Le fiasco international de François Hollande
3 pages
Français

Le fiasco international de François Hollande

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Argumentaire UMP - Le fiasco international de François Hollande

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 mars 2012
Nombre de lectures 174
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Langue Français

Extrait

>ARGU FLASH <  29février 2012 LE FIASCO INTERNATIONAL DE FRANÇOIS HOLLANDE Alors que Nicolas Sarkozy a œuvré depuis 5 ans pour renforcer l’influence, la réputation et la force de la France dans le monde,François Hollande, depuis son investiture, fait tout pour renouer avec l’image souvent dépréciée à l’international d’une France arrogante.Résultat, en retour de son arrogance,les dirigeants internationaux refusent de le rencontreret François Hollande est obligé de renoncer à tous les voyages à l’étranger qu’il avait planifiés à tel point que même Libération a titré le 24 février 2012 «Hollande le refoulé de l’étranger ». Ce n’estpas ainsi qu’il va pouvoir étoffer une stature internationaledont il est totalement dépourvu et qui est pourtant indispensable pour qui prétend être un chef d’Etat. 1°) En matière de politique internationale, la seule ligne de François Hollande, c’est le mépris. Son mépris se traduit par ses idées folles, agressives pour nos partenaires internationaux: Renégocier le traité de Bruxellesqui prévoit de sortir les pays d’Europe de la crise et a été signé presque à l’unanimité par 25 des 27 pays de l’Union Européenne. François Hollande prétexte qu’il y aurait une absence du mot croissance dans le traité. Un mensonge : le Traité comprend les éléments nécessaires à la mise en place d’une politique de croissance en Europe (titre IV du traité, articles 9, 10 et 11). Comment s’étonner après cela qu’Angela Merkel refuse de le rencontrer ? Refuser de voter pour le mécanisme européen de stabilité. Le PS s’est abstenu de voter pour ce mécanisme plébiscité par 25 Etats européens sur 27, dont des gouvernements de gauche. Jean-Marc Ayrault, patron des députés PS, a dû d’ailleurs inventer pour l’occasion un néologisme pour tenter justifier l’injustifiable : «l’abstention dynamique» qui est préférable au «non» qui «aurait donné l’impression de ne rien décider»… Imposer d’un claquement de doigts une réévaluation du yuan.Que dirions-nous si la Chine déclarait unilatéralement que la valeur de l’euro ne lui convient pas et qu’elle nous enjoignait de l’ajuster au plus vite? Dans un monde de plus en plus multipolaire, François Hollande doit savoir que la France ne peut à elle seule imposer ses vues à d’autres Etats souverains. Comment s’étonner après cela que Laurent Fabius, émissaire de François Hollande, n’ait été reçu par aucun haut dirigeant chinois mardi 21 février dernier, et qu’il ait dût écourtersa visite en Chine faute d’interlocuteurs officiels ? Son mépris se traduit par une grande arrogance sur le terrain :Il refuse de se déplacer lui-même hors d’Europepréfère envoyer à sa place un et émissaire, Laurent Fabius. Drôle de considération pour nos partenaires ! www.u-m-p.org 1
Il refuse de rencontrer des dirigeants internationaux de haut rang qui ne seraient soi-disant pas de son niveau, «not good enough» comme il l’aurait dit lui même en Anglais, car il craint de ne pas être aussi bien reçu que Nicolas Sarkozy !François Hollande a ainsi refusé de se rendre aux Etats-Unis sous prétexte que seule Hilary Clinton avait accepté de le rencontrer devant des caméras et qu’elle n’était pas ère de son niveau!puissance mondiale, c’estun tel camouflet à la n°2 de la 1 Infliger d’une impolitesse et d’une arrogance inimaginables. Résultat, François Hollande est même désavoué par la gauche européenne :Daniel Cohn-Bendit, député européen d’Europe Ecologie les Verts, a cosigné dans o le Monde du 25 février 2012, un article intitulé «Mécanisme européen de stabilité : la bourde historique de la gauche» où il stigmatise les « démagogues » du PS qui refusent de voter pour la solidarité européenne. Le leader socialiste anglais, Ed Miliband, auquel François Hollande rendait visite à o Londres le 29 février a jugé indispensable de se démarquer des 75% d’imposition des plus riches «nous n’irions pas au dessus de 50%» ! La candidate de die linke –parti d’extrême gauche- à la présidence allemande, o Beate Klarsfeld, vient de déclarer publiquement «nous soutenons Sarkozy, je le dis publiquement.» La stratégie «diplomatique »méprisante de François Hollande et ses folles postures politiciennes troublent l’image de notre pays à l’international. 2°) Cette légèreté à l’international est d’ailleurs soulignée par les médias étrangers qui s’inquiètent sans détour de son inexpérience et de ses fausses promesses. Il suffit de faire une revue de presse étrangère à propos du candidat socialiste, pour se rendre compte que François Hollande ne convainc personne :The Economist, grand hebdomadaire anglais, le 17 novembre 2011 : «les socialistes vont faire campagne avec uncandidat hautement inexpérimenté». The Financial Times, quotidien économique anglais, le 2 février 2012 : François Hollande n’est «pas convaincant» sur le thème de la compétitivité, «ilest irréaliste de croire qu’il serait mieux placé que M.Sarkozypour convaincre Berlin d’adopter une politique plus énergique face à la crise européenne.» Time,le candidat socialiste à l’élection: «hebdomadaire américain, le 14 février 2012 présidentielle en Francepromet de grands changements[mais] reste assez vaguesur la manière dont il s’y prendrait pour faire les choses différemment ». The Guardian, quotidien anglais, le 17 novembre 2011:«plus les observateurs analysent la vie et la carrière de Hollande, plus il ressemble à M. Normal»il n’aurait «probablement jamais émergé de sa semi-obscurité s'il n'y avait pas eu le scandale Dominique Strauss-Kahn». Pire, aux yeux des étrangers, c’estle passéisme qui résume le projet de François Hollande: The Economist, le 4 février 2012 : «avec M. Hollande, le danger c’est qu’il pourrait faire ce qu’il dit. Il ne planifie pas d’imposer la rigueur à l’Etat mais de le renforcer, avec […] 60 000 emplois d’enseignants. […] Leplus fou, c’est qu’il veut revenir sur la réforme des retraitesde M. Sarkozy.»
www.u-m-p.org
2
Tagesspiegel,quotidien allemand, le 13 février 2012 : «Une victoire de la gauche avec Hollande ne présage rien de bon: il base sa campagne sur lepaléo-socialisme, qui ne renforcera pas la compétitivité de la France et ne réduira pas ses dettes».Die Welt, quotidien allemand, titrait le 29 février: «Le cauchemar Hollande», «Hollande suit la voie de Mitterrand et on n'a pas besoin d'être prophète pour prédire qu'il va conduire le pays au bord de la ruine avec son folklore rouge foncé». «Les sociaux-démocrates allemands regardent avec inquiétude vers la France. Hollande qui avait été reçu récemment si aimablement au congrès du SPD, pourrait devenir un cauchemar pour les représentants plus raisonnables de ce côté-ci du Rhin de l'internationale socialiste».Les sociaux-démocrates «vont croiser en secret les doigts pour l'ami d'Angela Merkel, Nicolas Sarkozy». Süddeutsche Zeitung,«allemand de centre-gauche, le 29 février quotidienL'annonce d'Hollande[sur un impôt sur le revenu à 75%]est avant tout l'expression d'unpopulisme croissant en période électorale». A l’international, la différence saute aux yeux, quand l’action de Nicolas Sarkozy est saluée et soutenue par Angela Merkel et Gerhard Schröder, ancien chancelier socialiste allemand, par David Cameron, par Barack Obama, tout le monde semble au contraire douter de l’envergure de François Hollande, de la crédibilité de son projet qui étonne par son côté passéiste. Quant à son arrogance, elle se retourne contre lui-même, puisqu’il va d’échecs en échecs dans sa volonté d’être reçu par des dirigeants étrangers de premier plan.
www.u-m-p.org
3
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents