ARGU FLASH
SÉCURITÉ PRENDRE DES MESURES D’URGENCE
À la suite des attentats, il est nécessaire de prendre des mesures immédiates pour renforcer la sécurité des Français.
Le gouvernement vient d’annoncer un plan de recrutement de 1 400 policiers et gendarmes supplémen-taires sur 3 ans. En réalité, il faut prendre des mesures d’urgence. Les délais de formation des fonction-naires de police sont incompressibles. Rappelons que la formation initiale est d’une durée de 12 mois pour un gardien de la paix, de 18 mois pour un officier de police et de 24 mois pour un commissaire de police. Le rétablissement des heures supplémentaires dans la police nationale, ainsi que le dispositif d’optimisation opérationnelle (consistant à rendre les patrouilles plus nombreuses, visibles et efficaces, pourrait permettre le et qui permet de payer pour ce service spécifique les policiers volontaires) renfort immédiat de l’équivalent de 4 000 équivalents temps plein.
Entre 2002 et 2011, les effectifs des forces de sécurité [police et gendarmerie pris en commun] ont été maintenus. Là où, la mise en œuvre des 35 Heures s’était traduite par la destruction nette et immédiate de l’équivalent de 8 000 emplois dans la police de 2000 à 2001.
il faut mettre fin au désarmement pénal actuel de notre Justice, Plus largement, en adaptant notre parc pénitentiaire aux réalités criminelles de notre pays, sans quoi nous ne parviendrons pas à isoler les radicaux islamistes en prison.
soient exécutées pleinement. Mais encore, faut-il que les peines Il est inacceptable que les terroristes bénéficient automatiquement de crédits de réduction et des dispositifs d’aménagement de peine. Il faut en finir avec la naïveté et une certaine idéologie anti-carcérale.
l’objet d’une mesure de sûreté, Pour les terroristes sortant de prison, ils devront faire comme pour les prédateurs sexuels, et les placer dans des centres de déradicalisation.
www.u-m-p.org
© Éditions de l’Union
22 janvier 2015