits du livre :  "En 1820, le Parlement britannique approuva une déclaration de principe qui, à travers une série d'évolution sur une période d'un siècle ou presque, eut pour conséquence majeure le déclenchement de la première guerre mondiale et ses suites tragiques. Cette déclaration avait pour but la promotion du soi-disant « libre-échange absolu , un concept élaboré quelques décennies auparavant par l'économiste écossais Adam Smith. Dès 1846, cette déclaration de principe se concrétisa, quand le Parlement abrogea les fameuses lois sur le blé ("Corn Laws"), supprimant ainsi la protection de l'agriculture nationale anglaise. L'abrogation des lois de protection des prix du blé entraîna la ruine des fermiers et de l'agriculture nationale britannique."  [...]  "L'abrogation des lois sur le blé étendit à tout l'empire britannique le principe de la politique de main-d'œuvre à bon marché. Après une déferlante de produits d'alimentation à bas prix, les seuls bénéficiaires de cette politique furent les gigantesques établissements londoniens de commerce international et les banques qui les finançaient. Le clivage social de la société britannique s'aggrava, entre une mince frange de population très opulente et une masse d'individus paupérisés, en nombre grandissant."  [...]  "Telle a été la politique qui continue de dominer la législation britannique. En pratique, elle a considéré la nation dans son ensemble comme un opérateur commercial géant face au reste du monde, gérant un formidable stock de biens destiné non pas à l'usage mais à la vente, s'efforçant de produire au plus bas prix afin de vendre en dessous du prix de la concurrence et considérant les salaires comme un manque à gagner pour les nantis " .  [...]