Motion Catalogne

Motion Catalogne

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Assemblée plénière du 18 décembre 2017 Motion présentée par le groupe écologiste et citoyen EELV Pour la libération des élus et militants indépendantistes et pour le respect du scrutin du 21 décembre en Catalogne A quelques jours des élections en Catalogne, et hors de toute prise de position sur la TXHVWLRQ GH O¶LQGpSHQGDQFH TX¶LO

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 18 décembre 2017
Nombre de lectures 14
Langue Français
Signaler un abus
Assemblée plénière du 18 décembre 2017 Motion présentée par le groupe écologiste et citoyen EELV Pour la libération des élus et militants indépendantistes et pour le respect du scrutin du 21 décembre en Catalogne A quelques jours des élections en Catalogne, et hors de toute prise de position sur la question de l’indépendance qu’il ne nous appartient pas de débattre, nous voulons dire notre inquiétude. Cette inquiétude est celle de citoyens européens, de démocrates, d’élus voisins et partenaires de plusieurs régions de l’État espagnol.Le conflit, né de l’organisation du référendum du 1er octobre doit être replacé dans son contexte. Tout le processus a été mis en place par un gouvernement et un parlement catalans issus d’élections démocratiques. Il ne nous appartient pas de dire si ce référendum était légitime ou pas. Nous constatons simplement que durant les mois de septembre et d’octobre en Catalogne il n’y a eu aucune violence mise à part l’intervention de la police espagnole dans les bureaux de vote le 1er octobre. C’est à noter au regard des manifestations géantes qui ont eu lieu dans les rues de Barcelone et des principales villes catalanes. De huit membres du gouvernement catalan arrêtés, deux sont encore incarcérés à ce jour. Deux présidents d’associations citoyennes restent emprisonnés aussipour avoir organisé des manifestations sans que jamais il n’y ait eu la moindre violence.En imposant de nouvelles élections en Catalogne le gouvernement de Madrid entend revenir « à la normalité et à la légalité ». Au regard des principes européens, il nous paraît impossible de revenir à la normalité démocratique si des personnes restent emprisonnées alors même qu’elles sont candidates.Nous nous inquiétons aussi du fait que rien ne garantit que le vote des catalans sera respecté s’ils choisissent de reconduire la même majorité que celle sortie des urnes en 2015. Les déclarations du le gouvernement espagnol sont très ambigües à ce jour. Nous regrettons l’absence de dialogue entre Madrid et Barcelone, seule issue à une crise qui dure depuis 2006. En effet, c’est à cette date que fut adopté par le parlement catalan, par le Congrès des députés de Madrid et par le peuple catalan, un nouveau statut d’autonomie. Legouvernement n’a eu de cesse, à partir de ce moment, que de mettre en œuvre une stratégie visant à vider ce statut de ses innovations. Il a ainsi renforcé dans l’opinion catalane le sentiment que l’indépendance était la seule voie possible pour une évolution de sa situation. Aucun texte de loi, aucune constitution ne peut justifier le refus d’un dialogue politique qui doit selon nous être sans préalable et sans tabou. Dès lors que des électeurs ont donné mandat à un parlement et à un gouvernement afin qu’ils s’emparent d’une question il n’est pas normal, au regard des règles démocratiques européennes, que les
membres de ce parlement ou de ce gouvernement puissent être emprisonnés et condamnés pour avoir fait ce pour quoi ils avaient été élus. Le conseil régional de NouvelleAquitaine, réuni en séance plénière les 18 et 19 décembre 2017 :  demandel’arrêt de la répression et la libération des élues et militantes indépendantistes ; demande à ce que le gouvernement espagnol s’engage clairement àrespecter le résultat du scrutin du 21 décembre 2017, quel qu’il soit, etdonc de respecterl’aspiration légitime du peuple catalan à disposer de luimême ;  salue la nonviolence exemplaire dont fait preuve le peuple catalan et appelle à un dialogue respectueux.