Les Français et François Hollande
Sondage CSA pour BFMTV
Etude N° 1300628A
Avril 2013
LesFrançaisetFrançoisHollandeAvrli2013
Titre du projet
Sommaire
1.
2.
3.
Si c’était à refaire…
L’action de François Hollande depuis un an
L’avenir
7
13
16
2
Fiche technique
Sondage exclusifCSA / BFMTVréalisé par internet du26 au 28 avril 2013.
Echantillon national représentatif de1 027 personnesâgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée), après stratification par région et taille d'agglomération.
Les intentions de vote ont été établies sur la base des électeurs inscrits sur les listes électorales, soit993individus.
L’institut CSA rappelle que les intentions de vote mesurées dans cette enquête ne sont pas une prédiction des résultats le jour du vote mais une indication du rapport de forces politique au moment de l’enquête.
La notice de cette enquête est consultable à la Commission des sondages.
(Tous les sondages publiés par CSA sont disponibles sur le site : http://www.csa.eu)
Les Français et François Hollande – Avril 2013
3
Les principaux enseignements
Un rapport de forces politique modifié, un an après la présidentielle Les intentions de vote exprimées par les personnes interrogées par l’Institut CSA pour BFMTV témoignent d’un rapport de forces politique de premier tour sensiblement modifié. Nicolas Sarkozy, qui avait été devancé par François Hollande le 22 avril 2012, arriverait cette-fois-ci nettement en tête, crédité de 34% des suffrages exprimés. Il distancerait de 9 points Marine Le Pen (23%), laquelle arriverait devant François Hollande (19%). Jean-Luc Mélenchon se placerait quatrième position (12%), tous les autres candidats obtenant un score inférieur à 10%. Dans le détail, cette modification de l’ordre d’arrivée résulte d’une démobilisation sensible de l’électorat de gauche, et plus particulièrement de celui ayant apporté ses suffrages à François Hollande. Seuls 59% des personnes ayant voté pour François Hollande au premier tour de l’élection présidentielle en 2012 voteraient à nouveau pour lui, 41% optant pour un autre candidat, l’abstention ou le vote blanc ou nul. A l’inverse, les électorats de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen feraient preuve d’une très bonne résistance puisque ce sont respectivement 88% des électeurs du premier et 83% des électeurs de la seconde qui renouvelleraient aujourd’hui leur choix. Dans l’hypothèse d’un second tour opposant Nicolas Sarkozy à Marine Le Pen, l’ancien Président de la République l’emporterait très nettement, crédité de 67% des intentions de vote contre 33% pour la présidente du Front national. Toutefois, il résulte de l’écart observé au premier tour entre François Hollande et Marine Le Pen une incertitude sur l’ordre d’arrivée des deux candidats, en tenant compte des marges d’erreur (+/- 2,5 points). En cas de second tour dont l’offre serait identique à celle du 6 Mai 2012, Nicolas Sarkozy l’emporterait cette fois-ci face à François Hollande (61% contre 39%), ce dernier étant affaibli par la défection de plus d’un tiers des personnes ayant voté pour lui au second tour en 2012 (35% exactement).
Les Français et François Hollande – Avril 2013
4
Les principaux enseignements
François Hollande : un bilan pénalisé par le chômage et le pouvoir d’achat. Un an après son élection, une courte majorité de Français (51%) ne parvient pas à identifier d’élément satisfaisant dans le bilan du chef de l’Etat. Parmi ceux désignant au moins un domaine pour lequel le bilan de François Hollande leur paraît positif, l’égalité des droits entre individus arrive en tête (24% des réponses) et devance la moralisation de la vie politique et la défense des intérêts de la France à l’international (16% de citations chacun). Viennent ensuite l’amélioration du système éducatif (13%) et la lutte contre les inégalités sociales et l’exclusion (10%). Tous les autres domaines proposés obtiennent un score inférieur à 10%. Plus globalement, la dispersion des réponses données par les personnes interrogées témoigne de l’absence d’action emblématique pouvant être portée au crédit du Président de la République. Les électeurs de François Hollande au second tour de la présidentielle 2012 sont toutefois 41% à citer l’égalité des droits entre individus, sans doute grâce à l’adoption récente par le Parlement du projet de loi accordant aux couples homosexuels le droit de se marier et d’adopter des enfants. A l’inverse, les critiques se focalisent majoritairement sur le front de la lutte contre le chômage et dans une moindre mesure sur la défense du pouvoir d’achat, cités par respectivement 62% et 49% des personnes interrogées comme les domaines les moins satisfaisants du bilan. La réduction des déficits publics arrive en troisième position (31% de citations), suivie par le rassemblement des Français (22%) et la lutte contre la délinquance (21%). Fait notable, les critiques exprimées par les électeurs de François Hollande s’avèrent extrêmement proches de celles recueillies auprès de l’ensemble des personnes interrogées puisqu’ils placent eux-aussi en tête de leurs récriminations la lutte contre le chômage (62%) et la défense du pouvoir d’achat (47%).
Les Français et François Hollande – Avril 2013
5
Les principaux enseignements
Le souhait majoritaire d’un changement de Premier ministre Pour 54% des personnes interrogés, François Hollande devrait changer de Premier ministre. 17% répondent par la négative et 39% ne se prononcent pas sur cette question. Auprès des électeurs de second tour de François Hollande, le souhait d’un changement de Premier ministre l’emporte lui aussi auprès d’une majorité relative de répondants (45% contre 31%, 24% ne se prononçant pas). En cas de changement de Premier ministre, Manuel Valls apparaît comme la personnalité préférée des Français pour remplacer Jean-Marc Ayrault, parmi une liste de sept personnalités de gauche proposées. Cité par 28% des personnes interrogées, le Ministre de l’Intérieur est suivi par Jean-Luc Mélenchon (17%) et Martine Aubry (16%). Cette hiérarchie diffère toutefois auprès des seuls sympathisants de gauche, lesquels citent plus fréquemment Martine Aubry (36%) que Manuel Valls (31%). Jean-Luc Mélenchon se place en troisième position avec 28% de citations ; il devance nettement Pierre Moscovici (17%) et Arnaud Montebourg (15%). Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle Opinion Corporate
Les Français et François Hollande – Avril 2013
6
Titre du projet
1.
Si c’était à refaire…
7
Le rapport de forces politique de premier tour un an après la présidentielle
QUESTION -Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain et que vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?
En %
Nathalie ARTHAUD<0,5
Philippe POUTOU1
Jean-Luc MELENCHON
François HOLLANDE
Eva JOLY
François BAYROU
Nicolas SARKOZY
Nicolas DUPONT-AIGNAN
Jacques CHEMINADE
Marine LE PEN
2
1
1
7
12
Les Français et François Hollande – Avril 2013
19
23
34
Rappel 22 avril 2012
0,56%
1,15%
11,10%
28,63%
2,31%
9,13%
27,18%
1,79%
0,25%
17,90%
16% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote.
8
Le comportement des électorats du 22 avril 2012
Vote le 22 Avril 2012
Electeurs de Jean-Luc MÉLENCHON
Electeurs de François HOLLANDE
Electeurs de François BAYROU
Electeurs de Nicolas SARKOZY
Electeurs de Marine LE PEN
Intentions de vote selon le vote 2012 (en %)
73
Voteraient à nouveau pour Jean-Luc Mélenchon
59
Voteraient à nouveau pour François Hollande
52
Voteraient à nouveau pour François Bayrou
88
Voteraient à nouveau pour Nicolas Sarkozy
83
Voteraient à nouveau pour Marine Le Pen
Les Français et François Hollande – Avril 2013
27
Ne voteraient plus pour Jean-Luc Mélenchon
41
Ne voteraient plus pour François Hollande
48
Ne voteraient plus pour François Bayrou
Ne voteraient plus pour Nicolas Sarkozy
Ne voteraient plus pour Marine Le Pen
12
17
9
Le rapport de forces politique de second tour
QUESTION -Si le second tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain et que vous aviez le choix entre les deux candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?
Rappel 6 Mai 2012 48,4%
Nicolas Sarkozy 61%
François Hollande 39%
Les Français et François Hollande – Avril 2013
Rappel 6 Mai 2012 51,6%
Les intentions de vote ont été établies sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, soit 993 répondants. Dans cette hypothèse, la marge d’erreur pour un résultat compris aux alentours 20% est + ou -2,5 points. Des marges d’erreur appliquées aux scores de François Hollande (entre 16,5% et 21,5%) et Marine Le Pen (entre 20,5% et 25,5%), il résulte donc une incertitude sur l’ordre d’arrivée des deux candidats.
27% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote.
10
Le comportement des électorats du 6 Mai 2012
Vote le 6 Mai 2012
Electeurs de François Hollande
Electeurs de Nicolas Sarkozy
Intentions de vote selon le vote 2012 (en %)
65
Voteraient à nouveau pour François Hollande
93
Voteraient à nouveau pour Nicolas Sarkozy
Les Français et François Hollande – Avril 2013
35
Ne voteraient plus François Hollande
Ne voteraient plus Nicolas Sarkozy
7
11