Les Français et le coronavirus
22 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
22 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les Français et le coronavirus > s ͛ D Z'K : h / ϭϮ D Z^ ϮϬϮϬ ϭϳ, Sondage réalisé avec pour Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ11 et 12 mars 2020. Echantillon Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 mars 2020
Nombre de lectures 8 097
Langue Français

Extrait

Les Français et le coronavirus
LEVÉE D’EMBARGO JEUDI ϭϮ MARS ϮϬϮϬ À ϭ7H
Sondage réalisé avec
pour
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les11 et 12 mars 2020.
Echantillon Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé.
Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 50%40% ou 60% 10010,08,0 9,2 9,8 4,4 6,0 2005,7 6,5 6,9 7,13,1 4,2 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9002,6 3,0 3,2 3,31,4 2,0 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30000,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶteƌvalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements
Le Covid-19 ne provoque pas de « panique » mais risque bien de « plomber » la participation aux élections municipales
Principaux enseignements : 1. Le coronavirus inquiète 1 Français sur 2 mais ilŶ’LJa pas de vent de panique :l’iŶƋuiĠtude Ŷ’apas progressé depuis la fin du mois de janvier, elle régresse même légèrement (-3 points). 2. 63% des Français font confiance au gouvernement pour prendre suffisamment (43%) voire trop (20%) de précautions (+ 2 points/janvier dernier) 3. 64% des Français donnentd’ailleuƌsraison au gouvernement quiŶ’apas annoncé de report du premier tour des élections municipales 4. Pourtant, le virus devrait bien gripper les élections municipales : pas moins de 22% des Français qui voulaient voter pourraient y renoncer à cause de la pandémie ! Mġŵe si tous Đes « fƌileudž » Ŷe s’aďstieŶŶeŶt fiŶaleŵeŶt pas diŵaŶĐhe pƌoĐhaiŶ, Đela sigŶifie Ƌue l’aďsteŶtioŶ audž ŵuŶiĐipales va encore atteindre des records. Ainsi, après avoir lourdement affecté notre vie sociale et notre économie, le covid-19 s’appƌġte à« plomber » notre vie démocratique et politique. Céline Bracq, Directrice généraled’Ododža
Dans son analyse, Véronique Reille-Soult de DeŶtsu CoŶsultiŶg Ŷote Ƌu’avec plus de 2,2 ŵillioŶs de ŵessages eŶ FƌaŶce duƌaŶt les sept derniers jours, le coronavirus est le sujet principal des conversations en ligne. LesiŶteƌŶautes ĠchaŶgeŶt suƌ les coŶsigŶes d’hLJgiğŶe pouƌ le jouƌ de l’ĠlectioŶ. Ils s’edžpƌiŵeŶt suƌ les ƌisƋues de tƌaŶsŵissioŶ… et de files d’atteŶte !
Synthèse détaillée du sondage (1/3)
1. Le coronavirus inquiète 1 Français sur 2 mais iln’ya pas de vent de panique :l’inƋuiétude n’apas progressé depuis la fin du mois de janvier, elle régresse même légèrement (-3 points). Prèsd’uŶFrançais sur 2 estaujouƌd’huiinquiet à cause du Covid-19, plus couramment appelé « coronavirus ». C’estun niveau élevé dansl’aďsolu,surtout si on le compare aux niveauxd’iŶƋuiĠtudeenregistrés lors des précédentes grandes pandémies de ces 15 dernières années. La grippe A en 2009 et la grippe aviaire en 2006 ne suscitaientl’iŶƋuiĠtudequed’uŶpeu plus d’uŶtiers des Français*. Qui dit « inquiétude » ne dit pas forcément « panique », sur les 49%, seuls 8% le sont « tout à fait ».D’ailleuƌs,les « inquiets » sont même un peu moins nombreuxƋu’àla fin du mois de janvier dernier. Certes, on ne parle « que de ça » dans les médias et sur les réseaux sociaux (commel’iŶdiƋueVéronique Reille-Soult de Dentsu-Consulting), mais les informations transmises ne sont pas uniquement alarmantes. Si les seniors sont logiquement plus inquietsƋu’eŶjanvier car le virus est plus souvent létal pour cette population (57%, + 5 points), les 25-34 ans -la catégoried’âgedes parents de jeunes enfants- le sont logiquement moins (43%, -15 points), le virus étant moins dangereux pour les plus jeunesd’eŶtƌenous.
2. 63% des Français font confiance au gouvernement pour prendre suffisamment (43%) voire trop (20%) de précautions (+2 points/janvier dernier) L’aŶgoissene gagne pas le pays et les Français font toujours une grande confiance au gouvernement pour ne pas sous-estimer ce problème. Seulement 37% pensent que le gouvernement ne prendra pas assez de précautions (- 2 points), contre 43% qui pensent Ƌu’ille sujet « de manière adaptée » (- 3 points) et 20 % qui pensent mêmetraitera Ƌu’ilen ferait trop (+5 points).
*Sondage IFOP pour Dimanche Ouest France, publié en octobre 2014 (avec comparatifs sur la grippe A et la grippe aviaire)
Synthèse détaillée du sondage (2/3)
Le quasi-consensus politique persiste. Même les sympathisants RN très méfiants au début de la crise ne sont plus que 53% à dire que le gouvernement ne prend pas assez de précautions (-12 points). Toutes les autres catégories politiques sont majoritaires à trouver quel’edžĠĐutifen fait « suffisamment » voire « trop » (41% pour les sympathisants FI sur ce dernier item). Une confiance dans le gouvernement inhabituelle certes, mais pas en ce qui concerne les problèmes de santé publique en général et les pandémies en particulier. Ainsi, lors del’ĠpidĠŵiede grippe aviaire, les Français étaient déjà une large majorité (65%**) à estimer que leur pays était bien préparé face à cette pandémie.
3. 64% des Français donnentd’ailleuƌsraison au gouvernement quin’apas annoncé de report du premier tour des élections municipales La décision prise par le gouvernement de ne pas reporter le premier tour des élections municipales -en tout cas àl’heuƌeoù nous écrivons ces lignes- est largement soutenue par les Français. Les deux tiers (64%)l’appƌouǀeŶt. Ce satisfecit est général et très homogène : les seniors sont tout aussi nombreux que les plus jeunes (66%) à donner raison au gouvernement de ne pas avoir touché au calendrier électoral. On estd’aĐĐoƌdavec cette décision dans les villes, dans les campagnes et quelle que soit sa proximité partisane : de 58% chez les sympathisants RN (ceux qui estiment le plusƋu’oŶne prend pas assez de précautions) à 71% et 72% chez les sympathisants les Républicains et LREM. Si le gouvernement devait changerd’aǀis,cela provoquerait certainement une grande incompréhension dansl’opiŶioŶet sans nul doute un soupçon de «ŵaŶœuǀƌepolitique » de la part de LREM pour quil’ĠleĐtioŶ s’aŶŶoŶĐepiteuse.
**Carnet de santé Odoxa pour MNH, publié le 4/12/2015, à propos de la grippe aviaire
Synthèse détaillée du sondage (3/3)
4. Mais le virus devrait bien gripper les élections municipales : pas moins de 22% des Français qui voulaient voter pourraient y renoncer à cause de la pandémie !
Les Français félicitent donc le gouvernement de maintenirl’ĠleĐtioŶ…Vont-ils donc se déplacer en masse pour le remercier de cette juste décision ? C’estle contraire quis’aŶŶoŶĐe.L’aďsteŶtioŶrecord de 2014 (36%) devrait encores’aŵplifieƌ. Certes la majeure partie des citoyens déclare au moment du sondage quel’ĠpidĠŵienel’eŵpġĐheƌapasd’aĐĐoŵpliƌson devoir civique (61%), mais pas moins de 22% affirment que cette épidémie pourrait les inciter finalement à ne pas aller voter alorsƋu’ils comptaient le faire (22%). Une proportion qui vients’ajouteƌaux 16% qui, de toute façon,Ŷ’ĠtaieŶtpas du tout certainsd’alleƌvoter dimanche prochain.
La proportion des abstentionnistes « pour cause de pandémie » pourrait bien croître encored’iĐidimanche sousl’effetdes chiffres sur la proportion grandissante des malades et des décès, mais aussi de peur que les consignes du ministère del’IŶtĠƌieuƌ(lavage des mains, distances entre chaque votant, vérification des identités des personnes masquées) augmentent le tempsd’atteŶteavant le vote.
Difficile de savoir sur quel parti politique cette sur-abstention aura le plus de conséquences, car cette abstention « pour raisons médicales » est assez homogène selon les catégories politiques, mais le fait que les seniors, les votants les plus assidus (ils ne sont que 6% à avoir imaginé « épidémie ou pas » des’aďsteŶiƌ)soient 23% à envisager de ne pas se déplacer pour cause de Coronavirus est de très mauvais augure pour la participation.
Ainsi, après avoir lourdement affecté notre vie sociale et notre économie, le covid-19s’appƌġteà « plomber » notre vie démocratique et politique en faisant de 2020 un millésime record pourl’aďsteŶtioŶaux élections municipales !
Réseaux sociaux L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Le coronavirus est dans toutes les conversations Avec plus de 2,2 millions de messages en France durant les sept derniers jours, le coronavirus est LE sujet principal des conversations en ligne. Entre quêted’iŶfoƌŵatioŶset inquiétude montante, les internautes recherchent des réponses à des questions de plus en plus nombreuses et graves.
Sur le sujet plus spécifique des élections municipales,les internautes sont partagés entre la crainte de la contagion et celled’uneélection qui ne serait pas représentative pour caused’abstention. Les élus seraient marqués du sceau del’illĠgitiŵitĠdurant tout leur mandat.
Les consignes sur les procurations ou sur les mesures préventives à adopter le jour du scrutin sont largement partagées par les internautes les plus âgés. «Stylos, gants, masques* et gels sont les atouts sécurité del’ĠlectioŶ-allons voter».
Une forme de désintérêt se fait ressentir chez les plus jeunes, à leur faible mobilisation traditionnelles’ajouteune forme de défiance surl’oƌgaŶisatioŶ«cela va durer des heures».
*Une circulaire du ministère del’IŶtĠƌieuƌprécise que si le masque empêche de reconnaîtrel’Ġlecteuƌ,les membres du bureau sont fondés à lui demander de l'ôter "momentanément, faute de quoi l'électeur ne sera pas autorisé à voter".
Véronique Reille Soult, CEO de Dentsu Consulting
Retrouvez les éléments détaillés del’aŶalLJsesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage
Pas du tout inquiet 12%
Tout à fait inquiet 8%
Plutôt pas inquiet 39%
ST Inquiet : 49% Janvier 2020* : 52%
Inquiétude suscitée par le coronavirus
* Sondage Odoxa pour France Info, Le Figaro et Dentsu-Consulting publié le 30 janvier 2020
Plutôt inquiet 41%
A propos de ce coronavirus, vous personnellement, diriez-vous Ƌu’aujouƌd’hui vous ġtes tout à fait iŶƋuiet, plutôt inquiet, plutôt pas inquiet ou pas inquiet du tout pour vous et votre famille ?
ST Pas inquiet : 51% Janvier 2020* : 48%
57% des 65 ans et plus 55% en agglomération parisienne
CoŶfiaŶĐe aĐĐoƌdĠe au gouveƌŶeŵeŶt pouƌ gĠƌeƌ l’ĠpidĠŵie
Faites-vous confiance au gouvernement pour traiter de manière adaptée cette épidémie ?
Non, le gouvernement ne prend pas assez de précautions 37%
Oui, le gouvernement traite le sujet de manière adaptée 43%
Non, le gouvernement prend trop de précautions 20%
* Sondage Odoxa pour France Info, Le Figaro et Dentsu-Consulting publié le 30 janvier 2020
Sous-total suffisamment ou trop de précautions : 63% Janvier 2020* : 61%
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents