Présidentielle 2012: Le "Banquet des mille", qu en est-il des causes de l immigration clandestine?
2 pages
Français

Présidentielle 2012: Le "Banquet des mille", qu'en est-il des causes de l'immigration clandestine?

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Présidentielle 2012: Le "Banquet des mille", que'set-ni l des causes de l'immigration clandestine? Photo: Benoit Tessier-Reuters "...tout accord(de la France) avec les pays du Mreabg het d'Afrique noire serait conditionné à l'arrêt de l'immigration vers la France”. En c ec oqnucierne le Maghreb et l'Afrique noire, cette phrase de Marine Le Pen résume la position dea slsae cplolitique francaise qui expressement veut ignorer les causes reelles de l'immigration clantidnes qu'elle entretient d'ailleurs à des fins electoralistes. Devrait on reprocher à Marine Le Pen de continaunes r lad logique des fondateurs Front National du moins en ce qui concerne l'Afrique? Non. Il syie uar s plcuandidats avec chacun un programme de gouvernement pour la France. Marine Le Pen en quai upnla it à une partie de francais. Le Front National n'a pas changé d'un iota la vision dveesr ngeomuent successifs a l'Elysee quand il est question des relations franco-africaines. Commea bdit'uhde, les politiques francais n'ont pas de reponse adéquate à la question de l'immigrationd ecsltaine. Cela s'inscrit dans une logique bien entretenue puisque les rsponsables politique de cghaeu comme de droite entretiennent l'immigration clandestine dans leurs rapports avleesc regions concernees d'Afrique.Tous font semblant de considerer l'immigration clandestinem mcoe un fléau qui ménace la France.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 janvier 2012
Nombre de lectures 244
Langue Français

Exrait

9rx¾ide°tielle 2012ť Le ƍf°quet de¾ ¯illeƍţ quƌe° e¾tŴil de¾ nfu¾e¾ de lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e?
9hotoť e°oit @e¾¾ierŴReuter¾
ƍŦŦŦtout fnnord(de lf rf°ne) fven le¾ ½fy¾ du ,fhreb et dƌrique °oire ¾erfit no°ditio°°x g lƌfrrYt de lƌi¯¯irftio° ver¾ lf rf°ne”Ŧ E° ne qui no°ner°e le ,fhreb et lƌrique °oireţ nette ½hrf¾e de ,fri°e Le 9e° rx¾u¯e lf ½o¾itio° de lf nlf¾¾e ½olitique rf°nfi¾e qui eX½re¾¾e¯e°t veut i°orer le¾ nfu¾e¾ reelle¾ de lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e quƌelle e°tretie°t dƌfilleur¾ g de¾ i°¾ elentorfli¾te¾Ŧ
!evrfit o° re½ronher g ,fri°e Le 9e° de no°ti°uer df°¾ lf loique de¾ &o°dfteur¾ 'ro°t -ftio°fl du ¯oi°¾ e° ne qui no°ner°e lƌ&rique? -o°Ŧ Il y f ½lu¾ieur¾ nf°didft¾ fven nhfnu° u° ½rorf¯¯e de ouver°e¯e°t ½our lf 'rf°neŦ ,fri°e Le 9e° e° f u° qui ½lfit g u°e ½frtie de &rf°nfi¾Ŧ Le 'ro°t -ftio°fl °ƌf ½f¾ nhf°x dƌu° iotf lf vi¾io° de¾ ouver°e¯e°t ¾unne¾¾i&¾ f lƌEly¾ee quf°d il e¾t que¾tio° de¾ relftio°¾ &rf°noŴf&rinfi°e¾Ŧ .o¯¯e dƌhfbitudeţ le¾ ½olitique¾ &rf°nfi¾ °ƌo°t ½f¾ de re½o°¾e fdxqufte g lf que¾tio° de lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°eŦ .elf ¾ƌi°¾nrit df°¾ u°e loique bie° e°trete°ue ½ui¾que le¾ r¾½o°¾fble¾ ½olitique de funhe no¯¯e de droite e°tretie°°e°t lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e df°¾ leur¾ rf½½ort¾ fven le¾ reio°¾ no°ner°ee¾ dƌ&riqueŦ@ou¾ &o°t ¾e¯blf°t de no°¾iderer lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e no¯¯e u° &lxfu qui ¯x°fne lf 'rf°neŦ Lf tri¾te rxflitx derriere ne¾ fi¾¾e¯e°t¾ ¾e rx¾u¯e g lf ½o¾¾ibilitx de¾ di&&ere°te¾ nhf½elle¾ ½olitique¾ de ¾xduire u°e ½frtie de¾ nitoye°¾ &rf°nfi¾ e° ½xriode xlentorfleŦ O° nrxe lf ½eur de lƌxboueur ve°u dƌ&rique qui ¯x°fnerfit le¾ e¯½loi¾ g lf !x&e°ne f 9fri¾Ŧ .erte¾ţ il &fut du trfvfil fu ¯i°i¾tere de lƌi°txrieur do°t le¾ f½½fritio°¾ g lf txlxvi¾io° noi°nide°t fven le °o¯bre de nlf°de¾ti°¾ re°voyx¾ de &orne f !fkfrţ bid©f° ou filleur¾ ¯fi¾ il &fut fvouer quƌil y f de ¯eilleur¾ °inhe¾ dƌe¯½loi filleur¾Ŧ
unu° nf°didft¾ e° 'rf°ne °e ¾ƌe¾tţ g °otre no°°fi¾¾f°ne ©f¯fi¾ i°terox ¾ur le¾ nfu¾e¾ de lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e qui ¯x°fne tf°t le¾ &rf°nfi¾Ŧ Soit o° ¯f°que de ƍ½ftrioti¾¯eƍţ ¾oit il y f tout i°txret g ne que lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e eXi¾te et ¾ƌe°½li&ieŦ uX rfi¾o°¾ nitxe¾ ½lu¾ hfut ¾ƌf©oute°t le ½illfe ¾y¾tx¯ftique de¾ re¾¾ourne¾ °fturelle¾ de¾ ½fy¾ dƌorii°e¾ de¾ i¯¯irx¾Ŧ .ƌe¾t ini que rx¾ide lf nfu¾e ½ri°ni½fle de lƌi¯¯irftio° nlf°de¾ti°e nfr lfŴbf¾ e° &riqueţ le tfuX de nho¯fe de½f¾¾e le¾ 50ƷŦ ;uf°d o° y f©oute u°e ¯o°°fie ¾urevfluxe qui ¾e di¾½ute le lefder¾hi½ g u°e nri¾e fiue dƌu°e dette ½er¯f°f°teţ il ¾e¯ble ½lu¾ fi¾x de vivre ¾f flere e° 'rf°ne quƌg !fkfr ou You°deŦ E° &riqueţ le nf°didft g lƌi¯¯irftio° f °o° ¾eulele¯e°t &fi¯ ¯fi¾ °ƌf ½f¾ droit fuX ¾oi°¾ ¯edinfuX df°¾ ¾o° ½fy¾ dƌorii°eŦ unu° dirief°t ½olitique e° 'rf°ne °ƌi°ore le ½oid¾ de 9fri¾ df°¾ lf ¯i¾ere de¾ ¾urvivf°t¾ fuX di&&ere°t¾ x°onide¾Ŧ E° &rique le¾ nhe&¾ dƌEtft¾ ½euve°t re¾ter fu ½ouvoir ½e°df°t ½lu¾ieur¾ dene°°ie¾ (urki°f 'f¾oţ .f¯erou° etnŦŦŦ) ou fnneder fu ½ouvoir¾ ½fr le¾ fr¯e¾ (.ote dƌIvoireţ urki°f 'f¾o etnŦŦŦ) fven lf be°edintio° de 9fri¾ ¾i lƌEly¾ee °ƌy e¾t ½f¾ dirente¯e°t f¾¾oniee no¯¯e e° .ote dƌIvoire ou le ½rx¾ide°t Oţ f½re¾ u° nou½ dƌEtftţ e¾t ¯fi°te°u e° ½ri¾e ¾f°¾ ©ue¯e°t de½ui¾ le 11 vrilŦ
I¯fi°o°¾ do°n u° ¾eul i°¾tf°t que le¾ ½fy¾ dƌ&rique °oire et du ,fhreb o°t fnne¾ g lf dx¯onrftie et fu dxvelo½½e¯e°tţ be°e&inif°t de lf re°te de leur¾ re¾¾ourne¾ °fturelle¾ţ fyf°t lf ½o¾¾ibilite dƌe°tre½re°dre de¾ ½rorf¯¯e¾ fdxquft¾ e° ter¯e¾ dƌedunftio° et de ¾f°teŦ I¯fi°o°¾ quƌe° &rique °oire &rf°no½ho°e de¾ ouver°e¯e°t¾ i°de½e°df°t¾ ¯e°e°t de¾ ½olitique¾ de dxvxlo½½e¯e°t ½our leur ½eu½le¾Ŧ I¯fi°o°¾ que le¾ ¯flette¾ de ¯illio°¾ dƌeuro¾ frrete°t dƌi¯¯irer ver¾ lf 'rf°neŦ .elf equivfudrfit g lf ¯o°txe dƌu°e nlf¾¾e ¯oye°°e f&rinfi°eţ u° fnnroi¾¾e¯e°t du bie° etre df°¾ le¾ reio°¾ i°nri¯i°xe¾Ŧ !u nou½ fu ¯i°i¾tere de lƌi°terieur lf que¾tio° de¾ reno°duntio°¾ &ornxe¾ ¾e &erfit de ¯oi°¾ e° ¯oi°¾ e°te°dreŦ Il re¾terfit ¾eule¯e°t lƌe¯bettf°te que¾tio° de lf rfrete de¾ ¾u©et¾ de nf¯½f°eţ le¾ ¾u©et¾ qui x&&rfie°t le nitoye° lf¯bdfŦ Le ƍvf¾ nhez toiƍ ¯f°querfit f lf nf¯½f°e elentorfleŦ O° ¾e no°ne°trerfit fi°¾i ½lu¾ ¾ur le ½roble¯e de lf dette &rf°nfi¾e e°tre futre¾Ŧ
.elf ditţ lf ½rx¾ide°tielle 2012 ¾ƌxloi°e de ½lu¾ e° ½lu¾ de¾ ¾ituftio°¾ i°no°&ortfble¾ du e°re ƍ21 vrilƍ g tout le ¯oi°¾ ½our le¾ f&rinfi°¾ qui o°t le droit de vote e° 'rf°neŦ Heureu¾e¯e°t nfr le¾ f&rinfi°¾ &rf°nfi¾ furo°t leur ½frt de re¾½o°¾fbilitx¾ g ½re°dreŦ Le ¯ouve¯e°t de¾ &rinfi°¾ 'rf°nfi¾ (le ,') ½ronhfi°e¯e°t e° no°re¾ g Lilleţ no¯½re°drf no¯¯e befunou½ de &rf°nfi¾ quƌil y g u° nhoiX noordo°°x g &fire df°¾ le ¾e°¾ de lf libertx ½our lƌ&rique et lf rxduntio° de lƌi¯¯irftio° e° 'rf°ne et de¾ ho¯¯e¾ et de¾ ¯flette¾ dƌfre°tŦ
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents